Atos lance le premier projet de ferme urbaine verticale et digitale au monde

Lyon, le 16 janvier 2018

À la tête d’un consortium associant la startup Ferme Urbaine Lyonnaise et le laboratoire LIRIS de l’INSA, Atos s’est vu décerner un financement unique interministériel pour développer le projet « Digital Urban Farming », la première ferme à la fois urbaine et digitale au monde.

Une ferme verticale permet de cultiver des quantités significatives de produits alimentaires dans des tours, parois ou structures verticales, afin de développer l’agriculture de proximité (villes, quartiers) ou pallier le manque de terres cultivables en milieu hostile.

Ce secteur, en pleine expansion[1], va désormais bénéficier de solutions digitales de pointe d’Atos, associant l’analyse de données, l’industrie 4.0 et l’agriculture de précision. L’objectif est de valoriser les données brutes pour en exploiter le potentiel et proposer de nouveaux services innovants tels que :

  • La maintenance assistée. L’opérateur utilise une tablette tactile équipée de réalité virtuelle pour faciliter son diagnostic et la résolution des pannes ;
  • La maintenance prédictive, qui permet l’émission de signaux précurseurs de pannes. Ces signaux peuvent déclencher des alarmes de panne imminente, ou encore aider les opérateurs à estimer la durée de vie restante des composants matériels, pour anticiper les pannes et optimiser la production ;
  • L’optimisation puis l’implémentation de recettes de culture. Une recette de culture correspond à l’ensemble des conditions scientifiques permettant le développement d’une plante. L’analyse de données permettra notamment d’identifier ces recettes pour le meilleur développement possible de la plante.

Laurence Ponsonnet, Directrice de la région Rhône-Alpes-Auvergne pour Atos, précise : « À terme, le projet Digital Urban Farming sera non seulement digitalisé, piloté et optimisé à distance, mais l’expérience acquise permettra également de mettre en place de nouveaux modèles d’exploitation de données pour une agriculture toujours plus éco-responsable. »

Labellisé par les pôles de compétitivité Minalogic et Vegepolys, le projet Digital Urban Farming  vient d’être récompensé au 24ème appel à projet « Financement Unique Interministériel-Régions ».

L’innovation est au cœur de la stratégie d’Atos, sur l’ensemble de ses territoires. La région Auvergne-Rhône-Alpes, qui compte plus de 2000 employés à Lyon, Grenoble et Clermont-Ferrand, en est l’illustration avec ce projet qui s’inscrit fortement dans le tissu économique local tout en s’appuyant sur les expertises globales du groupe Atos avec un rayonnement à l’échelle mondiale.

[1] Selon un rapport d’Allied Market Research publié en mai 2017, le marché de la ferme verticale va quadrupler dans les années à venir, pour passer de 1,5 milliard d’euros en 2016 à 6,5 milliards en 2023.

Contact presse : newsroom@atos.net