« Les décideurs informatiques et financiers inquiets de l’adoption trop lente du digital en entreprise »

Londres-Paris, le 15 octobre 2014

Selon une étude de Canopy, 75% des directeurs financiers anticipent une perte de compétitivité s'ils ne disposent pas des applications et des infrastructures Cloud adéquates

D'après Canopy, le Cloud d'Atos basé sur les technologies EMC et VMware, 75% des directeurs financiers estiment que leur entreprise perd des opportunités commerciales en raison du manque d'applications et d'infrastructures Cloud correctement mises en oeuvre, pour assurer leur transformation digitale. 70% des directeurs informatiques et des directeurs financiers craignent une perte de compétitivité de leur entreprise, la majorité d'entre eux (76%) estimant que cela pourrait se produire dans un délai n'excédant pas fin 2015.

 

Les directeurs financiers estiment que leur entreprise a perdu en moyenne 67 millions d'euros de chiffre d'affaires l'an dernier faute d'avoir mis en oeuvre les applications et les infrastructures Cloud adéquates pour réaliser leur transformation digitale – c'est-à-dire le processus consistant à améliorer radicalement leur performance grâce aux technologies numériques judicieusement mises au service d'une nouvelle catégorie de clients ultra-connectés. Ils estiment aussi que si leur entreprise implémente des capacités améliorées de Cloud, elle pourrait atteindre une croissance à deux chiffres en 2015 avec une moyenne de 123 millions d'euros des chiffres d'affaires supplémentaires.

 

Réalisée par le cabinet indépendant d'études de marchés technologiques Vanson Bourne, qui a sondé 950 directeurs informatiques, directeurs financiers et décideurs de sociétés de taille moyenne au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Allemagne, en France et aux Pays-Bas[1], cette étude montre que la transformation digitale touche toutes les fonctions principales de l'entreprise : service client, forces commerciales, Innovation, RH et attraction de nouveaux talents.

 

Jacques Pommeraud, PDG de Canopy explique : « Comme le met en évidence cette étude, le digital doit être présent dans l'ADN de chaque département pour aider l'entreprise à prendre des parts de marché et à maximiser les ventes. Dans les secteurs du tourisme, de la distribution, de l'industrie, etc, ceux qui émergent et qui gagnent sont ceux qui profitent des capacités digitales et de l'innovation pour développer des filières entièrement nouvelles de ventes. »

 

« Nous observons également que nos clients les plus innovants ont réalisé des gains significatifs en matière de réactivité et de capacité à réorienter leurs ressources internes en informatique vers la croissance externe. Alors que le terme "digital" est très répandu aujourd'hui, la transformation digitale  ne se déroule que dans certains domaines et se révèle difficile à atteindre pour de nombreuses entreprises internationales. »

 

« L'une des clés donnant accès à la transformation digitale est le Cloud Computing. Il ressort du travail que nous réalisons avec nos clients, que le Cloud Computing a la puissance de produire du chiffre d'affaires en facilitant le parcours du client quel que soit son canal d'accès. Les délais de signature sont raccourcis, l'achat intervient plus tôt et les clients bénéficient d'analyses en temps réel pour les aider à prendre des décisions plus pertinentes. Les clients les plus innovants utilisent la puissance du Cloud et des analyses à grande échelle afin de générer de nouvelles sources de revenus, par exemple dans le domaine de la maintenance préventive dans l'industrie. »

 

Alors que la grande majorité des répondants (90%) reconnaît la nécessité d'adopter des applications et des infrastructures basées sur le Cloud afin d'opérer la transformation digitale, près des deux tiers d'entre eux (64%) admettent que le manque d'investissement dans le Cloud freine les initiatives digitales vitales.

 

Malgré l'arrivée à maturité de la technologie du Cloud, l'étude a mis en évidence que de nombreux obstacles traditionnels à son adoption demeurent présents. Environ la moitié des décideurs d'entreprise sont d'accord avec le fait que des facteurs tels que la sécurité (50%) et les problèmes liés à la protection des données (44%) ont entravé les investissements dans le Cloud. Un quart d'entre eux a déclaré que la protection de la propriété intellectuelle (24%) et que les craintes de la dépendance exclusive à l'égard d'un fournisseur (23%) sont des facteurs supplémentaires contribuant à entraver les investissements.

 

Les directeurs informatiques considèrent comme des opportunités manquées et des menaces le fait que l'informatique n'évolue pas vers une approche plus souple et plus réactive pour soutenir l'augmentation des ventes et la compétitivité. Plus d'un tiers des directeurs informatiques ont admis que si le département informatique n'était pas en mesure de moderniser l'entreprise de manière efficace dans les 12 prochains mois, cela conduirait alors à une baisse de la productivité du personnel (38%), une augmentation du délais de commercialisation (34%), une capacité réduite à proposer de nouvelles manières de rendre des services à la clientèle (33%), un risque d'apparition de vols de données (35%) et que cela limiterait la capacité de leur entreprise à lancer de nouveaux produits et services (35%).

 

La perte de revenus est un risque qu'aucune entreprise ne peut se permettre de prendre. Pourtant, près de la moitié des répondants ont déclaré que l'entreprise perdait des ventes en raison d'un manque d'investissement dans le Cloud. Ils ont également déclaré que cela était dû au fait que le département informatique n'est pas en mesure de développer des applications assez rapidement (44%) et qu'il n'a pas pu finaliser suffisamment de lancements de produits chaque jour ou chaque semaine afin de garder leur logiciel hautement concurrentiel (42%). Un nombre identique (41%) de répondants ont mentionné qu'ils n'étaient pas en mesure de gagner des clients assez rapidement en raison de la faible réactivité des outils informatiques internes.

 

La société de conseil et de recherche Gartner a également réalisé un rapport traitant de l'impact positif de la Transformation Digitale sur l'entreprise.  Ian Marriott, Vice Président, Gartner, explique que ‘les stratégies informatiques doivent être structurées afin de renforcer l'agilité technologique et répondre aux besoins opérationnels. Les organisations qui n'adapteront pas leurs stratégies, et les compétences nécessaires pour les mettre en oeuvre, ne parviendront pas à tirer parti des opportunités de valeur qui se profilent dans le cadre d'un avenir hautement digitalisé.'»[2].

 

Basée à Londres, Canopy est l'un des plus importants fournisseurs européens de services Cloud et exerce ses activités au niveau mondial. S'appuyant sur les leaders mondiaux Atos, EMC et VMware, Canopy a pour mission de permettre aux organisations de devenir des entreprises numériques en proposant des solutions de Cloud flexibles, sécurisées et de niveau entreprise. À titre d'exemple, Canopy collabore avec des compagnies d'assurance pour filtrer et analyser les données clés afin de prendre de meilleures décisions, ainsi qu'avec des distributeurs afin d'étendre les campagnes promotionnelles aux appareils mobiles pour la diffusion de promotions communes en point de vente et en ligne. Canopy offre à ses clients des services de conseil et de transformation digitale ainsi que son portefeuille de solutions pour IAAS, PAAS et SAAS.

À propos de l'étude

 

Une étude indépendante a été réalisée par Vanson Bourne en septembre 2014 dans cinq marchés clés. 75 directeurs informatiques, 75 directeurs financiers et 50 décideurs d'entreprise ont été interrogés au Royaume-Uni, en Allemagne, en France et aux États-Unis. 50 directeurs informatiques, 50 directeurs financiers et 50 décideurs d'entreprise ont été interrogés aux Pays-Bas.

 

59% des personnes interrogées travaillaient dans des sociétés cotées en bourse dont 21% sont présentes sur le FTSE, 34% sur le Nasdaq, 33% sur le NYSE et 44% sur EURONEXT. 71% des personnes interrogées étaient au service d'entreprises de taille moyenne (avec plus de 1000 employés) et 17% de l'échantillon a été constitué d'entreprises de plus 10 000 employés. Le chiffre d'affaires annuel global moyen des entreprises de taille moyenne se montait à 1,49 milliard d'euros et celui des entreprises de plus 10 000 employés à 4,05 milliards d'euros.

Document de Gartner Research

 

Gartner [Titre du document de recherche], [Nom de l'auteur(s)], et [Date de publication]
Les personnes interrogées provenaient des secteurs suivants : les services financiers (y compris l'assurance), l'informatique et les télécommunications, la fabrication, les services aux entreprises et les services professionnels, la vente au détail, les médias, les loisirs et le divertissement, les transports et les voyages, les services d'utilité publique (y compris le pétrole et le gaz), la logistique et les services aux consommateurs.

Définition de la Transformation Digitale

 

La Transformation Digitale se réfère aux changements liés à l'application et à l'usage des technologies numériques pour permettre la réalisation du travail suivant des modalités nouvelles et améliorées, l'amélioration du service client et des processus opérationnels, ainsi que de nouveaux types d'innovations et de créativité, tout comme une meilleure efficacité du personnel.

À propos de Canopy

 

Canopy, filiale d'Atos basée sur les technologies EMC et VMware, est la ligne de services Cloud d'Atos et le leader européen du Cloud d'entreprise et de service public. Grâce à son offre de guichet électronique unique dédiée aux services de Cloud pour les grandes organisations du secteur public et aux multinationales du secteur privé, Canopy apporte des avantages substantiels à ses clients : réduction des coûts informatiques et réduction des dépenses d'exploitation (capex) grâce à des modèles de tarification flexible ainsi que l'accès à la technologie innovante et réactive qui permet le déploiement rapide du Cloud, et une commercialisation accélérée des produits et des services. Les offres de Canopy étant basées sur des normes ouvertes, les utilisateurs peuvent opter pour la technologie de leur choix et décider d'exécuter les solutions sur site ou hors site, selon leurs besoins. Basée à Londres, Canopy opère actuellement dans 9 pays sur 3 continents. Pour plus d'informations : www.canopy-cloud.com.

À propos d'Atos

 

Atos SE (Société Européenne), acteur international des services informatiques avec un chiffre d'affaires annuel de 8,6 milliards d'euros et 76 300 collaborateurs dans 52 pays, fournit à ses clients du monde entier des services de conseil & d'intégration de systèmes, d'infogérance et des services transactionnels par l'intermédiaire de Worldline, le leader européen et un acteur mondial dans les services de paiement. Grâce à son expertise technologique et sa connaissance industrielle, Atos sert ses clients dans différents secteurs : Industrie, Distribution & Transports, Public & Santé, Services Financiers, et Télécoms, Médias & Services aux collectivités.

 

Atos déploie des technologies qui accélèrent le développement de ses clients et les aident à réaliser leur vision de l'entreprise du futur. Atos est le partenaire informatique mondial des Jeux Olympiques et Paralympiques. Le Groupe est coté sur le marché Euronext Paris et exerce ses activités sous les noms d'Atos, Worldline, Atos Consulting et Atos Worldgrid.

Pour plus d'informations, contactez :

Anne de Beaumont
anne.debeaumont@atos.net

 

[1] L'étude de marché de Canopy, réalisée par l'agence indépendante d'études de marchés technologiques Vanson Bourne, a sondé les avis des directeurs informatiques, des directeurs financiers et des décideurs d'entreprises concernant le lien entre le Cloud et l'avancement de la transformation digitale dans leurs entreprises et son impact sur la croissance, les ventes et la rentabilité. 59% des répondants travaillaient dans des sociétés cotées en bourse dont 21% sont présentes sur le FTSE, 34% sur le Nasdaq, 33% sur le NYSE et 44% sur EURONEXT. 71% des répondants étaient au service d'entreprises de taille moyenne (avec plus de 1000 employés) et 17% de l'échantillon a été constitué d'entreprises de plus 10 000 employés. Le chiffre d'affaires annuel global moyen des entreprises de taille moyenne se montait à 1,49 milliard d'euros et celui des entreprises de plus 10 000 employés à 4,05 milliards d'euros.

 

[2] Source : “Taming the Digital Dragon: The 2014 CIO Agenda” par Dave Aron et Graham Waller, publié par Gartner en décembre 2013