« Resultats du premier semestre 2009 »

Paris – 29 juillet 2009

Chiffre d'affaires à 2 589 millions d'euros;
Marge opérationnelle à 118 millions d'euros soit 4,6% du chiffre d'affaires grâce aux premiers effets du programme TOP
Prises de commandes à 2 903 millions d'euros, en croissance de +10%

  • Ratio prises de commandes sur facturations à 112%
  • Carnet de commandes total à 7,5 milliards d'euros (soit 1,5 année de chiffre d'affaires) ; en croissance de +3%
  • Résultat net ajusté – Part du Groupe de 74 millions d'euros
  • Endettement net à 328 millions d'euros comparé à 514 millions d'euros au 30 juin 2008.

Confirmation des objectifs annuels : chiffre d'affaires en légère décroissance organique, taux de marge opérationnelle en progression de 50 à 100 points de base par rapport à 2008 et cash flow positif.

Atos Origin, l'un des leaders européens des services informatiques, a annoncé aujourd'hui ses résultats du premier semestre 2009. Le chiffre d'affaires semestriel s'est élevé à 2 589 millions d'euros représentant une légère décroissance organique de -2,4%. La marge opérationnelle a été de 118 millions d'euros représentant 4,6% du chiffre d'affaires. Ce chiffre a été atteint malgré une charge de 14 millions d'euros enregistrée à la suite de la mise en redressement du client Arcandor. Excluant cette provision, la marge opérationnelle est en augmentation de 50 points de base par rapport au premier semestre 2008.

Commentant les résultats du premier semestre 2009, Thierry Breton, Président-Directeur Général d'Atos Origin a déclaré: « Au cours du premier semestre 2009, le Groupe a réagi de manière très volontariste à la dégradation de l'environnement économique afin de maîtriser très rigoureusement sa base de coûts et d'améliorer sa profitabilité. A cet égard, la mise en place du programme TOP s'est directement traduite par une amélioration de la performance opérationnelle de l'ordre de 50 points de base. Les effets en année pleine du programme TOP et sa poursuite au cours du deuxième semestre permettent de confirmer l'objectif annuel d'amélioration de la marge opérationnelle en 2009 de 50 à 100 points de base. »

Chiffre d'affaires par ligne de services

L'activité Conseil a continué de reculer au cours du deuxième trimestre 2009. Le chiffre d'affaires s'est établi à 133 millions d'euros pour le premier semestre 2009 en baisse organique de -22,6%. Conformément à ce que le Groupe avait annoncé en avril dernier, les conditions difficiles de marché se sont poursuivies et de grands clients ont reporté des décisions d'investissement.

L'Intégration de Systèmes a enregistré un chiffre d'affaires de 974 millions d'euros en décroissance organique de -9,3%. Cette activité a été impactée par une baisse au Benelux (-19,1%) pénalisée par une forte diminution de la demande, et par la zone Iberia / Amérique du Sud (-11,9%) qui évolue dans un environnement économique difficile. En revanche, cette baisse a pu être limitée au Royaume-Uni (-2,9%), en France (-5,4%) et en Allemagne Europe centrale / EMA (-6,5%).

En Infogérance, le chiffre d'affaires s'est élevé à 1 482 millions d‘euros en croissance organique de +5,4%. L'Infogérance d'Infrastructures a cru de +5,1% à 974 millions d'euros, les Services Transactionnels de Haute Technologie (antérieurement « On-Line Services ») ont vu leur chiffre d'affaires augmenter de +6,6% à 434 millions d'euros et le BPO médical a connu une croissance de +2,3% pour atteindre 74 millions d'euros.

Chiffre d'affaires par entité opérationnelle (Global Business Unit)

En application de la norme IFRS 8, le Groupe présente désormais la segmentation géographique selon son pilotage opérationnel, c'est-à-dire par entité opérationnelle (GBU - Group Business Unit), et non plus en fonction de la seule géographie.

L'évolution du chiffre d'affaires par entité opérationnelle pour le premier semestre 2009 a été très contrastée :

  • le Royaume-Uni et Atos Worldline ont connu des taux de croissance organique supérieurs respectivement à +6% et +5% ;
  • la France et le Reste du monde ont enregistré une baisse inférieure à -2% ;
  • l'Allemagne Europe centrale / EMA et Iberia / Amérique du sud ont décru respectivement de -5,2% et de -6,9% ;
  • le Benelux a baissé de plus de -11%.

Performance opérationnelle

Au premier semestre 2009, la marge opérationnelle a atteint 118 millions d'euros, soit 4,6% du chiffre d'affaires au même niveau que celui réalisé au premier semestre 2008.

Dans un environnement économique particulièrement difficile, le Groupe est parvenu à améliorer sa profitabilité opérationnelle de 50 points de base par rapport au premier semestre 2008 si l'on exclut l'impact Arcandor.

Cette performance a pu être réalisée grâce à l'amélioration de la marge opérationnelle :

  • au Royaume-Uni sur toutes les lignes de services (8,2% du chiffre d'affaires par rapport à 6,3% au premier semestre 2008) ;
  • en France, où le taux de marge opérationnelle est passé de 2,3% à 3,5% essentiellement grâce à l'Intégration de Systèmes qui a réalisé une marge de 2,1% contre 0,2% pour les six premiers mois de l'année 2008 ;
  • dans le Reste du Monde avec une profitabilité qui est passée de 1,0% à 5,1% du chiffre d'affaires.

Ces améliorations ont permis de compenser, d'une part, la diminution de marge au Benelux liée à la forte baisse de chiffre d'affaires en Intégration de Systèmes et dans le Conseil, et d'autre part, à l'impact Arcandor comptabilisé en Allemagne Europe Centrale pour 14 millions d'euros qui a pesé pour 50 points de base sur la marge du Groupe au premier semestre.

Atos Worldline a accru sa profitabilité avec 14,7% tandis que la zone Iberia / Amérique du Sud est passée d'un taux de marge opérationnelle de 4,2% à 1,3% du chiffre d'affaires.

Les coûts des Fonctions Globales (hors coûts des lignes de services) ont diminué de 12% pour représenter 33,9 millions d'euros par rapport à 38,4 millions d'euros au premier semestre 2008.

Résultat opérationnel et résultat net

Le résultat opérationnel s'est établi à 42 millions d'euros après 75 millions d'euros de charges de réorganisation et rationalisation principalement dans les pays les plus importants du Groupe en Europe. Le résultat financier représente une charge de 14 millions d'euros, la charge d'impôt s'est élevée à 8 millions d'euros représentant un taux effectif de 27,3% et les intérêts minoritaires se sont élevés à 2 millions d'euros. Ainsi, le résultat net part du Groupe a été de 18 millions d'euros par rapport à 125 millions d'euros au premier semestre 2008 qui avait bénéficié de l'impact positif provenant de l'accord sur les retraites signé au Royaume-Uni (64 millions d'euros) et de faibles charges de restructuration (6 millions d'euros).

Le résultat net normalisé (part du Groupe, avant éléments inhabituels, anormaux ou irréguliers, nets d'impôt) s'est élevé à 74 millions d'euros au même niveau que celui du premier semestre 2008.

Endettement net

L'endettement net s'est établi à 328 millions d'euros à fin juin 2009 par rapport à 304 millions d'euros au 31 décembre 2008 et 514 millions d'euros à fin juin 2008. Ce montant comprend les décaissements effectués dans le cadre des réorganisations et rationalisations pour un montant total de 70 millions d'euros. Au cours du premier semestre 2009, les investissements se sont élevés à 107 millions d'euros représentant 4,1% du chiffre d'affaires, en baisse par rapport aux 139 millions d'euros au premier semestre 2008 qui avaient représenté 4,8% du chiffre d'affaires.

Dans le cadre du Programme TOP, des actions énergiques ont été conduites afin de réduire le besoin en fonds de roulement, en particulier le recouvrement des créances clients où le nombre de jours à fin juin a été réduit de 9 jours par rapport au 30 juin 2008. L'augmentation saisonnière du besoin en fonds de roulement sur la première partie de l'année a ainsi été fortement limitée.

Globalement, la consommation de trésorerie a été réduite à 24 millions d'euros pour le premier semestre 2009 par rapport à un montant de 148 millions d'euros au premier semestre 2008 (hors cession de l'Italie et régimes de retraites au Royaume-Uni).

Ressources humaines

L'effectif total du Groupe est passé de 50 975 au 31 décembre 2008 à 49 407 au 30 juin 2009. Le rythme des recrutements a diminué de moitié entre le premier et le second trimestre 2009 pour représenter un volume d'embauches de 2 000 personnes sur le premier semestre de l'année à comparer à 5 590 personnes l'année dernière sur la même période. Le taux de départ volontaire s'est fortement réduit passant de 13,6% au premier semestre 2008 à 7,5% cette année.

Le nombre de départs à l'initiative du Groupe a été supérieur à 1 300 personnes en ligne avec le plan pour l'ensemble de l'année en cours. Enfin, il est à souligner que l'adaptation des effectifs du Groupe au niveau d'activité économique s'accompagne de dispositifs ciblés volontaristes permettant de préserver le renouvellement des compétences critiques, notamment en direction des diplômés.
 
Le nombre de sous-traitants a été réduit de plus de 1 400 personnes, soit une diminution de 36% par rapport au niveau atteint au 31 décembre 2008. Cette baisse est d'ores et déjà supérieure à l'objectif de 1 000 personnes qui avait été fixé pour la totalité de l'année.

Activité commerciale

Le montant total des prises de commandes s'est élevé à 2 903 millions d'euros en croissance de +10% par rapport au premier semestre 2008 (+12% à périmètre et taux de change constants). Le ratio de prises de commandes sur facturations s'est établi au premier semestre 2009 à 112% comparé à 98% au premier semestre 2008.

Au cours du second trimestre, le Groupe a renouvelé et signé de nouveaux contrats. En France, la ligne de services Infogérance a remporté une nouvelle signature avec SFR et reconduit les contrats avec Rhodia, Bouygues Télécom et BNP Paribas, le Benelux a remporté de nouvelles signatures avec l'administration fiscale néerlandaise, Ahold, ING et NXP et renouvelé des contrats d'infogérance avec ses deux plus importants clients et DSM. Au Royaume-Uni, de nouveaux contrats ont été conclus dans le secteur public (Ministère de la Justice, NHS Scotland) et dans le secteur financier ainsi que dans celui de l'énergie. Atos Worldline a renouvelé ses contrats avec Postbank et Exxon. L'Allemagne a obtenu une nouvelle signature avec E-Plus, et en Asie, le contrat avec SCB a été renouvelé en infogérance et une nouvelle signature a été enregistrée pour les Jeux de la Jeunesse à Singapour en 2010. Le Comité International Olympique a renouvelé sa confiance au Groupe pour gérer l'informatique des Jeux Olympiques de 2014 et de 2016.

Au 30 juin 2009, le carnet de commandes total s'élèvait à 7,5 milliards d'euros représentant 1,5 année de chiffre d'affaires et en croissance de +3% par rapport au 30 juin 2008.

Le montant total pondéré des propositions commerciales en cours s'élèvait à 2,6 milliards d'euros en augmentation de 400 millions d'euros par rapport au 30 juin 2008.

Programme TOP

Le programme TOP mis en place dès le mois de décembre 2008 a produit ses premiers effets au cours du premier semestre 2009. Par conséquent, le Groupe estime que les effets positifs du Programme TOP sur la marge opérationnelle s'accélèreront au cours du second semestre de l'année 2009 grâce à une plus forte réduction de la base de coûts.

En particulier, par rapport au premier semestre 2008, les dépenses de voyage (base annuelle de l'ordre de 130 millions d'euros) ont baissé de 23% au premier semestre 2009, les dépenses de loyer et de location d'équipements (base annuelle 240 millions d'euros) ont été inférieures de 17%, les charges externes (base annuelle 110 millions d'euros) de type assurance, marketing, communication, honoraires…ont été réduits de 22%.

Des actions fortes engagées au premier semestre 2009 doivent se traduire dès le second semestre de cette année par une réduction des coûts suivants : les coûts de maintenance (base annuelle de l'ordre de 260 millions d'euros), les coûts de la flotte automobile (base annuelle 80 millions d'euros) et les coûts de télécommunications (base annuelle de l'ordre de 120 millions d'euros).

Globalement, le programme TOP a eu un effet positif au premier semestre de l'ordre de 50 points de base sur la marge opérationnelle du Groupe.

Nouvelle organisation du Groupe

La nouvelle organisation du Groupe, décidée dès le mois de février 2009, a été mise en place au cours du premier semestre.

Elle se traduit notamment par diverses réorganisations internes des Fonctions Globales et des processus associés, afin d'assurer le repositionnement et le renforcement de l'autorité de ces Fonctions Globales et la mise en place des leviers nécessaires à la transformation d'Atos Origin en un Groupe global.

Durant le premier semestre 2009, divers recrutements et nominations ont permis de renouveler les équipes dirigeantes d'Atos Origin:

  • Paul Bray responsable de Global SAP
  • Francis Delacourt, en charge des Comptes Stratégiques et des Clients Internationaux ;
  • Marc-Henri Desportes, responsable de l'Innovation Groupe, du Business Développement et de la Stratégie;
  • Eric Grall, responsable de l'Infogérance Groupe
  • Philippe Mareine, Secrétaire Général ;
  • Francis Meston, responsable de l'Intégration de Systèmes Groupe ;
  • Hervé Payan, en charge du Conseil Groupe et de l'entité Groupe Ventes et Marchés.

Objectifs 2009

Après un semestre d'activité, le Groupe confirme ses objectifs pour 2009 : chiffre d'affaires en légère décroissance organique, taux de marge opérationnelle en progression de 50 à 100 points de base par rapport à 2008, et cash flow positif.

Une webdiffusion en anglais se tiendra aujourd'hui à 09:30 CET à laquelle

Le rapport semestriel 2009 en anglais sera disponible sur notre site internet cet après-midi

Prochaines dates


16 octobre 2009

17 février 2010

Chiffre d'affaires troisième trimestre

Résultats annuels 2009

 

Avertissements

Les entités opérationnelles (Global Business Units) sont composées de la France (France et filiale française au Maroc), le Royaume-Uni, le Bénélux (Pays-Bas, Belgique et Luxembourg), Atos Worldline (filiales française, allemande et belge), Allemagne Europe Centrale / EMA (Allemagne, Europe centrale comprenant l'Autriche et la Pologne ainsi que les Pays méditerranéens Grèce, Turquie et Suisse et l'Afrique du Sud), Ibérie / Amérique du sud (Espagne, Portugal, Argentine, Brésil et Colombie), et Reste du Monde (Asie Pacifique comprenant la Chine, Hong Kong, Singapour, la Malaisie, l'Indonésie, Taiwan, le Japon ainsi que l'Amérique du nord, l'Inde, Major Events et le Moyen-Orient avec Dubai)

La croissance organique du chiffre d'affaires est présentée à périmètre et taux de change constants

Le présent document contient en outre des prévisions auxquelles sont associés des risques et des incertitudes concernant la croissance et la rentabilité du Groupe dans le futur. La suite des évènements ou les résultats réels peuvent différer de ceux qui sont décrits dans le présent document en raison d'un certain nombre de risques et d'incertitudes qui sont décrits dans le rapport annuel 2008 qui a été déposé auprès des Autorités des Marchés Financiers (AMF) le 9 avril 2009 comme Document de Référence sous le numéro d'enregistrement : D09-251.

A propos d'Atos Origin
Atos Origin est l'un des principaux acteurs internationaux du secteur des services informatiques. Sa mission est de traduire la vision stratégique de ses clients en résultats par une meilleure utilisation de solutions de Conseil, Intégration de Systèmes et Infogérance. Atos Origin réalise un chiffre d'affaires annuel de 5,5 milliards d'euros et emploie 50 000 personnes dans 40 pays. Atos Origin est le partenaire informatique mondial des Jeux Olympiques et le Groupe compte parmi ses clients de grands comptes internationaux dans tous les secteurs d'activité.

Atos Origin est coté sur le marché Eurolist de Paris et exerce ses activités sous les noms d'Atos Origin, Atos Worldline et Atos Consulting.

Contact presse :
Marie-Tatiana Collombert, Tél. : +33 (0) 1 55 91 26 33, marie-tatiana.collombert@atosorigin.com

Contact investisseurs :
Gilles Arditti, Tél. : +33 (0) 1 55 91 28 83, gilles.arditti@atosorigin.com

Performance premier semestre 2009 par ligne de services


(cliquez l'image pour agrandir)

Performance premier semestre 2009 par ligne de services

(*) Les coûts centraux des Lignes de Service sont alloués aux Lignes de Service

Performance premier semestre 2009 par entité opérationnelle (Global Business Unit)


(cliquez l'image pour agrandir)

Performance premier semestre 2009 par ligne de services

(*) Les coûts centraux des Lignes de Service ne sont pas alloués par GBU