La vie simplifiée des démarches en ligne avec FranceConnect


Publié le: 29 August 2018 par Atos

Interview de Lionel Fouillen, responsable des relations partenaires chez FranceConnect, le système d'identification et d'authentification des usagers proposé par l’Etat.

(mise à jour de l'article du 23 septembre 2016)

 

FranceConnect est passé en quelques années de 200 000 à 6 millions d’usagers. A quel besoin ce service répond-il ?

FranceConnect est né d’un double constat. C’est, pour l’usager, la lourdeur des démarches en ligne, qui génèrent de multiples identifiants, mots de passe ou demandes de fournitures de pièces justificatives déjà transmises ou détenues par une autre administration. Cela mène au deuxième constat : l’organisation des structures administratives, souvent en silos, est un frein à la fluidité des échanges. La raison d’être de ce dispositif d’Etat est donc de simplifier la relation des usagers avec les services publics, en leur permettant d’accéder aux démarches en lignes avec un seul et même identifiant, de façon sécurisée. Ajoutons que FranceConnect s’étend à tous les échelons du service public : administrations centrales, organisations du social, collectivités…

« Initié fin 2014 par la DINSIC*, FranceConnect vise 9 à 10 millions d’usagers en 2019 et compte près de 18 000 nouveaux usagers par jour et 121 000 connexions quotidiennes en moyenne.

Comment ça marche ?

Pour entamer sa démarche, l’usager sélectionne le bouton FranceConnect affiché sur le site de l’administration concernée. Il est invité à s’authentifier à l’aide de comptes en sa possession comme impots.gouv.fr, ameli.fr, idn.laposte.net ou encore mobile connect et moi. D’autres comptes viendront progressivement compléter cette liste de fournisseurs d’identité, garants de l’identification et l’authentification de l’usager. Il peut, par exemple, consulter le solde de ses points de permis de conduire, sans effectuer de demande de code confidentiel à la préfecture. Au total, 350 services en ligne sont aujourd’hui FranceConnectés. Parmi les principaux fournisseurs de service, citons l’Agence Nationale des Titres sécurisés (ANTS), l’Assurance retraite, l’Info retraite, les Impots, l’Assurance Maladie mais aussi MSA, Klésia ou Enedis, sans oublier les collectivités territoriales qui proposent leurs propres démarches en ligne.

Quels ont été les facteurs clés de succès de FranceConnect ?

Le principe de co-construction, une organisation en mode agile et des OpenLabs ont été garants d’une bonne prise en compte des exigences dès l’origine. Nous avons fait le choix de standards ouverts et interopérables, comme le protocole d’échanges de données OpenID, pour construire une plate-forme solide et simple, s’appuyant sur des ressources API, en ligne avec la stratégie de la DINSIC.

Quels sont les enjeux de FranceConnect ?

FranceConnect, avec ses objectifs de de simplification et de mutualisation d’échanges de données entre les administrations, est au cœur de l’Etat plateforme et permet aujourd’hui à la DINSIC de faire partie des 17 premiers lauréats du Fonds pour la transformation de l’action publique (FTAP).

L’intégration des API est pour cela l’un de nos chantiers majeurs. L’API de demande de bourses, par exemple, illustre parfaitement ce décloisonnement, avec un traitement sans couture entre le ministère de l’éducation et la DGFIP. La ville de Lyon utilise également cette API pour un calcul en ligne de son quotient familial. Nous sommes donc en mesure de passer à un mode industriel dès la rentrée 2018, avec une dizaine de collectivités supplémentaires, puis une généralisation en 2019.

Ce dispositif est donc loin d’être figé. FranceConnect Agents est en début de généralisation, des projets lancements sont à conduire avec de premiers fournisseurs d’identité publics, tandis que FranceConnect Entreprise est en phase d’expérimentation ; nous devrions pouvoir montrer les premiers livrables en novembre.

Comment avez-vous abordé les enjeux de sécurité ?

C’est une priorité absolue que nous devons concilier avec l’objectif de simplicité. FranceConnect se doit de préserver la sécurité des données collectées. Cela passe par le strict respect des règles, notamment celles édictées par l’ANSSI**. Nous terminons également nos travaux de conformité avec le cadre européen eIDAS pour accepter les identités des pays européens.

Pour s'assurer de la qualité des données, FranceConnect a également défini un ensemble de mesures : confrontation des données récupérées par les fournisseurs d'identité au Référentiel National de l'Insee (RNPPI), envoi de mail de confirmation, mise à disposition de l’historique des connexions. Nous proposons également un service de support.

Quel est l’apport d’Atos à FranceConnect ?

Partenaire à nos côtés pendant les OpenLabs, Atos apporte une véritable dimension fonctionnelle et métier. Nous avons bénéficié d’expertises fortes en termes de digitalisation des services, de support industriel et de sécurité, notamment avec la connaissance des exigences de l’ANSSI**.

Et, avec la solution Evidian Web Access Manager (WAM), nous disposons du socle nécessaire pour déployer l’API FranceConnect auprès des fournisseurs de service en une semaine !

Au final, Atos, qui a compris les enjeux de FranceConnect, est un véritable promoteur et participe pleinement aux écosystèmes qui se mettent en place.

 

*DINSIC : Direction Interministérielle du Numérique et du Système d’Information et de Communication de l’Etat

* *ANSSI : Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information, rattachée au Secrétaire Général de la Défense et de la Sécurité Nationale.

 Pour en savoir plus sur FranceConnect :

https://partenaires.franceconnect.gouv.fr/

https://franceconnect.gouv.fr/

 

Partager


Qui est Atos

Partenaire de Confiance de votre Transformation Digitale


Suivre ou contacter Groupe