« Resultats Annuels 2010 d’Atos Origin »

Paris, 16 février 2011

Le programme TOP en avance sur les resultats escomptes
Le Groupe est bien positionne pour accelerer l'integration de Siemens IT Solutions

 

Résultat net part du Groupe à 116 millions d'euros : augmentation de +265%
Marge opérationnelle de 337 millions d'euros à 6,7% : hausse de +107 points de base

  • Cash Flow opérationnel de 143 millions d'euros en hausse de +22%
  • Chiffre d'affaires à 5 021 millions d'euros en baisse de -3,5%
  • Ratio prises de commandes sur facturations : 111% sur l'année, 125% au quatrième trimestre
  • Prises de commandes de l'année : 5,6 milliards d'euros en hausse de +7%
  • Endettement net à 139 millions d'euros après 143 millions d'euros d'acquisitions

Atos Origin, l'un des principaux leaders des services informatiques, a annoncé aujourd'hui ses résultats annuels pour l'exercice clos le 31 décembre 2010. Grâce à la poursuite du déploiement du Programme TOP, la marge opérationnelle s'est établie à 337 millions d'euros, représentant 6,7% du chiffre d'affaires, comparé à 5,7% en 2009. La marge opérationnelle a augmenté de 15% en 2010. Le chiffre d'affaires s'est élevé à 5 021 millions d'euros, en baisse de -3,5%. Au quatrième trimestre, celle-ci a été réduite à -1,2% et, en excluant l'impact d'Arcandor, le chiffre d'affaires du quatrième trimestre a été stable, avec un retour à la croissance pour la première fois depuis deux ans dans la plupart des zones géographiques. Le Résultat Net s'est élevé à 116 millions d'euros, en hausse de +265% par rapport à 2009.

Thierry Breton, Président-Directeur Général d'Atos Origin a déclaré: « En 2010, nous avons atteint nos objectifs et même dépassé le haut de la fourchette pour la marge opérationnelle. Ce résultat montre clairement que nous sommes en avance dans l'exécution du Programme TOP. Ceci place le Groupe dans les meilleures conditions pour accélérer l'intégration de Siemens IT Solutions and Services (SIS) en déployant plus rapidement que prévu le Programme TOP² sur le futur ensemble. Nous continuerons à investir dans les ventes, l'innovation et les talents pour le bénéfice de nos clients, en abaissant les coûts et en augmentant notre rentabilité par une nouvelle accélération du Programme TOP et par l'amélioration attendue de SIS. Nous sommes confiants pour 2011 et au-delà. »

 

Programme TOP: Notre expérience et savoir-faire pour préparer l'intégration de SIS

Pour la deuxième année consécutive, le Programme TOP a contribué de manière significative à l'amélioration de la marge opérationnelle en 2010.

Dans l'environnement économique difficile de ces deux dernières années, le Programme TOP, plan de transformation du groupe, a largement contribué à l'augmentation de la marge opérationnelle qui est passée de 4,8% en 2008 à 6,7% en 2010. Cette performance a été atteinte malgré un marché globalement en déclin.

Dans le cadre du Programme TOP, le Groupe a mis en place plusieurs initiatives en 2010, visant à augmenter le chiffre d'affaires dans un contexte de retour à la croissance. Il a également renforcé ses actions en matière de responsabilité d'entreprise à travers son programme de développement durable et a obtenu la note B + pour son premier rapport GRI. Enfin, le Groupe a continué d'attirer et de retenir des talents clés en mettant en œuvre de nouveaux modes de travail à travers son programme "Bien-être au travail".

Le programme Lean a contribué à l'augmentation de la performance opérationnelle grâce à une meilleure qualité de services pour les clients et à l'optimisation du déploiement des ressources. À fin décembre 2010, 9 000 collaborateurs de l'activité Infogérance utilisaient ces techniques chaque quotidiennement.

A la suite de l'avis rendu par l'instance européenne représentative des salariés d'Atos Origin et de l'approbation par le Conseil d'Administration d'Atos Origin, un accord ferme a été signé avec Siemens le 1er février 2011 relatif à l'acquisition de SIS.

Le Programme TOP² sera formellement mis en œuvre au sein de SIS dès que l'acquisition sera finalisée (prévue le 1er juillet prochain). Dans l'intervalle, en conformité avec ce qui peut être réalisé avant l'accord des autorités de la concurrence et la réalisation définitive, les efforts d'intégration sont structurés autour de 24 axes de travail. 12 axes de travail transversaux (lignes de services, ventes, achats, informatique, finance, ressources humaines,...) ont été lancés. 12 initiatives TOP² visant à améliorer l'efficacité opérationnelle des entités fusionnées (industrialisation, optimisation des frais généraux et administratifs, niveau de vie, investissements,...) ont déjà commencé. Les responsables d'Atos Origin et de SIS pour les Workstreams ont été nommés. Le programme d'intégration a été lancé le 27 janvier 2011.

 

Performance par ligne de services

En Infogérance, grâce à l'industrialisation en lignes de production mondiales, la marge d'exploitation a atteint 146 millions d'euros, soit 7,9% du chiffre d'affaires, comparé à 5,3% en 2009.

Le chiffre d'affaires pour la totalité de l'année s'est élevé à 1 847 millions d'euros, en baisse de -5,0% par rapport à 2009. Deux tiers de la baisse proviennent d'Arcandor et le tiers restant, du moratoire dans le secteur public au Royaume-Uni qui a pris fin au dernier trimestre de l'année.

Au quatrième trimestre, le chiffre d'affaires a légèrement baissé de -0,8%. Hors Arcandor, le chiffre d'affaires a augmenté de +2,5%, grâce au Benelux et à l'Asie. Le chiffre d'affaires en Allemagne est resté stable, hors Arcandor. La France et le Royaume-Uni ont vu leur chiffre d'affaires légèrement diminuer, respectivement à -5% et -3%.

En Intégration de Systèmes, la marge opérationnelle a atteint 70 millions d'euros, à 4,0% contre 4,3% en 2009, en raison principalement de la situation en Espagne sur la première moitié de 2010, et dans la zone GCEMA. La marge opérationnelle a progressé en France et dans les Autres Pays ; elle est restée pratiquement stable au Benelux. Le Royaume-Uni a vu sa marge opérationnelle augmenter pour atteindre 10%.

Le chiffre d'affaires de l'année a atteint 1 771 millions d'euros, soit une baisse de -4,7%. La France a augmenté de +3,0% et les Autres Pays de +2,2% dont +10% en Asie. Le Benelux et le Royaume-Uni ont diminué respectivement de
-8% et -10%.

Au quatrième trimestre, la France et le Benelux ont affiché une croissance de +1,4% et +2,5% respectivement. L'Asie et la zone Amérique ont augmenté de +21,3% et +5,5%. Le chiffre d'affaires en Allemagne est resté stable tandis que celui de CEMA diminuait compte tenu d'une moindre activité en Afrique du Sud et en Turquie dans le secteur des télécommunications. Le chiffre d'affaires au Royaume-Uni a baissé en raison du moratoire dans le secteur public. En conséquence, le chiffre d'affaires d'Intégration de Systèmes a diminué de -4,2%.

Dans les Services Transactionnels de Haute Technologie (HTTS), la marge opérationnelle a augmenté à 16,6% du chiffre d'affaires, avec une hausse à la fois des Paiements et des Services Electroniques.

Le chiffre d'affaires de HTTS a atteint 1 035 millions d'euros, en hausse de +4,4%. L'activité Paiements a affiché une croissance de +6,7% et les Services Electroniques de +4,2% alors que l'activité Marchés Financiers a baissé comme anticipé, à la suite de la réorganisation de cette division reprise à Atos Euronext. Dans les nouvelles géographies, le chiffre d'affaires a augmenté à 92 millions d'euros au Royaume-Uni, à 36 millions d'euros en Asie et à 25 millions d'euros en Espagne.

Y compris Venture Infotek, la croissance du chiffre d'affaires au quatrième trimestre a été +7,5%, au-dessus des +5,5% atteints au troisième trimestre et des +2,2% du premier semestre de 2010.

Le chiffre d'affaires de l'activité Conseil a atteint 208 millions d'euros, soit 4% du chiffre d'affaires total, en baisse de -16%. La France est revenue à la croissance et le Royaume-Uni est resté quasiment stable. La baisse du chiffre d'affaires a été concentrée dans les Pays-Bas avec une nouvelle équipe de direction maintenant en place, et en Espagne, toujours marqué par une forte pression sur les prix. En conséquence, malgré une amélioration en France et en Asie, la marge opérationnelle a atteint -5 millions d'euros.

Dans le BPO médical, la marge opérationnelle est restée pratiquement stable à environ 12% en 2010. Le chiffre d'affaires a légèrement augmenté à 160 millions d'euros.

 

Performance par entité opérationnelle (GBU)

Le chiffre d'affaires en France s'est établi à 1 133 millions d'euros, soit un retour à la croissance grâce aux activités cycliques. Le chiffre d'affaires d'Intégration de Systèmes a augmenté dans les secteurs de l'Energie, des Services Financiers et des Télécommunications et il est resté stable dans l'Industrie. L'activité dans le Secteur Public a été plus difficile. Le chiffres d'affaires dans l'Infogérance a baissé de -3% en raison d'un manque de ventes additionnelles sur les contrats existants, ce qui a eu un impact direct sur la marge opérationnelle qui a baissé de 10 millions d'euros.

Le Benelux a amélioré sa marge opérationnelle de +140 points de base, grâce à l'Infogérance avec la mise en œuvre du modèle industriel de production mondiale.
Le chiffre d'affaires a baissé de -5,9% à 938 millions d'euros en raison des activités cycliques. Cependant, après une baisse de -11% au cours du premier semestre, le chiffre d'affaires est resté stable au second semestre, comparé à la seconde moitié de 2009.

Au Royaume-Uni, la marge opérationnelle est restée autour de 9% à 77 millions d'euros. La gestion rigoureuse des ressources et le Programme TOP ont compensé une baisse du chiffre d'affaires provenant du secteur public, en particulier au troisième trimestre.
Le chiffre d'affaires a atteint 904 millions d'euros. La baisse a été limitée à -3,5% grâce à HTTS et BPO médical. Au quatrième trimestre, le chiffre d'affaires au Royaume-Uni a affiché +1% de croissance.

Atos Worldline a augmenté sa marge opérationnelle à 17,4%, comparé à 15,8% en 2009. Cette amélioration provient principalement de l'augmentation du chiffre d'affaires dans les Services de Paiement associée à un strict contrôle des coûts.
Le chiffre d'affaires a augmenté de +2,7% à 867 millions d'euros, avec une accélération au second semestre après +0,9% au premier semestre. Sur l'année, l'activité Paiements a crû de +4,5% et les Services Electroniques de +4,4%, compensant ainsi la baisse prévue de l'activité Marchés Financiers.

En Espagne, après une marge opérationnelle négative au premier semestre, le retour à l'équilibre s'est opéré au second semestre. La nouvelle équipe de direction a mis en œuvre un plan de réduction des effectifs, a ajusté la base de coûts et a renforcé le contrôle des projets.
Le chiffre d'affaires a reculé -10,4% en 2010 à 300 millions d'euros. Avec un chiffre d'affaires principalement réalisé en Intégration de Systèmes et en Conseil, l'Espagne a souffert du contexte économique difficile. Au quatrième trimestre, le chiffre d'affaires a diminué de -9,4% comparé à -13,6% au troisième trimestre.

En Allemagne / CEMA, la marge opérationnelle a diminué de -12 millions d'euros pour atteindre 2,2% du chiffre d'affaires. L'Allemagne a vu sa marge baisser de seulement -3 millions d'euros malgré la forte baisse du chiffre d'affaires avec Arcandor tandis que CEMA a été impacté sur des projets en Afrique du Sud, en Turquie et en Suisse dans le secteur Télécoms. Ces projets ont également impacté le chiffre d'affaires de ces pays.
En excluant la baisse d'Arcandor, le chiffre d'affaires de GCEMA est en baisse de -6% et pratiquement stable en Allemagne.

Dans les Autres Pays, principalement Asie et Amérique, la marge opérationnelle a sensiblement augmenté, passant de 2% à 13% du chiffre d'affaires. Cette amélioration provient de +17 millions d'euros en Asie sur de grands contrats d'Infogérance, et +14 millions d'euros d'un strict contrôle des coûts en Amérique du Sud. Les activités en Inde ont aussi contribué à l'amélioration de la marge.
Les Autres Pays ont réalisé un chiffre d'affaires de 405 millions d'euros, soit +5,6% de croissance organique. Le Groupe a connu un fort développement en Asie et dans les pays offshore avec une croissance à deux chiffres. Le chiffre d'affaires des Jeux Olympiques a également contribué à la croissance. Au quatrième trimestre, le chiffre d'affaires a crû de +4,7%.

Le coût des Fonctions Centrales (Ligne de Services et Coûts Centraux) a continué de bénéficier du Programme TOP et de la mise en œuvre du Lean Management et de l'Analyse de la Valeur (AVA). Les coûts ont baissé de -18% à 79 millions d'euros. La moitié de cette réduction a concerné les Coûts Centraux, l'autre moitié résultant d'un transfert de coûts des Lignes de Services aux entités opérationnelles.

 

Résultat d'exploitation et résultat net

Le résultat d'exploitation s'est élevé à 200 millions d'euros après 65 millions d'euros de frais de réorganisation et 39 millions d'euros de rationalisation des locaux. Pendant la première moitié de l'année, le Groupe a enregistré une dépréciation de goodwill pour 25 millions d'euros afin de tenir compte de l'évolution des opérations en Espagne.

Le résultat financier a été une charge de 24 millions d'euros, la charge d'impôt total s'élève à 58 millions d'euros et les intérêts minoritaires à 2 millions d'euros.

Ainsi, le résultat net part du Groupe a atteint 116 millions d'euros comparé à 32 millions d'euros en 2009.

Le résultat net normalisé (avant éléments inhabituels, anormaux et irréguliers, net d'impôt) a atteint 218 millions d'euros en augmentation de +11% par rapport à 2009.

Le Bénéfice Par Action (BPA) s'est établi à 1,67 euro et le BPA dilué s'est élevé à 1,64 euro.

Le BPA normalisé a atteint 3,15 euros en 2010 contre 2,87 euros en 2009.

 

Endettement net et cash flow opérationnel

L'endettement net du Groupe au 31 décembre 2010 s'est établi à 139 millions d'euros, au même niveau qu'au 31 décembre 2009. Ce montant prend en compte 143 millions d'euros pour les acquisitions de l'année : Shere au Royaume-Uni, les intérêts minoritaires d'Atos Worldline en Allemagne, et Venture Infotek en Inde.

L'OMDA a augmenté de 32 millions d'euros à 532 millions d'euros représentant 11% du chiffre d'affaires.

Les décaissements relatifs aux réorganisations ont représenté 100 millions d'euros et les rationalisations de locaux 68 millions d'euros.

Grâce aux actions menées par le Groupe dans le cadre du Programme TOP, le besoin en fond de roulement s'est amélioré de 53 millions d'euros avec un délai de recouvrement clients réduit de 8 jours à 49 jours et les investissements se sont élevés à 176 millions d'euros, soit 3,5% du chiffre d'affaires comparé à 3,9% en 2009.

En conséquence, le cash flow opérationnel a atteint 143 millions d'euros en 2010 contre 117 millions d'euros en 2009 et un résultat négatif de -52 millions d'euros en 2008.

 

Dividende

Réuni le 15 février 2011, le Conseil d'Administration d'Atos Origin, a décidé de proposer à la prochaine Assemblée Générale Ordinaire des Actionnaires, la mise en paiement en 2011 d'un dividende de 0,50 euro par action sur les résultats de 2010.

 

Activité commerciale

Les prises de commandes du Groupe ont représenté 5 590 millions d'euros en 2010, soit +7% de croissance. Le ratio prises de commandes sur facturations s'est élevé à 111%, comparé à 100% en 2009.

Au quatrième trimestre 2010, le Groupe a réalisé un ratio prises de commandes sur facturations de 125% avec 1 650 millions d'euros de prises de commandes, soit une augmentation de +39% par rapport au quatrième trimestre 2009.

De nouveaux contrats ainsi que des renouvellements ont été signés au cours du dernier trimestre 2010, en particulier dans le secteur public et l'industrie.
La France a signé de nouveaux contrats dans la Gestion d'Infrastructures avec Rexel, avec EADS dans le PLM, et en Infogérance avec DGAC.
Au Royaume-Uni, les renouvellements dans le secteur public ont été signés comme prévu dans le BPO médical, avec DWP, avec Royal Mail, et en Infogérance d'Infrastructures avec le Home Office et NHS Scotland.
Aux Pays-Bas, des contrats d'infogérance ont été signés dans le secteur public et en Intégration de Systèmes avec Philips, ING, ABN AMRO et Achmea.
Atos Worldline a signé dans les Paiements avec ING, Cortal Consors et ABN AMRO.
En Allemagne, le contrat avec Karstadt a été renouvelé par le nouveau propriétaire jusqu'à fin 2012. Le Groupe a également signé un contrat avec Neckermann pour des extensions de services.
En Espagne, de nouvelles signatures ont été enregistrées en Intégration de Systèmes dans les secteurs Télécoms et Banque.
Le Groupe a également renouvelé ses contrats avec Petrobras au Brésil et Vodacom en Afrique du Sud.

Pour HTTS, une activité commerciale soutenue s'est poursuivie au Royaume-Uni avec des contrats signés auprès de LeasePlan et East Coast Main Line dans les transports, et en Asie dans les Paiements. Les premiers contrats utilisant le savoir faire et les actifs d'Atos Worldline ont été signés avec Rabobank aux Pays-Bas et Nomura au Royaume-Uni.

Fin 2010, le carnet de commandes totalisait 7,5 milliards d'euros, représentant 1,5 année de chiffre d'affaires, en augmentation de +8% par rapport à fin 2009.

Le montant total pondéré des propositions commerciales en cours au 31 décembre 2010 était de 2,7 milliards d'euros, pratiquement au même niveau que celui du 30 juin 2010, mais inférieur au chiffre de 3,0 milliards d'euros il y a un an.

 

Ressources Humaines

 

L'effectif total du Groupe était de 48 278 à fin décembre 2010, en légère diminution par rapport à 49 036 à fin décembre 2009.

L'effectif indirect a continué de baisser, conséquence du processus d'Analyse de la Valeur mis en œuvre au sein du Groupe dans le cadre du Programme TOP. Cet effectif était de 4 522 à fin décembre 2010 (9% de l'effectif total), par rapport à 5 094 à fin 2009 (10% de l'effectif total).

L'effectif direct est resté pratiquement stable au cours de l'année et représentait 43 756 employés à fin décembre 2010.

Près de 6 000 ingénieurs ont été recrutés en 2010 dont 3 500 sur la seconde moitié de l'année. 60% des embauches se sont effectués sur les pays émergents tels que l'Inde, le Maroc et en Amérique du Sud.

Le taux de départ volontaire s'est établi à 10,1% par rapport à 7,0% en 2009. La répartition a été de 8,8% au premier semestre et de 11,3% au second semestre.

Les réorganisations d'effectifs ont concerné 2 184 employés, comme anticipé.

Le nombre de sous-traitants externes était 2 455 à fin 2010, en ligne avec la politique du Groupe à environ 5% de l'effectif total.

Pour les activités de Conseil et d'Intégration de Systèmes, les effectifs en inter contrats ont été réduits à 621 employés (3% de l'effectif), comparé à 749 fin 2009. Cette baisse provient des efforts déployés par le Groupe au cours des deux dernières années pour former les collaborateurs et encourager leur mobilité.

 

Objectifs 2011

 

Chiffre d'affaires

Sur la base des retours de ses grands clients et d'un meilleur environnement économique, le Groupe a l'ambition de revenir à une légère croissance organique en 2011.

Marge opérationnelle

L'objectif de marge opérationnelle est une augmentation de 50 à 100 points de base en 2011, troisième année du plan triennal de transformation, soit 7,2% à 7,7% du chiffre d'affaires.

Cash Flow

Pour le cash flow opérationnel, l'ambition est une nouvelle augmentation de +20% en 2011 par rapport à 2010.

Consolidation de SIS

Les chiffres ci-dessus sont à considérer pour Atos Origin dans son périmètre actuel avant la consolidation de SIS prévue à compter du 1er juillet 2011 (sous réserve de l'accord des autorités de la concurrence et de l'approbation des actionnaires d'Atos). Dès que la transaction sera finalisée, les nouveaux objectifs pour 2011 comprendront SIS (6 mois prévus sur la deuxième moitié de l'année), et devront être en ligne avec les chiffres suivants, fournis le 15 décembre 2010, date de l'annonce de l'opération :

« Les objectifs financiers d'Atos reposent, entre autres, sur les hypothèses suivantes :

  • Pas de changement majeur des conditions de marché
  • Exécution complète du Programme TOP² et effets des synergies
  • Pas de retard significatif dans le plan d'intégration de SIS

Pour l'année 2011, comprenant 12 mois pour Atos (janvier à décembre) mais seulement six mois de SIS (juillet
à décembre), les objectifs sont les suivants: 

  • Une croissance du chiffre d'affaires en ligne avec celle du marché
  • Une Marge Opérationnelle d'environ 6%
  • Un effet neutre sur le Bénéfice Par Action comparé à celui d'Atos seul
  • Un Cash Flow* légèrement supérieur à celui d'Atos seul en 2011. »
    * avant dividendes et acquisitions / cessions.

Une webdiffusion en anglais se tiendra aujourd'hui 16 février 2010 à 09h00 CET à laquelle il sera possible d'accéder ici

Le rapport d'activité ainsi que l'ensemble des comptes de Groupe extraits du rapport annuel 2010 en anglais seront disponibles sur notre site internet aujourd'hui

 

Prochaines dates de publication


5 mai 2011  Chiffre d'affaires du premier trimestre 2011 
27 juillet 2011  Résultats du premier semestre 2011 

 

 

Avertissements

Atos Origin, périmètre au 16 février 2011: Le présent document contient des prévisions auxquelles sont associés des risques et des incertitudes concernant la croissance et la rentabilité du Groupe dans le futur. La suite des évènements ou les résultats réels peuvent différer de ceux qui sont décrits dans le présent document en raison d'un certain nombre de risques et d'incertitudes qui sont décrits dans le Document de Référence 2009 qui a été déposé auprès de l'Autorité des Marchés Financiers (AMF) le 1er avril 2010 sous le numéro d'enregistrement : D10-0199 et mis à jour le 30 Juillet 2010 sous le numéro d'enregistrement : D10-0199-1. Les procédures d'audit sur les états financiers consolidés ont été opérées. Le rapport d'audit sera émis après vérification des informations présentées dans le rapport de gestion du Groupe.

Futur Groupe prévu Atos Origin / Siemens IT Solutions and Services: Les informations contenues dans cette présentation, autres que celles constituant des rappels de faits historiques, y compris les déclarations d'Atos Origin sur ses attentes concernant l'acquisition des activités IT de Siemens, constituent des anticipations sur une situation future et doivent être considérés comme tels. Ces déclarations peuvent se référer aux plans, objectifs et stratégies d'Atos Origin, de même qu'à des événements futurs, des revenus à venir ou encore des synergies ou des résultats qui ne constituent pas une information factuelle à caractère historique.
De telles déclarations ne reflètent que l'analyse et les anticipations d'Atos Origin à la date de ce document, établies sur la base d'hypothèses raisonnables ainsi que sur les chiffres communiqués tant par Siemens que les autorités de marché et l'approbation ou le défaut de celle-ci par les actionnaires d'Atos Origin sur la base des termes de la transaction proposés et du calendrier anticipé. Une information complémentaire concernant les facteurs qui potentiellement pourraient engendrer une différence substantielle des résultats avec ceux exposés dans cette présentation est contenue dans les documents déposés par Atos Origin et Siemens auprès de leurs autorités de marché respectives.
Atos Origin ne prend aucun engagement et n'assume aucune responsabilité s'agissant de la mise à jour de l'information contenue dans cette présentation au-delà de ce qui est prescrit par la réglementation en vigueur.

A propos d'Atos Origin

Atos Origin, l'un des principaux acteurs internationaux dans les services informatiques, fournit des services transactionnels de haute technologie, des solutions de conseil, d'intégration de systèmes et d'infogérance qui permettent d'améliorer la performance de ses clients dans le monde entier. Atos Origin réalise un chiffre d'affaires annuel de 5,0 milliards d'euros avec un effectif de 49 000 personnes. Atos Origin est le partenaire informatique mondial des Jeux Olympiques et compte parmi ses clients de grands comptes internationaux dans tous les secteurs d'activité. Le Groupe est coté sur le marché Eurolist de Paris et exerce ses activités sous les noms d'Atos Origin, Atos Worldline et Atos Consulting.

Contact presse
Caroline Crouch,
Tel +44 77 333 100 86,
caroline.crouch@atosorigin.com

Contact Investisseurs 
Gilles Arditti,
Tel: +33 (0) 1 73 26 00 66,
gilles.arditti@atosorigin.com

Annexes

 

Performance 2010 par ligne de services

 

  Chiffre d'affaires Marge Opérationelle % Marge Opérationnelle
En millions d'euro 2010 2009 % variation 2010 2009 2010 2009
Infogérance 1 847 1 945 -5,0% 146 104 +7,9% +5,3%
Intégration de Systèmes 1 771 1 859 -4,8% 70 80 +4,0% +4,3%
HTTS 1 035 991 +4,4% 171 158 +16,6% +16,0%
Conseil 208 247 -16,0% -5 2 -2,6% +0,9%
BPO Médical 160 159 +0,6% 18 20 +11,6% +12,7%
Coûts Centraux (*) -63 -71 -1,3% -1,4%
Total Groupe 5 021 5 202 -3,5% 337 294 +6,7% +5,7%

(*) Coûts Centraux excluent les lignes de services

Performance 2010 par entité opérationnelle

 

  Chiffre d'affaires Marge Opérationelle % Marge Opérationnelle
En millions d'euro 2010 2009 % variation 2010 2009 2010 2009
France 1 133 1 128 +0,4% 45 47 +3,9% +4,2%
Benelux 938 997 -5,9% 92 84 +9,9% +8,4%
Royaume-Uni 904 937 -3,5% 77 85 +8,5% +9,1%
Atos Worldline 867 844 +2,7% 150 133 +17,4% +15,8%
Allemagne/CEMA 475 578 -17,8% 10 23 +2,2% +3,9%
Espagne 300 334 -10,4% -10 12 -3,3% +3,5%
Autres Pays 405 384 +5,6% 52 7 +12,7% +1,8%
Coûts des lignes de services (*) -16 -26 -0,3% -0,5%
Coûts Centraux (*) -63 -71 -1,3% -1,4%
Total Group 5 021 5 202 -3,5% 337 294 +6,7% +5,7%

(*) Coûts Centraux et Coûts des lignes de services non alloués aux entités opérationnelles