Et si l'avenir du sport dépendait de l'engagement numérique des fans ?


Publié le: 29 janvier 2021 par Atos

Le sport vient de vivre une année 2020 sans précédent. Si l'on espère tous que l'absence des supporters dans les stades n'est que temporaire, l'explosion du digital depuis le début de la pandémie offre de nouvelles opportunités pour les clubs, les ligues et les fédérations.

 

Dans une enquête menée auprès d'experts, d'investisseurs et de professionnels du sport avant l'apparition du Covid-19, une écrasante majorité de 78 % déclarait que les technologies d'engagement des fans telles que le live-streaming (diffusion en direct en ligne), l’esport et les contenus numériques impacteraient fortement le secteur du sport au cours des 12 prochains mois. Depuis, les plateformes numériques ont même comblé le vide ressenti par les fans durant les confinements.

En parallèle, avec seulement quelques événements qui génèrent moins de revenus, les organisations sportives ont dû faire preuve de créativité pour compenser leurs pertes. En Europe notamment, le paysage est en train de changer, en particulier pour les ligues de football dont le modèle économique traditionnel dépend énormément des droits médiatiques.

Le sport à l'heure du numérique

Tous les sports ont bien sûr adopté les réseaux sociaux pour garder le contact avec leurs fans via des conversations en ligne, des sondages, des quiz, des vidéos, etc. Le club de football de Liverpool a notamment diffusé en direct les séances d'entraînement à domicile des joueurs pour que les supporters puissent y assister. Les jeux vidéo et l’esport ont également pris leur essor, avec la compétition de la FIFA e-Premier League et les courses en direct entre les pilotes de Formule 1. Et les supporters en sont friands : la finale de la FIFA e-Premier League a en effet été suivie par 3 millions de téléspectateurs sur Facebook et 400 000 sur YouTube, avec une augmentation de 275% du nombre de téléspectateurs après le premier tour.

Ce mélange de retransmission traditionnelle et Over The Top (OTT), de diffusion en direct et à la demande, de contenu multimédia populaire généré par les utilisateurs est désormais la norme. Ainsi, les organisations sportives se battent plus que jamais pour attirer (et conserver !) l'attention des supporters.

L'entrée dans l'économie de plateforme  

Grâce au cloud, à l’intelligence artificielle et au machine learning, les plateformes numériques offrent aux clubs, aux ligues et aux fédérations de nouveaux moyens de toucher leurs fans, en automatisant notamment la diffusion de contenus personnalisés selon les publics, à la manière d'un Netflix.

Les solutions numériques ont l'avantage d'avoir un coût d'entrée abordable et d'être assez rapides à mettre en place. Certaines organisations sportives ont ainsi lancé leur propre plateforme de diffusion en direct afin de générer de plus en plus de contenus pouvant être monétisés. Les innovations réalisées avec les FinTechs pour commercialiser des jetons de supporters (fan tokens) et d'autres services payants sont des initiatives prometteuses - on peut citer l'exemple du PSG, le premier à s'être lancé en Europe.

Publicité, commercialisation, paris et sponsoring

Au-delà de générer du contenu autour des compétitions et des événements, il s'agit aussi de tirer profit des données recueillies via ces plateformes numériques. Sur une interface de diffusion, il est possible de suivre les comportements et les préférences des fans. Cet accès direct à l'information et cette meilleure compréhension des audiences donnent bien entendu naissance à de nouvelles opportunités de publicité ciblée, mais peuvent aussi permettre aux ligues de développer des offres ultra-personnalisées ou de s'ouvrir au marché des paris en ligne. Les organisations sportives peuvent également multiplier les possibilités de sponsoring grâce à l'accroissement de la visibilité de leur marque et de la taille de leur communauté en s'affranchissant des frontières.

Par exemple, les entreprises asiatiques qui sponsorisent les clubs anglais de Premier League, renommée dans le monde entier, tirent profit de leur partenariat et de leur meilleure connaissance des fans pour lancer des campagnes spécifiques dans les territoires qui les intéressent.

Quelques exemples concrets

En travaillant avec les clubs, les ligues et les fédérations du monde entier, Atos met régulièrement en œuvre des stratégies d'engagement des fans. Nous avons notamment collaboré avec l'instance dirigeante du tennis au Royaume-Uni pour développer et proposer une stratégie d'engagement numérique via une plateforme CRM (Salesforce.org) afin d'offrir un parcours personnalisé aux clubs, aux fans, aux joueurs et aux entraîneurs. Résultats : la participation et les performances au sein du tennis britannique se sont améliorées.

Nous avons également développé et gérons actuellement la nouvelle plateforme numérique d'une grande ligue de football européenne. Ce projet permet de mieux comprendre les relations des fans avec leur club de football et de proposer des expériences au niveau de la ligue au plus près des attentes des fans.

Être agile

La pandémie a bouleversé l'industrie du sport. Le sport et les passions qu’il génère ont réussi leur digitalisation en accélérant les opportunités pour les organisations sportives, notamment en mélangeant sport et esport. En ce début d'année 2021, les organisations sportives continuent d'investir et de développer des plateformes de données, soutenues par une vision et une stratégie désormais solide. Grâce à elles, l’industrie sportive peut espérer être suffisamment agile pour relever les défis qui l'attendent dans les années à venir.

Pour être informé de nos actualités, innovations, publications et événements, inscrivez-vous ici

Partager


Qui est Atos
Partenaire de Confiance de votre Transformation Digitale


Suivre ou contacter Groupe