Avec le Digital Workplace, l’environnement de travail change de génération


Publié le: 25 août 2017 par Marc Lachaize

L’évolution de la technologie, des besoins et des attentes des collaborateurs nécessite une remise à plat complète de l’environnement de travail. Celui-ci doit être envisagé de façon globale et centrée sur l’utilisateur de façon à pouvoir facilement intégrer de nouveaux outils et se plier à des modes de fonctionnement plus mobiles et collaboratifs. Pour gagner en productivité et réduire les coûts, le bureau est appelé à faire lui aussi sa transformation digitale.

Les millenials représentent aujourd’hui 30% des effectifs des entreprises. En 2020, ce chiffre atteindra 40%. S’inspirant de leurs usages personnels, ils importent de nouvelles façons de travailler très différentes de celles de leurs aînés. Là où l’on utilisait volontiers l’e-mail et le téléphone, ils privilégient la messagerie instantanée, les outils sociaux et collaboratifs et les moteurs de recherche. Et ils ne comprennent pas qu’on leur réclame de s’investir et d’être efficaces tout en leur imposant les contraintes d’outils dépassés et d’un cadre rigide.

« Pour les millenials, le « anywhere, anytime, any device » est plus qu’une réalité : c’est une évidence, et cela doit le devenir pour l’entreprise. »

Risques et opportunités

Ignorer leurs attentes, c’est courir le risque réel de générer des frustrations contre-productives, de couper l’entreprise des forces vives qui représentent son avenir et de rebuter les talents que l’on cherche par ailleurs à attirer. À l’inverse, les entreprises qui procèdent à une refonte digitale de leur environnement de travail saisissent l’opportunité de capitaliser sur l’aisance naturelle et la satisfaction de leurs jeunes utilisateurs qui deviennent force d’entraînement. Les nouvelles pratiques se diffusent plus vite, la productivité et le potentiel d’innovation augmentent et les économies annoncées se concrétisent.

De l’aménagement des bureaux eux-mêmes aux outils de communication, les sujets sont cependant nombreux et relèvent souvent de responsabilités multiples au sein de l’entreprise. Cette fragmentation ne facilite pas la mise en place de solutions simples, lisibles et cohérentes, comme le montrent les difficultés que peuvent rencontrer, autour du BYOD, la DSI (pour le matériel, le déploiement et le support), la DRH (pour le cadre juridique et financier, et les règles en matière de télétravail), la sécurité et les métiers concernés.

Aligner les composantes de l’environnement

Pour permettre une transformation aboutie de l’environnement de travail, le Digital Workplace propose une approche globale centrée sur l’utilisateur. Tous les sujets sont sur la table et envisagés du point de vue des besoins, des usages et de l’expérience du collaborateur. Si la réduction des coûts est bien souvent la motivation première des projets, cet objectif ne sera atteint que si les collaborateurs adoptent les solutions mises en place, et c’est donc leur satisfaction qu’il faut avoir en ligne de mire. Ceci passe par l’alignement des différentes composantes de son environnement, et c’est pourquoi le Digital Workplace repose sur trois briques fondamentales et étroitement liées : le support aux utilisateurs, les plateformes digitales et les solutions de communication et de collaboration unifiées. À cela, s’ajoutent de plus en plus des services liés à la refonte du cadre de travail, comme le déploiement de solutions de smart building, de Green IT et le réaménagement des espaces.

La mise en place du Digital Workplace n’en est pas moins un projet de transformation à part entière, qui nécessite généralement du temps et un accompagnement soutenu du changement. Le passage à Office365 peut constituer une bonne première étape. La population touchée est large, la transition aisée et l’adoption forte. Cela permet d’enclencher la dynamique de transformation et, souvent, de faire évoluer la culture vis-à-vis du cloud. Par la suite, on peut ajouter progressivement de nouveaux services, comme les systèmes de stockage et de partage de fichiers, puis l’accès aux applications métiers, nouvelles ou modernisées. Chaque étape devra apporter des gains mesurables (productivité, satisfaction…) et garantir la bonne cohabitation d’outils de différentes générations.

Atos, un leader à l’avant-garde

Pour l’épauler sur ce projet au long cours et aux multiples enjeux, l’entreprise doit pouvoir compter sur un partenaire capable d’être présent de bout en bout, du conseil et de l’accompagnement du changement à la mise en place et à l’externalisation des outils et des processus, sans oublier la question incontournable et transverse de la cybersécurité : l’utilisateur doit pouvoir accéder à ses applications métiers et ses données de façon sécurisée indépendamment de la nature de son device, laptop, tablette ou smartphone.

Avec 3 millions de devices managés, un support en 38 langues, et des services de proximité dans 110 pays, Atos est l’un des leaders mondiaux du service aux utilisateurs et est reconnu par les principaux analystes comme visionnaire sur ce sujet*. Le Digital Workplace d’Atos permet d’envisager une expérience utilisateur maximum, grâce à ses solutions innovantes d’automatisation et de Data Analytics, d’assistants cognitifs, ou encore centrées sur la mobilité.

Atos a fait du Digital Workplace l’un de ses quatre piliers de croissance de sa Digital Transformation Factory et permet à ses clients d’obtenir tous les bénéfices d’un environnement de travail digitalisé : des échanges et des interactions fluidifiés, des outils favorisant l’agilité et le décloisonnement des processus et de l’organisation, un management proactif, une expérience utilisateur moderne source de productivité et de satisfaction, une cybersécurité moins contraignante et plus efficace, et des coûts maîtrisés.

Partager


Qui est Marc Lachaize

Head of Workplace Engineering & Service Offering France, Atos
Marc a rejoint Atos en 2009. Il a occupé différentes positions au sein d’Atos avant de devenir responsable d’une équipe d’experts techniques et de chefs de projets. Son rôle aujourd’hui est d’apporter et mettre en œuvre des solutions, du conseil et un accompagnement à la transformation digitale.

Suivre ou contacter Marc