Le Conseil scientifique du programme Atos Quantum se félicite des avancées significatives réalisées depuis un an

Paris, 23 novembre 2017

Atos, leader international de la transformation digitale, a tenu aujourd’hui le Conseil scientifique d' « Atos Quantum », le premier programme industriel d’informatique quantique en Europe. 

Marquant le premier anniversaire du lancement du programme, les membres du Conseil scientifique réunis sous la présidence de Thierry Breton ont passé en revue les premiers succès commerciaux du simulateur quantique Atos Quantum Learning Machine (Atos QLM) ainsi que les nouveaux horizons technologiques d’Atos Quantum.

Un succès commercial transatlantique pour l’Atos QLM, moins de six mois après son lancement

Après avoir présenté à Bruxelles en juillet dernier l’Atos QLM, le simulateur quantique le plus performant au monde, Atos a livré moins de six mois plus tard – le 13 novembre de sa machine au Laboratoire national d’Oak Ridge (Tennessee), le plus important centre scientifique et technologique du Département de l’Énergie des États-Unis. Installée sur place, l’Atos QLM offre aux chercheurs et ingénieurs américains la possibilité de développer et tester dès aujourd’hui les applications et algorithmes quantiques de l’ordinateur de demain.

Thierry Breton, Président-directeur général d'Atos, entouré de Serge Haroche, Prix Nobel de Physique, Cédric Villani, lauréat de la Médaille Fields, Daniel Estève, Alain Aspect, David DiVincenzo, Artur Ekert et les membres de l'équipe dirigeante d'Atos Quantum, lors du lancement du programme Atos Quantum le 4 novembre 2016.[/caption]

Depuis son lancement, la machine – capable de simuler jusqu’à 40 bits quantiques (Qubits) – fait l’objet d’innovations permanentes de la part des équipes d’Atos Quantum.

Une simulation des Qubits physiques toujours plus performante en intégrant le « bruit quantique » 

Parmi ces innovations, les chercheurs du Laboratoire Atos Quantum travaillent notamment à l’intégration des modèles de « bruit quantique », une amélioration particulièrement utile pour les chercheurs développant des architectures de Qubits.

De nouveaux standards d’algorithmes « quantum-safe » pour anticiper les futurs besoins critiques en cybersécurité 

En parallèle de ses travaux de simulation quantique, le groupe Atos participe au  développement de nouveaux standards d’algorithmes dits « quantum-safe », c’est-à-dire capables de résister aux attaques quantiques afin de rendre les applications actuelles (Internet, e-commerce, données personnelles) inviolables par les méthodes quantiques. À ce titre, le groupe Atos a répondu à un récent appel à candidatures lancé aux Etats-Unis par l’Institut national des normes et de la technologie (NIST).

Un important soutien de la Région Île-de-France au Laboratoire quantique d’Atos situé aux Clayes-sous-Bois (Yvelines) 

Le caractère fortement novateur du programme Atos Quantum est reconnu au niveau international mais aussi régional. Ainsi, à l’occasion de la présentation, le 21 novembre dernier, du plan « Smart Région Initiative » (2018-2021) visant à faire de l’Île-de-France la première smart région d’Europe, Valérie Pécresse, Présidente du Conseil régional d’Île-de-France, a souligné l’immense apport technologique et industriel qu’incarne l’informatique quantique. C’est dans ce cadre que la Région Île-de-France va soutenir à hauteur de 5 millions d’euros en recherche & développement le laboratoire Atos Quantum implanté aux Clayes-sous-Bois, dans les Yvelines. 

À l'issue de la réunion du Conseil scientifique d'Atos Quantum, Thierry Breton, Président-directeur général d'Atos, a déclaré :

« Nous sommes heureux de mesurer aujourd’hui à quel point notre programme Atos Quantum a progressé rapidement ces derniers mois. En l’espace de seulement 12 mois, nos équipes ont su traduire de manière industrielle les avancées de notre laboratoire de recherche. Les premiers succès commerciaux de l’Atos QLM démontrent le besoin de faire avancer l’ordinateur quantique et de dépasser les limites actuelles de la physique. Grâce à leurs efforts de R&D, les équipes d’Atos Quantum, appuyées par un Conseil scientifique unanimement reconnu et soutenues notamment par la région Île-de-France, permettent aux chercheurs du monde entier de tester aujourd’hui les algorithmes spécifiques qui donneront aux futurs ordinateurs quantiques toute leur puissance, notamment dans les applications liées à l’intelligence artificielle ».   

L’informatique quantique devrait permettre, dans les années à venir, de faire face à l’explosion des données qu’entraînent le Big Data et l’Internet des Objets. Par des capacités d’accélération de calcul ciblées et inédites s’appuyant notamment sur le supercalculateur de classe exascale Bull Sequana, elle devrait également favoriser des avancées dans le deep learning, l’algorithmique et l’intelligence artificielle pour des  domaines aussi variés que la pharmaceutique ou les nouveaux matériaux. Pour progresser sur ces sujets, Atos entend mettre également en place plusieurs partenariats avec des centres de recherche et universités dans le monde. 

Le programme Atos Quantum en 3 dates

 

§  Novembre 2016 : Atos lance « Atos Quantum », 1er programme industriel d’informatique quantique en Europe

Le 6 novembre 2016, Atos lance « Atos Quantum », le premier programme industriel d’informatique quantique en Europe, qui vise à développer des solutions de calcul quantique, offrant des puissances de calcul inédites, ainsi que des algorithmes et applications quantiques, en particulier pour le Big Data, l’Intelligence Artificielle et la cybersécurité.

 

§  Juillet 2017 : lancement de l’Atos QLM, simulateur quantique le plus performant au monde 

Le 4 juillet 2017, Atos lance l’« Atos Quantum Learning Machine », la première machine commercialisée au monde capable de simuler jusqu’à 40 bits quantiques (Qubits). Associée à un langage de programmation quantique universel, l’Atos QLM permet aux chercheurs, étudiants et ingénieurs de développer et tester immédiatement les applications et algorithmes quantiques de l’ordinateur de demain.

§  Novembre 2017 : livraison de l’Atos QLM au Département de l’Energie américain

Moins de six mois après le lancement de l’Atos QLM, Atos livre un exemplaire de sa machine au Laboratoire national d’Oak Ridge (Tennessee), le plus important centre scientifique et technologique du Département de l’Énergie des États-Unis.

 ***

À propos d’Atos

Atos est un leader international de la transformation digitale avec environ 100 000 collaborateurs dans 72 pays et un chiffre d’affaires annuel de l’ordre de 12 milliards d’euros. Numéro un européen du Big Data, de la Cybersécurité, des supercalculateurs et de l’environnement de travail connecté, le Groupe fournit des services Cloud, solutions d’infrastructure et gestion de données, applications et plateformes métiers, ainsi que des services transactionnels par l’intermédiaire de Worldline, le leader européen des services de paiement. Grâce à ses technologies de pointe et son expertise digitale & sectorielle, Atos accompagne la transformation digitale de ses clients dans les secteurs Défense, Finance, Santé, Industrie, Médias, Énergie & Utilities, Secteur Public, Distribution, Télécoms, et Transports. Partenaire informatique mondial des Jeux Olympiques et Paralympiques, le Groupe exerce ses activités sous les marques Atos, Atos Consulting, Atos Worldgrid, Bull, Canopy, Unify et Worldline. Atos SE (Societas Europea) est une entreprise cotée sur Euronext Paris et fait partie de l’indice CAC 40.

Contact presse:

Terence Zakka | terence.zakka@atos.net | +33 1 73 26 40 76 | @Mr_Zakka