Skip to main content

Notre site Web utilise des cookies pour vous offrir l’expérience en ligne la plus optimale en : mesurant notre audience, en comprenant comment nos pages Web sont consultées et en améliorant en conséquence le fonctionnement de notre site Web, en vous fournissant un contenu marketing pertinent et personnalisé.
Vous avez un contrôle total sur ce que vous souhaitez activer. Vous pouvez accepter les cookies en cliquant sur le bouton « Accepter tous les cookies » ou personnaliser vos choix en sélectionnant les cookies que vous souhaitez activer. Vous pouvez également refuser tous les cookies non nécessaires en cliquant sur le bouton « Refuser tous les cookies ». Veuillez trouver plus d’informations sur notre utilisation des cookies et comment retirer à tout moment votre consentement sur notre Vie Privée.

Gestion de vos cookies

Notre site Web utilise des cookies. Vous avez un contrôle total sur ce que vous souhaitez activer. Vous pouvez accepter les cookies en cliquant sur le bouton « Accepter tous les cookies » ou personnaliser vos choix en sélectionnant les cookies que vous souhaitez activer. Vous pouvez également refuser tous les cookies non nécessaires en cliquant sur le bouton « Refuser tous les cookies » .

Cookies nécessaires

Ceux-ci sont indispensables à la navigation de l’utilisateur et permettent de donner accès à certaines fonctionnalités comme les accès aux zones sécurisées. Sans ces cookies, il ne sera pas possible de fournir le service.
Matomo en auto-hébergement

Cookies marketing

Ces cookies sont utilisés pour vous proposer des publicités plus pertinentes, limiter le nombre de fois que vous voyez une publicité ; aider à mesurer l’efficacité de la campagne publicitaire ; et comprendre le comportement des individus après avoir vu une publicité.
Vie Privée Adobe | Vie Privée Marketo | Vie Privée Pardot | Vie Privée Oktopost | Vie Privée MRP | Vie Privée AccountInsight | Vie Privée Triblio

Cookies de réseaux sociaux

Ces cookies sont utilisés pour mesurer l’efficacité des campagnes sur les réseaux sociaux.
Vie Privée de LinkedIn

Notre site Web utilise des cookies pour vous offrir l’expérience en ligne la plus optimale en : mesurant notre audience, en comprenant comment nos pages Web sont consultées et en améliorant en conséquence le fonctionnement de notre site Web, en vous fournissant un contenu marketing pertinent et personnalisé. Vous avez un contrôle total sur ce que vous souhaitez activer. Vous pouvez accepter les cookies en cliquant sur le bouton « Accepter tous les cookies » ou personnaliser vos choix en sélectionnant les cookies que vous souhaitez activer. Vous pouvez également refuser tous les cookies non nécessaires en cliquant sur le bouton « Refuser tous les cookies ». Veuillez trouver plus d’informations sur notre utilisation des cookies et comment retirer à tout moment votre consentement sur notre Vie Privée

Mission Etalab : « La donnée, c’est notre métier »


Publié le: 24 octobre 2016 par Atos

Alexis Eidelman, Directeur du projet gouvernance de la donnée auprès de l'administrateur général des données, nous donne sa vision de l’évolution de l’usage de la donnée publique.

 

L’ouverture des données publiques est depuis longtemps ancrée dans notre histoire, avec une première mention dans la déclaration des droits de l’homme et du citoyen… Elle s’est renforcée au fil du temps par différentes lois et directives. En 2011 est née Etalab, dont la mission est de coordonner l’action des services de l’Etat et de ses établissements publics pour faciliter la réutilisation la plus large possible de leurs informations publiques.

Etalab est désormais rattachée au SGMAP*, avec un administrateur général des données qui pilote, sous l’autorité du Premier ministre, la politique d’ouverture et de partage des données publiques. Depuis sa création, Etalab a mis en ligne le portail national data.gouv.fr qui permet l’accès à plus de 13.000 informations publiques gratuites et réutilisables.

Ce qui est clairement en train d’évoluer, c’est le rapport du service public à la donnée. Aujourd’hui on ne parle plus seulement d’ouverture mais de partage et de réutilisation des données. Il s’agit d’un nouveau levier d’efficacité très prometteur.

« Les enjeux ne sont pas uniquement techniques : ce que nous visons, c’est l’efficacité du service public. »

C’est pour cela que nous mettons l’accent sur les données à fort impact sociétal ou à fort potentiel d’innovation économique et sociale. On peut citer par exemple des initiatives sur l’anonymisation des textes de lois, facilitant leur diffusion sur internet, le recen¬se¬ment natio¬nal des équipements spor¬tifs, pouvant pointer des inégalités territoriales, la surveillance des syndromes grippaux ou encore une carte exhaustive des bornes de recharge pour véhicules électriques, … toutes utilisant des jeux de données disponibles sur data.gouv.fr.

Qu’apporte la data science à cette évolution ? L'administrateur général des données agit pour l’élaboration de projets de data science avec les administrations afin d’éclairer leurs prises de décision ou de créer de nouveaux services fondés sur l’analyse de leurs données.

« La data science, c’est donner un sens métier à des données de masse. Avec toujours un même objectif : l’optimisation des services publics. »

Par exemple, les sapeurs-pompiers peuvent améliorer la prise en compte des demandes d’interventions, en renforçant les équipes d’opérateurs par anticipation de périodes critiques. Là où les statistiques donnent des chiffres clés, la data science nous permet de prédire et d’agir. Demain, nous allons essayer de mieux cibler les inspections des bâtiments insalubres afin de multiplier l’efficacité de ces contrôles.

Aujourd’hui ces projets sont naissants, car c’est un domaine qui exige différents niveaux de compétences et des expertises pointues. Notre mission est justement d’accompagner les administrations en s’adaptant à leur contexte et à leur maturité. Nous leurs expliquons que notre métier, c’est la donnée dans toutes ses composantes : son histoire, sa localisation, son partage…Nous sommes amenés, pour un besoin identifié, à rencontrer plusieurs interlocuteurs : juristes, IT, innovation, métiers… Ensemble, nous sélectionnons un besoin ou un cas d’usage, nous auditons la nature et la fréquence des données disponibles, nous testons, afin de décider in fine de poursuivre si le bénéfice du projet est tangible. Cela se passe sur un cycle de 3 semaines en moyenne.

C’est dans ce contexte que nous avons conçu l’accord-cadre SGMAP de support aux administrations, dédié à la data science, permettant de lancer des expérimentations en s’appuyant sur des expertises, des méthodes et des bonnes pratiques déjà identifiées.


En savoir plus avec le portail national data.gouv.fr, le blog de l’administrateur général des données et le blog de la mission Etalab www.etalab.gouv.fr/

En savoir plus sur l’offre Atos dans le cadre du marché-cadre data science

Lire la parole d’expert « La data science, fer de lance du big data » * SGMAP : Secrétariat Général pour la Modernisation de l'Action Publique

Partager


Qui est Atos
Leader international de la transformation digitale


Suivre ou contacter Groupe