Notre site Web utilise des cookies pour vous offrir l’expérience en ligne la plus optimale en : mesurant notre audience, en comprenant comment nos pages Web sont consultées et en améliorant en conséquence le fonctionnement de notre site Web, en vous fournissant un contenu marketing pertinent et personnalisé.
Vous avez un contrôle total sur ce que vous souhaitez activer. Vous pouvez accepter les cookies en cliquant sur le bouton « Accepter tous les cookies » ou personnaliser vos choix en sélectionnant les cookies que vous souhaitez activer. Vous pouvez également refuser tous les cookies non nécessaires en cliquant sur le bouton « Refuser tous les cookies ». Veuillez trouver plus d’informations sur notre utilisation des cookies et comment retirer à tout moment votre consentement sur notre Vie Privée.

Gestion de vos cookies

Notre site Web utilise des cookies. Vous avez un contrôle total sur ce que vous souhaitez activer. Vous pouvez accepter les cookies en cliquant sur le bouton « Accepter tous les cookies » ou personnaliser vos choix en sélectionnant les cookies que vous souhaitez activer. Vous pouvez également refuser tous les cookies non nécessaires en cliquant sur le bouton « Refuser tous les cookies » .

Cookies nécessaires

Ceux-ci sont indispensables à la navigation de l’utilisateur et permettent de donner accès à certaines fonctionnalités comme les accès aux zones sécurisées. Sans ces cookies, il ne sera pas possible de fournir le service.
Matomo en auto-hébergement

Cookies marketing

Ces cookies sont utilisés pour vous proposer des publicités plus pertinentes, limiter le nombre de fois que vous voyez une publicité ; aider à mesurer l’efficacité de la campagne publicitaire ; et comprendre le comportement des individus après avoir vu une publicité.
Vie Privée Adobe | Vie Privée Marketo | Vie Privée MRP | Vie Privée AccountInsight | Vie Privée Triblio

Cookies de réseaux sociaux

Ces cookies sont utilisés pour mesurer l’efficacité des campagnes sur les réseaux sociaux.
Vie Privée de LinkedIn

Notre site Web utilise des cookies pour vous offrir l’expérience en ligne la plus optimale en : mesurant notre audience, en comprenant comment nos pages Web sont consultées et en améliorant en conséquence le fonctionnement de notre site Web, en vous fournissant un contenu marketing pertinent et personnalisé. Vous avez un contrôle total sur ce que vous souhaitez activer. Vous pouvez accepter les cookies en cliquant sur le bouton « Accepter tous les cookies » ou personnaliser vos choix en sélectionnant les cookies que vous souhaitez activer. Vous pouvez également refuser tous les cookies non nécessaires en cliquant sur le bouton « Refuser tous les cookies ». Veuillez trouver plus d’informations sur notre utilisation des cookies et comment retirer à tout moment votre consentement sur notre Vie Privée

Skip to main content

Bienvenue dans le futur « as a service »


Publié le: 28 août 2023 par Atos

Dans le monde de l'informatique, rien n'est figé. En un clin d'œil, le passé s'efface et l'avenir passe du statut d’hypothèse à celui de certitude. Il n'est pas facile de s’y projeter mais le futur s'annonce radieux pour ceux capables d'anticiper les bonnes tendances. Revue de certaines qui façonneront l'avenir de l'informatique dans les années à venir.

Les dépenses informatiques vont continuer à augmenter

La pandémie a forcé les entreprises à s'adapter rapidement, ce qui a entraîné une augmentation des dépenses pour les solutions de travail à distance. Alors que chacun s'est acclimaté à ces nouvelles méthodes de travail, les budgets reviennent également à un rythme plus régulier et plus structuré. Le rapport « State of IT » 2023 de Spiceworks Ziff Davis prévoit que, malgré une récession potentielle, environ 51 % des entreprises prévoient d'augmenter leurs dépenses informatiques en 2023.

D’une année à l’autre, les budgets informatiques devraient augmenter de 13 % afin de financer la croissance de la main-d'œuvre à distance, les environnements de travail hybrides, la mise à jour des infrastructures, les projets stratégiques et l’augmentation des préoccupations en matière de sécurité.

L’évolution des dépenses informatiques semble profiter aux services gérés, qui devraient représenter 18 % des budgets informatiques (contre 15 % avant la pandémie). Ces services consacrés à la gestion des applications d’entreprise, à la sécurité, à l’hébergement, à l'assistance et à la maintenance du matériel répondent au besoin accru de gérer à la fois l'infrastructure sur site et dans le Cloud.

Les services du Cloud et de l’edge computing évoluent

L'essor des solutions « as-a-service » à distance avait déjà commencé, mais la pandémie a déclenché une transition radicale vers le travail à distance et le flux d’entreprises mettant en place des espaces de travail numériques s'est transformé en un raz-de-marée. Même si les employés reviennent dans les bureaux, l'adoption des services dans le Cloud ne montre aucun ralentissement.

Il n'existe pas d'approche unique dans cette nouvelle réalité, et les entreprises ont besoin d'expertise et d'assistance pour naviguer dans la complexité de l'informatique dématérialisée. Les employés s'attendent à travailler de n'importe où avec une qualité de service constante que seul un écosystème sur mesure permet. Ainsi, les logiciels et services informatiques représentent la majeure partie des prévisions de dépenses en 2023 selon Gartner, avec une croissance respective de 11,3 % et de 7,9 %.

En ce qui concerne le Cloud computing, Gartner prévoit que l'« Infrastructure-as-a-service » (IaaS) connaîtra la plus forte croissance de dépenses en 2023, tandis que la « Platform-as-a-service » (PaaS) et le « Software as a Service » (SaaS) seront affectés par l'inflation, les défis en matière d’effectif et la protection des marges.

L’edge computing devrait s'imposer comme l'évolution naturelle des services dans le Cloud puisqu’il permet de bénéficier d'une infrastructure à distance adaptée aux besoins des entreprises tout en traitant de grandes quantités de données à proximité des lieux de production et d'utilisation. Avec le déploiement de la 5G et la prolifération de l’Internet des Objets, IDC prévoit que le marché mondial de l'edge computing atteindra 250,6 milliards de dollars d'ici 2024. En outre, 90 % des nouvelles procédures opérationnelles seront exploitées via l’edge computing, contre 20 % aujourd'hui.

Les données sont partout, et presque tout est devenu données

La gestion, la sécurisation et le traitement des données, où qu'elles soient produites, créent des opportunités pour développer de nouveaux services et des écosystèmes dynamiques, spécifiquement conçus pour répondre aux besoins des clients et améliorer les décisions commerciales. Nous pouvons libérer le potentiel des données en permettant un accès évolutif et fiable à des écosystèmes ouverts.

Fortune estime que le marché de l'Internet des Objets (IoT) atteindra 1,4 milliard de dollars d'ici 2027 et l'adoption croissante de l’edge computing permettra de collecter et stocker plus de données que jamais. En parallèle, les avancées en matière d’intelligence artificielle aideront les entreprises à traiter et à donner un sens à ces vastes volumes de données.

Dans les espaces de travail numériques, l’IoT va permettre d’aider à comprendre et à améliorer l'expérience et l'accessibilité des collaborateurs, en allant au-delà du libre-service pour responsabiliser les individus en adaptant les services d'assistance à leurs besoins.

La durabilité à l'intérieur et à l'extérieur

Avec les défis posés par le changement climatique et les objectifs mondiaux de réduction des émissions de carbone visant à limiter l'augmentation de la température à +1,5 °C d'ici la fin du siècle, tous les regards se tournent vers l’informatique. Gartner prévoit que d'ici 2025, 50 % des DSI auront des indicateurs de performance liés à la durabilité de leurs systèmes d'information. Cela pose une question brûlante et stimulante : « Comment les services informatiques peuvent-ils devenir plus durables ? »

De la consommation d'énergie à l'externalisation éthique en passant par la circularité, les DSI doivent examiner tous les aspects de leurs opérations pour réduire leur empreinte carbone. Les performances en matière de développement durable deviennent un facteur de décision, puisque les entreprises doivent inclure l'impact environnemental de leurs fournisseurs et partenaires dans leurs rapports.

Les technologies telles que le Cloud computing, la traçabilité, l'analyse, les logiciels de gestion des émissions et l'IA sont toutes des composantes de l'optimisation et peuvent contribuer à réduire l’empreinte carbone.

De nouvelles tendances en vue

S’informer des dernières tendances en matière de technologies est un travail à plein temps. Nous n’attendons pas que nos clients sachent exactement comment la réalité virtuelle, la blockchain, l'automatisation de l'IA, le maillage de la cybersécurité ou le Web3 auront un impact sur leurs résultats dans les années à venir. C'est notre travail en tant que partenaire technologique.

Les dépenses informatiques sont principalement suivies en termes d'infrastructures et de solutions mais, dans le contexte de la Grande Démission (nombre de démissions à un niveau historiquement élevé), de nombreuses entreprises manquent de main-d'œuvre qualifiée pour appliquer, développer et maintenir des opérations efficaces. De plus, l'embauche et la formation de personnes compétentes en informatique coûtent cher. La rapidité des changements et la difficulté qu'ont les entreprises à tout gérer en interne placent donc les fournisseurs de services managés au centre de l'équation.

Les entreprises qui prospéreront dans cette nouvelle ère renforceront les compétences de leurs équipes dans le domaine des nouvelles technologies. Il ne s'agit pas seulement d'offrir des formations qualifiantes pour répondre aux besoins des clients, mais de proposer des possibilités d'apprentissage qui améliorent les méthodes de travail, font progresser les carrières et ouvrent de nouvelles perspectives au sein de l'entreprise.

Le monde évolue et chaque organisation devrait s'efforcer d'aider ses effectifs et l'écosystème qui l'entoure à s'adapter aux changements. Chez Atos, nous nous efforçons de rester curieux, d'acquérir de nouvelles compétences et de trouver de nouveaux moyens d'apporter de la valeur à l'ensemble de notre écosystème - nos clients, nos partenaires et nos collaborateurs.

Partager


Qui est Atos
Leader international de la transformation digitale


Suivre ou contacter Groupe