« Résultats du premier semestre 2013 »

Paris, 24 juillet 2013

  • Marge opérationnelle en forte progression de +15% : 279 millions d'euros à 6,5%
  • Flux de trésorerie disponible : 158 millions d'euros, en hausse de 24%;
  • Trésorerie nette à 359 millions d'euros
  • Chiffre d'affaires : 4 290 millions d'euros, -0,6%, stable au deuxième trimestre
  • Résultat net part du Groupe : 116 millions d'euros, en hausse de +14%
  • Ratio de prises de commande sur facturation à 106%, porté par un haut niveau de prises de commande au deuxième trimestre

La filialisation des activités de paiement est finalisée

Le Groupe confirme tous les objectifs 2013

Atos, société internationale de services informatiques, a annoncé aujourd'hui ses résultats pour le premier semestre 2013.

 

Le chiffre d'affaires s'est élevé à 4 290 millions d'euros, soit une baisse organique limitée à -0,6%. Les quatre plus grandes entités opérationnelles ont été l'Allemagne et le Royaume-Uni avec chacune 19% du chiffre d'affaires total du Groupe, puis l'entité Benelux & Pays Nordiques avec 13% et la France à 12%. La marge opérationnelle a atteint 279,0 millions d'euros, soit 6,5% du chiffre d'affaires, en hausse par rapport aux 5,6% du premier semestre 2012. Le flux de trésorerie disponible s'est élevé à 158 millions d'euros au premier semestre 2013. La trésorerie nette était de 359 millions d'euros, fin juin 2013. Le ratio prises de commande sur facturations a atteint 106% grâce à une activité commerciale soutenue au deuxième trimestre à 118%. Le résultat net part du Groupe s'est établi à 116 millions d'euros pour 102 millions d'euros au premier semestre 2012.

 

Thierry Breton, Président-Directeur Général d'Atos, a déclaré : « Atos a atteint ses objectifs au premier semestre 2013 grâce à l'exécution rigoureuse et continue de notre stratégie. Cette performance a été portée par nos actions de transformation du Groupe qui se sont traduites par une amélioration de la marge opérationnelle de +90 points de base par rapport à l'an dernier. Nous poursuivons nos investissements dans l'innovation en particulier dans des domaines clés tels que la mobilité, le Cloud, les réseaux sociaux d'entreprise et bien sûr les paiements. L'objectif est de gagner de nouveaux clients et de se développer dans de nouveaux marchés. Comme anticipé, nous avons achevé la filialisation des activités de paiement d'Atos avec Worldline, notre nouvelle entité entièrement opérationnelle. Dans un environnement qui reste volatile, le Groupe confirme ses objectifs pour 2013. »

 

Performance par Ligne de Services

 

Le chiffre d'affaires s'est élevé à 4 290 millions d'euros, représentant -0,6% à périmètre et taux de change constants. L'activité est restée globalement stable et le Groupe s'est focalisé sur la marge opérationnelle, dont la progression s'est principalement matérialisée en Infogérance (+95 points de base) et en Intégration de Systèmes (+160 points de base).

 

  Chiffre d'affaires Marge opérationelle Marge opérationelle %
En millions d'euros S1 2013 S1 2012* variation
%
S1 2013 S1 2012* S1 2013 S1 2012*
Infogérance 1 998 1 997 +0,0% 162,5 143,5 8,1% 7,2%
Intégration de Systèmes 1 133 1 142 -0,8% 55,0 37,2 4,9% 3,3%
HTTS & Activités Spécialisées 844 833 +1,4% 99,4 104,9 11,8% 12,6%
dont HTTS 592 561 +5,6% 93,8 87,8 15,8% 15,7%
Conseil & Services Tecnologiques 314 343 -8,5% 13,9 14,2 4,4% 4,1%
Coûts centraux**          -51,8 -56,1 -1,2% -1,3%
   
Total Groupe 4 290 4 316 -0,6% 279,0 243,6 6,5% 5,6%

(*) Périmètre et taux de change constants
(**) Coûts centraux excluant les coûts mondiaux de production alloués aux Lignes de Services

 

Infogérance :

Représentant 47% du Groupe, le chiffre d'affaires en Infogérance s'est élevé à 1 998 millions d'euros, stable par rapport au premier semestre 2012. La dynamique positive en Amérique du Nord impulsée par le contrat McGraw-Hill a fait croître le chiffre d'affaires de 19,1%. Les grands contrats tels que le Nuclear Decommissioning Authority et EDF Energy ont contribué à une hausse de +8,7% au Royaume-Uni. La croissance du chiffre d'affaires en Amérique du Nord et au Royaume-Uni a ainsi compensé l'effet de base avec Siemens et la faillite de Neckermann en Allemagne ainsi qu'une activité plus faible en France. Le chiffre d'affaires a légèrement progressé au Benelux & Pays Nordiques grâce à la montée en puissance du contrat PostNord.

 

La marge opérationnelle a atteint 162,5 millions d'euros, soit 8,1% du chiffre d'affaires. Grâce à l'exécution du programme de transformation qui comprend la réduction des coûts indirects et l'industrialisation continue des centres de production mondiaux, la marge opérationnelle a progressé de +95 points de base. Les principales hausses ont été réalisées au Benelux et au Royaume-Uni. La profitabilité en Allemagne a été impactée par les effets de chiffre d'affaires liées à Neckermann et à Siemens.

 

Intégration de Systèmes :

Le chiffre d'affaires en Intégration de Systèmes a baissé de -0,8% par rapport à l'an dernier à taux de change et périmètre constants. Avec un chiffre d'affaires de 1 133 millions d'euros, la Ligne de Services a représenté 26% du chiffre d'affaires total du Groupe. Le chiffre d'affaires a crû en Allemagne grâce au nouveau contrat avec NSN, en Europe Centrale & de l'Est pour les jeux d'arts martiaux Asiatiques à Achkhabad, et enfin au Royaume-Uni sur un projet spécifique dans le secteur des Médias. Cela a compensé une faible demande en Europe, et plus particulièrement en France dans le Secteur Public et dans les Services Financiers.

 

En Intégration de Systèmes, le taux d'utilisation s'est élevé à 81% au premier semestre 2013.

 

La marge opérationnelle a atteint 55,0 millions d'euros, représentant 4,9% du chiffre d'affaires, en amélioration de +160 points de base par rapport au premier semestre 2012. La plus grande partie de cette hausse provient principalement de l'augmentation des volumes produits en offshore (NSN, McGraw-Hill, E-Plus) associés à un ajustement de la base de coûts et à la croissance du chiffre d'affaires d'entités opérationnelles telles que le Royaume-Uni.
 

Services Transactionnels de Haute Technologie (HTTS) & Activités Spécialisées :

Le chiffre d'affaires des Services Transactionnels de Haute Technologie & Activités Spécialisées (HTTS & SB) a représenté 20% du Groupe à 844 millions d'euros, en hausse de +1,4%, par rapport à fin juin 2012. HTTS a crû de +5,6% à 592 millions d'euros.

 

Le premier contributeur a été l'activité eCS avec une croissance organique de +10,2%, grâce à l'accélération des activités de billetterie électronique au Royaume-Uni et de CRM et programmes de fidélité en France. Le BPO de son côté a été en baisse de -3,3% impacté par le BPO médical. Les activités spécialisées ont été impactées par la décélération des projets de Sécurité Civile & Nationale en Europe Centrale et de l'Est.

 

La marge opérationnelle a atteint 99,4 millions d'euros, soit 11,8% du chiffre d'affaires par rapport à 12,6% au premier semestre 2012 en raison de coûts de mise en place du nouveau grand contrat de BPO médical (-8,0 millions d'euros) dont le chiffre d'affaires ne contribuera qu'à compter du second semestre de cette année. Ainsi la marge opérationnelle du BPO a baissé de -9,9 millions d'euros par rapport au premier semestre 2012. Enfin la marge opérationnelle de HTTS s'est établie à 15,8% du chiffre d'affaires, en progression de +20 points de base.

 

Conseil & Services Technologiques :

La Ligne de Service Conseil & Services Technologiques a représenté 7% du Groupe avec un chiffre d'affaires de 314 millions d'euros, en baisse de -8,5% par rapport au premier semestre 2012. Les activités de Conseil ont affiché une forte croissance au Royaume-Uni, portées par de nouveaux projets et en Allemagne avec Siemens. Le reste des activités a affiché des volumes en baisse, plus particulièrement en France et aux Pays-Bas.

 

En Conseil, le taux d'utilisation a été de 69% au premier semestre 2013 et de 80% pour les Services Technologiques.

 

La marge opérationnelle a atteint 13,9 millions d'euros à 4,4% du chiffre d'affaires, en progression de +30 points de base par rapport au premier semestre 2012. La Ligne de Service a amélioré ses performances grâce à la gestion des ressources et une réduction de la base de coûts. Les principaux contributeurs à cette amélioration de la marge opérationnelle ont été la zone Ibérique, le Royaume-Uni et l'Allemagne.

 

Performance par Entité Opérationnelle

 

  Chiffre d'affaires Marge opérationelle Marge opérationelle %
En millions d'euros S1 2013 S1 2012* variation
%
S1 2013 S1 2012* S1 2013 S1 2012*
Royaume Uni & Irlande 833 786 +6,0% 64,4 53,9 7,7% 6,9%
Allemagne 809 850 -4,9% 52,7 68,0 6,5% 8,0%
Benelux & Pays Nordiques 548 566 -3,1% 49,5 37,6 9,0% 6,6%
France 514 568 -9,5% 8,0 -4,1 1,6% -0,7%
Atos Worldline 440 423 +3,9% 76,2 76,3 17,3% 18,0%
Europe Centrale et de l'Est 420 418 +0,3% 31,6 38,2 7,5% 9,1%
Amérique de Nord 312 272 +14,6% 24,5 23,0 7,9% 8,5%
Zone Ibérique 164 181 -9,7% 3,5 3,6 2,1% 2,0%
Autres Entités Operationnelles 251 251 +0,0% 22,6 16,8 9,0% 6,7%
Structures globales**       -54,2 -69,5 -1,3% -1,6%
Total Groupe 4 290 4 316 -0,6% 279,0 243,6 6,5% 5,6%

(*) Périmètre et taux de change constants
(**) Structures globales comprend les coûts mondiaux de production non alloués aux entités opérationnelle du Groupe ainsi que les Coûts centraux 

 

Par entité opérationnelle, le chiffre d'affaires a été principalement porté par l'Amérique du Nord (+14,6%) et le Royaume-Uni (+6,0%), grâce à la contribution de nouveaux grands contrats ainsi qu'à la progression continue d'Atos Worldline (+3,9%), dont la croissance s'est accélérée au deuxième trimestre à +5,1%, après +2,6% au premier trimestre. L'Allemagne est restée pratiquement stable en excluant l'effet du contrat de transition avec Siemens facturé au premier semestre 2012. L'entité Benelux & Pays Nordiques a limité sa baisse à -3,1% tandis que la Zone Ibérique souffre toujours de l'environnement économique actuel. L'activité en France est restée difficile, également impactée par un nombre inférieur de jours ouvrés.

 

La marge opérationnelle a progressé de +14,5%. L'amélioration a principalement été réalisée au Royaume-Uni, en Amérique du Nord et sur l'entité Benelux & Pays Nordiques.

 

Activité commerciale

 

Les prises de commande du Groupe se sont élevées à 4,557 millions d'euros au premier semestre 2013, soit un ratio prises de commande sur facturations de 106%.

 

La forte activité commerciale du Groupe au second trimestre s'est concrétisée par le renouvellement du contrat NS&I dans le BPO financier au Royaume-Uni. De nouveaux contrats ont également été signés. Entre autres : en Intégration de Systèmes avec une multinationale de gestion documentaire au Royaume-Uni et en Infogérance avec un grand fabricant d'équipements électroniques aux Pays-Bas, EDF Transport en France, American College Testing et City of Indianapolis aux Etats-Unis.

 

Au premier semestre 2013, le ratio prises de commande sur facturations a été de 110% pour les activités récurrentes (Infogérance et HTTS & SB) et de 98% pour les activités cycliques (Intégration de Systèmes et Conseil & Services Technologiques).

 

Le carnet de commandes s'est élevé à 15,5 milliards d'euros fin juin 2013, représentant 1,8 année de chiffre d'affaires, comparé à 15,3 milliards d'euros fin 2012, à taux de change constants.

 

Le montant total pondéré des propositions commerciales au 30 juin 2013 s'élevait à 5,0 milliards d'euros, par rapport aux 5,3 milliards d'euros fin 2012 qui comprenaient le contrat renouvelé avec NS&I en mai 2013.

 

Résultat d'exploitation et résultat net

 

Le résultat d'exploitation a atteint 192 millions d'euros au premier semestre 2013, compte tenu des éléments suivants:

 

Les dépenses de réorganisation d'effectifs se sont élevées à 48 millions d'euros, résultant de la réduction des niveaux de management intermédiaire et de l'adaptation des effectifs, en particulier au Benelux, en Zone Ibérique et dans les fonctions centrales du Groupe.

 

Les coûts de rationalisation des locaux ont été de 21 millions d'euros, consécutifs à la fermeture de sites et à la consolidation de centre de données principalement en Allemagne et en Amérique latine dans le cadre du Programme TOP et au Benelux, en conséquence du plan de réorganisation des effectifs.

 

Les coûts d'intégration résiduels résultant de l'acquisition de SIS et concernant la migration et la standardisation des plateformes informatiques internes, se sont élevés à 10 millions d'euros par rapport à 28 millions d'euros pour le premier semestre 2012.
 
Au premier semestre 2013, 22 millions d'euros ont été comptabilisés au titre de l'amortissement des immobilisations incorporelles de SIS et reconnues dans le cadre de l'allocation du prix d'acquisition.

 

Le résultat financier a été une charge de 23 millions d'euros. La moitié de ce montant est due aux obligations convertibles émises en 2009 et en 2011.

 

La charge d'impôts totale, comprenant des éléments courants et différés, s'est élevée à 53 millions d'euros représentant un taux effectif d'impôt de 31,6%.

 

Le résultat net part du Groupe a ainsi atteint 116 millions d'euros, en hausse de +14% par rapport au premier semestre 2012.

 

Trésorerie nette et flux de trésorerie disponible

 

La trésorerie nette du Groupe au 30 juin 2013 s'est établie à 359 millions d'euros, contre 232 millions d'euros au 31 Décembre 2012.

 

L'OMDA a atteint 381 millions d'euros, représentant 9% du chiffre d'affaires, par rapport à 345 millions d'euros publié au premier semestre 2012. Ce montant a été impacté par 33 millions d'euros relatifs à des pertes prévues sur des contrats repris de SIS et précédemment financés par Siemens. Ce montant est parfaitement en ligne avec le total de 70 millions d'euros prévus pour l'exercice 2013.

 

Les décaissements relatifs aux réorganisations d'effectifs ont représenté 60 millions d'euros, et les rationalisations de locaux dans le cadre du plan de réduction de l'immobilier du Groupe ont été de 27 millions d'euros.

 

Les coûts d'intégration informatiques ont représenté au premier semestre 2013 des décaissements de 10 millions d'euros.

 

Au premier semestre 2013, les investissements se sont élevés à 170 millions d'euros, représentant 4% du chiffre d'affaires. Ce montant comprend les investissements réalisés pour le lancement de nouvelles activités telles que le Cloud avec Canopy, les réseaux sociaux d'entreprise ou le CRM.

 

Grâce aux actions continues de toutes les entités opérationnelles, le besoin en fonds de roulement a baissé de 63 millions d'euros, comparé au début de l'année.

 

Enfin, l'impôt versé a représenté 37 millions d'euros et les charges financières décaissées ont été de 17 millions d'euros.

 

Le décaissement résultant de l'option pour le paiement en numéraire du dividende sur les résultats 2012, a été de 17 millions d'euros.

 

Hors écarts de conversion, le flux de trésorerie disponible a atteint 158 millions d'euros, en progression par rapport à 127 millions d'euros pour le premier semestre 2012.

 

Ressources Humaines

 

L'effectif total du Groupe à fin juin 2013 était de 77 105 salariés.

 

L'effectif direct était de 71 016 salariés, représentant 92,1% de l'effectif total, comparé à 91,5% fin décembre 2012, et 91,0% un an plus tôt. Cette progression reflète le programme de réorganisation des effectifs indirects, qui auront baissé de plus de 2 000 salariés en deux ans.

 

Au premier semestre 2013, le Groupe a recruté 5 756 nouveaux collaborateurs dont 61% résultent d'embauches dans les pays émergents, qui représentent désormais 27% de l'effectif total du Groupe. Le taux de départ volontaire a baissé en deçà de 10%.

 

Le Groupe a poursuivi son plan de réduction du nombre de sous-traitants externes qui s'élevait à 6 534, en baisse de -1 100 par rapport à juin 2012.

 

La filialisation des activités de paiement est finalisée

 

Atos confirme avoir achevé le processus de filialisation annoncé fin février 2013 de ses activités de paiements et de transactions commerçants. Opérationnelle depuis le 1er Juillet, Worldline, une entité détenue à 100% par Atos SE, rassemble l'ensemble des activités de services transactionnels de paiement et du Groupe pour créer le leader européen dans ces domaines, exerçant ses activités sous la marque :

 

Worldline e-payment services

 

Avec un chiffre d'affaires pro forma de 1 068 millions en 2012, Worldline fonctionnera sous sa propre marque dans 17 pays, avec une couverture mondiale et des implantations en Asie et en Amérique latine. Worldline emploie plus de 7 100 collaborateurs dans le monde.

 

Au premier semestre 2013, le chiffre d'affaires Worldline a atteint 548 millions d'euros, en hausse de +5,4 à périmètre et taux de change constants. La marge opérationnelle s'est élevée à 80,0 millions d'euros, représentant 14,6% du chiffre d'affaires, soit une augmentation de +40 points de base par rapport au premier semestre 2012. Le flux de trésorerie disponible s'est établi à 62 millions d'euros.

 

Thierry Breton, Président-Directeur Général d'Atos et Président du Conseil d'Administration de Worldline a commenté: « Nous sommes fiers d'avoir lancé Worldline, la filiale d'Atos dans les services de paiement électronique. Il s'agit d'une nouvelle avancée qui nous confère une flexibilité stratégique et financière pour étendre le portefeuille d'offres de Worldline sur l'ensemble de la chaine de valeur des services transactionnels et développer des alliances et des partenariats. »

 

Gilles Grapinet, Directeur Général Adjoint d'Atos en charge des Fonctions Globales, a été nommé Directeur Général de Worldline; Marc-Henri Desportes, précédemment Directeur Exécutif de Services Transactionnels de Haute Technologie (HTTS) & Activités Spécialisées a été nommé Directeur Général Délégué de Worldline.

 

Objectifs 2013

 

Le groupe confirme tous ses objectifs pour 2013 tels que communiqués dans la publication du 21 février 2013, i.e. :

 

Chiffre d'affaires

Le Groupe ambitionne de continuer à faire croitre légèrement son chiffre d'affaires sur l'année par rapport à 2012.

Marge opérationnelle

Le Groupe a pour objectif d'augmenter son taux de marge opérationnelle autour de 7,5% du chiffre d'affaires, comparé à 6,6% en 2012.

Flux de trésorerie disponible

Le Groupe à l'ambition de générer un flux de trésorerie disponible supérieur à 350 millions d'euros.

Bénéfice par action (BPA)

Le Groupe confirme son ambition d'un BPA (ajusté, non dilué) en augmentation de +50% comparé à 2011 publié (+25% par rapport à 2012).

Annexes

Chiffre d'affaires à taux de change et périmètre constants

 

En ligne avec la filialisation des activités de paiement, l'adaptation de l'organisation d'Atos a entrainé les changements suivants :

  • L'Entité Opérationnelle Europe du Nord, du Sud & de l'Ouest (N&SWE) a été scindée avec i) les pays nordiques transférés à “Benelux & Pays Nordiques” et ii) la Suisse et l'Italie ont rejoint “Europe Centrale & de l'Est”. La décision de réduire le nombre d'Entités Opérationnelles reflète l'objectif d'optimiser l'efficacité opérationnelle et de réduire les coûts indirects.
  • L'entité AWFM (Atos Worldline Financial Markets), déjà sous le contrôle de la nouvelle équipe de direction de la France a été transférée à l'Entité Opérationnelle France. En terme de Ligne de Service, AWFM fait partie d'Intégration de Systèmes.
  • L'entité Atos Worldgrid est reportée au sein de la Ligne de Service Intégration de Systèmes. Les entités locales Atos Worldgrid (France, Italie, Espagne, Allemagne et Asie Pacifique) sont reportées dans leurs Entités Opérationnelles respectives.
  • Les Marchés Energie & Services aux collectivités (E&U) et Télécoms, Média & Technologie (TMT) ont été fusionnés dans “Télécoms, Média & Services aux collectivités ” (TM&U), renforçant ainsi son efficacité opérationnelle.

Ces changements organisationnels sont reflétés dans le reporting par Entité Opérationnelle, Ligne de Service et Marché au premier semestre 2013 et pour 2012 à titre de comparaison.

 

En millions d'euros S1 2013 S1 2012 % variation
Chiffre d'affaires 4 290 4 366 -1,7%
Impact des changements de périmètre   -5  
Impact de change   -45  
Chiffre d'affaires à taux de change et périmètre constants 4 290 4 316 -0,6%
 

 

   
Marge opérationelle 279,0 248,8 +12,2%
Impact des changements de périmètre

 

-2,2  
Impact de change

 

-2,9  
Marge opérationelle à taux de change et périmètre constants 279,0 243,6 +14,5%

Les effets de périmètre sont essentiellement liés à l'acquisition de Daesa en septembre 2012, MSL en mai 2012, Quality Equipement en juin 2012 et à la cession de SYNSiS en juin 2012.

 

L'effet de change du premier semestre est principalement lié aux variations de la livre anglaise (-3,2%), du peso argentin (-15.2%) et du real brésilien (-9,5%) par rapport à l'euro.

Performance par Marché

  Chiffre d'affaires
En millions d'euros S1 2013 S1 2012* variation %
Industrie, Distribution & Services 1 354 1 442 -6,0%
Public, Santé & Transports 1 140 1 143 -0,3%
Services Financiers 798 824 -3,2%
Télécoms, Médias & Services aux collectivités 998 907 +10,0%
Total Groupe 4 290 4 316 -0,6%

(*) Périmètre et taux de change constants

 

Conférence téléphonique

 

Aujourd'hui, mercredi 24 juillet 2013, Thierry Breton, Président-Directeur Général, ainsi que Gilles Grapinet, Directeur Général Adjoint en charge des Fonctions Globales, Charles Dehelly, Directeur Général Adjoint en charge des Opérations et Michel-Alain Proch, Directeur Financier, commenteront les résultats d'Atos pour le premier semestre et répondront aux questions de la communauté financière lors d'une conférence téléphonique en anglais à 18h30 (CET, Paris).

Les numéros de conférence téléphonique sont les suivants:

France : +33 1 70 99 32 12 code 934310
Royaume Uni :  +44 207 162 01 77 code 934310
Etats-Unis :    +1 334 323 6203 code 934310

 

La conférence (audio et webcast) et la présentation seront également disponibles sur notre site web.

 

Le rapport financier semestriel 2013 comprenant les revues opérationnelle et financière ainsi que les états financiers consolidés résumés semestriels sera disponible le lendemain, jeudi 25 juillet 2013 sur notre site web atos.net, section Investisseurs.

Prochains événements

 

24 octobre       2013 Chiffre d'affaires du troisième trimestre 2013

Contact

 

Relations Investisseurs : 
Gilles Arditti  
Tel +33 (0) 1 73 26 00 66
gilles.arditti@atos.net


Relations Presse : 
 
Josephina de Vries 
Tel +31 (0) 6 30 27 26 11
jose.devries@atos.net


Bénédicte Brissart-Rullier
 
Tel +33 (0) 1 73 26 13 97
benedicte.brissart-rullier@atos.net

A propos d'Atos

 

Atos SE (Société Européenne), acteur international des services informatiques avec un chiffre d'affaires annuel de 8,8 milliards d'euros et 77 000 collaborateurs dans 47 pays, fournit à ses clients du monde entier des services transactionnels de haute technologie, des solutions de conseil et de services technologiques, d'intégration de systèmes et d'infogérance. Grâce à son expertise technologique et sa connaissance industrielle, il sert ses clients dans les secteurs suivants: Industrie, Distribution & Services, Services Financiers, Secteur Public, Santé & Transports et Télécoms, Médias & Services Publics

 

Atos délivre les technologies qui accélèrent le développement de ses clients et les aident à réaliser leur vision de l'entreprise du futur. Atos est le partenaire informatique mondial des Jeux Olympiques et Paralympiques. Le Groupe est coté sur le marché Eurolist de Paris et exerce ses activités sous les noms d'Atos, Atos Consulting & Technology Services, Worldline et Atos Worldgrid.

Avertissements

 

Le présent document contient en outre des prévisions auxquelles sont associés des risques et des incertitudes concernant la croissance et la rentabilité du Groupe dans le futur. La suite des évènements ou les résultats réels peuvent différer de ceux qui sont décrits dans le présent document en raison d'un certain nombre de risques et d'incertitudes qui sont décrits dans le Document de Référence 2012 qui a été déposé auprès de l'Autorité des Marchés Financiers (AMF) le 3 avril 2013 sous le numéro d'enregistrement : D13-0271.

 

Les entités opérationnelles (Business Units) sont composées de l'Allemagne, la France, le Royaume-Uni & Irlande, le Benelux & Pays Nordiques (Pays-Bas, Belgique et Luxembourg, Danemark, Finlande et Suède), Europe Centrale & de l'Est (CEE : Autriche, Bulgarie, Croatie, Serbie, Pologne, République Tchèque, Russie, Roumanie, Slovaquie, Suisse, Italie et Turquie), Atos Worldline (filiales française, allemande, belge, asiatique et indienne), l'Amérique du Nord (NAM: USA et Canada), la Zone Ibérique (Espagne, Portugal), les Autres Entités Opérationnelles comprenant Major Events, l'Amérique Latine (Brésil, Argentine, Mexique, Colombie et Chili), Asie Pacifique (Japon, Chine, Hong-Kong, Singapour, Malaisie, Indonésie, Philippines, Taïwan, Thaïlande et Australie), Inde, Moyen Orient, Maroc, Afrique du Sud, et les nouvelles sociétés communes (blueKiwi, Yunano et Canopy).

 

La croissance organique du chiffre d'affaires est présentée à périmètre et taux de change constants. Les objectifs 2013 doivent être considérés aux taux de change au 31 décembre 2012.

 

Le Bénéfice ajusté (non dilué) Par Action (BPA) représente le résultat net ajusté des charges de réorganisation, rationalisation et de l'amortissement de la Relation Clients, nets d'impôts, divisé par le nombre d'actions moyen pondéré au cours de l'année.

 

Les montants relatifs à Worldline correspondent à la meilleure estimation effectuée par le Groupe pendant le processus de filialisation et n'ont pas été audités.