« Résultats semestriels 2011 »

Paris, 27 juillet 2011

  • Augmentation de la marge opérationnelle à 6,7%
  • Nouvelle réduction de l'endettement net à 91 millions d'euros
  • Chiffre d'affaires : 2 476 millions d'euros en baisse organique de -0,7%
  • Ratio prises de commandes sur facturations à 101%

AtoS est en avance sur le calendrier d'intégration de SIS et pleinement opérationnel pour réaliser les synergies de fusion
Ainsi, l'objectif annuel de marge opérationnelle est rehaussé à 6,2%

AtoS, société internationale de services informatiques, a annoncé aujourd'hui ses résultats du premier semestre 2011. Le déploiement du Programme de transformation TOP dans sa troisième année a permis d'atteindre une marge opérationnelle de 166 millions d'euros, soit 6,7% du chiffre d'affaires, comparé à 6,0% au premier semestre 2010. La marge opérationnelle a augmenté de +11% au premier semestre 2011. Le chiffre d'affaires s'est élevé à 2 476 millions d'euros, soit -0,7%. Le résultat net part du Groupe s'est élevé à 100 millions d'euros, en hausse de +66% par rapport au premier semestre 2010.

Thierry Breton, Président-Directeur Général d'AtoS, a déclaré : « Au premier semestre 2011, comme prévu, nous avons réussi à accroître la marge opérationnelle pour le cinquième semestre consécutif. Cette amélioration s'est effectuée dans le contexte de préparation à l'intégration de SIS. Le nouveau Groupe, avec sa très large base de clients, est positionné pour accroître sa compétitivité. De plus, le nouveau Groupe AtoS est déjà pleinement opérationnel et en avance sur le calendrier pour déployer le Programme TOP² et réaliser les synergies de fusion, nous permettant de relever l'objectif de marge opérationnelle pour l'ensemble de année. » 


En millions d'euros S1 2011 S1 2010 % variation
Chiffre d'affaires 2 476 2 494 -0,7%
Impact des taux de change  

1,0  
Chiffre d'affaires à taux de change constants 2 476 2 495 -0,7%
       

Margin operationelle 166,2 150,1 10,7%
Impact des taux de change  

-0,5  

Marge operationnelle à taux de change constants 166,2 149,6 11,0%

 

Performance par Ligne de Services

En Infogérance, la marge opérationnelle a atteint 63 millions d'euros, stable par rapport au premier semestre 2010, à 6,9% du chiffre d'affaires. Ce niveau de profitabilité a été maintenu grâce à l'industrialisation de l'activité en Lignes de Production Mondiales. La France, l'Espagne et les Autres Pays ont amélioré leur niveau de marge opérationnelle. Le Benelux a pu conserver un niveau de marge opérationnelle au dessus de 10%.

Le chiffre d'affaires s'est élevé à 906 millions d'euros, en hausse de +0,6% par rapport au premier semestre 2010. La ligne de Services a bénéficié d'une hausse de +6,6% au Royaume-Uni grâce à de nouvelles commandes dans le secteur public, suite à la fin du moratoire. Les Autres Pays, principalement l'Asie et la zone Amérique ont augmenté de +5,9% tandis que la France et le Benelux ont vu leur chiffre d'affaires baisser de l'ordre de -2%.

En Intégration de Systèmes, la marge opérationnelle a atteint 42 millions d'euros, soit une amélioration de +130 points de base par rapport au premier semestre 2010, à 4,8% du chiffre d'affaires. Comme anticipé, la zone Allemagne/CEMA et l'Espagne sont revenus à un niveau de marge positif par rapport au premier semestre 2010, respectivement à 3,5% et 0,6% du chiffre d'affaires. Le niveau de marge opérationnelle s'est amélioré en France à 5,0% du chiffre d'affaires et il est resté élevé au Royaume-Uni à 8,0%. La marge opérationnelle au Benelux a baissé à 4,0%, dans un environnement économique qui est resté difficile, avec en particulier une forte pression sur les prix.
Afin d'améliorer son niveau de marge opérationnelle en Intégration de Systèmes, le Groupe est resté très sélectif en terme de marge brute sur les prises de commandes et plus particulièrement dans les pays comme la France et le Royaume-Uni. Ainsi, le chiffre d'affaires en Intégration de Systèmes a baissé de -2,6%.
Le chiffre d'affaires a augmenté en Allemagne, grâce à de nouveaux projets sur le secteur Télécoms & Médias. La baisse sur la zone CEMA, provient principalement de l'Afrique du Sud sur le secteur des télécoms.
Le chiffre d'affaires est resté stable en Espagne après la forte baisse de 2010. Au Benelux la baisse de chiffre d'affaires s'est stabilisée à -0,9%.

Dans les Services Transactionnels de Haute Technologie (HTTS), le taux de marge opérationnelle a atteint 15,3% du chiffre d'affaires comparé à 15,8% au premier semestre 2010. Le Groupe a continué d'investir dans de nouveaux pays comme les Pays-Bas, le Royaume–Uni, l'Espagne ou l'Asie, de façon à construire les infrastructures qui permettent de capitaliser sur la base clients existante d'AtoS dans ces pays. La Ligne de Services HTTS a continué d'investir lourdement dans les développements de projets.
Le chiffre d'affaires a atteint 524 millions d'euros, en hausse de +3,3% par rapport au premier semestre 2010. Cette augmentation est venue des paiements en croissance de +6,3% et des Services Electroniques avec +4,4%. Dans le même temps, le chiffre d'affaires de l'activité Marchés Financiers a atteint 45 millions d'euros, en baisse de -18%, affecté par des développements logiciels pour mettre en place les nouvelles offres pour les banques d'investissement.

Dans l'activité Conseil, la marge opérationnelle est redevenue positive à 2,8% après la perte enregistrée au premier semestre 2010. L'amélioration est venue de la France qui a réalisé un taux de marge opérationnelle à deux chiffres et par l'Espagne, pratiquement à l'équilibre.
Le chiffre d'affaires a atteint 91 millions d'euros, en baisse de -16,9% par rapport au premier semestre 2010. Cette baisse provient principalement des Pays-Bas où la nouvelle équipe de Direction mise en place au début de l'année est concentrée sur l'amélioration de l'efficacité opérationnelle, la gestion des effectifs, l'amélioration du taux d'utilisation et sur les nouvelles offres.

Dans le BPO médical, la marge opérationnelle est restée stable à 8,6 millions d'euros, au dessus de 10% du chiffre d'affaires. Celui-ci a légèrement augmenté à 81 millions d'euros, bénéficiant de volumes plus importants en provenance de ses principaux clients.

Performance par entité opérationnelle (GBU)

La marge opérationnelle en France, a atteint 20 millions d'euros, en augmentation de +50 points de base à 3,7% du chiffre d'affaires. L'amélioration est principalement venue de l'Intégration de Systèmes à 5,0% du chiffre d'affaires, comparé à 4,2% au premier semestre 2010. Comme déjà mentionné, le Groupe est resté très sélectif en France sur les nouveaux contrats afin d'améliorer la marge opérationnelle.
Le chiffre d'affaires a atteint 557 millions d'euros, en baisse de -2,9% par rapport au premier semestre 2010, principalement du fait de plus faibles volumes en Intégration de Systèmes dans le secteur Energie & Services Publics d'une part, et en Infogérance dans les Services Financiers d'autre part. Le secteur Energie & Services Publics a fortement crû en Infogérance. Un nouveau Directeur Général pour la GBU France rejoindra le Groupe le 1er octobre 2011, avec pour objectif une croissance profitable du chiffre d'affaires.

Au Benelux, dans un environnement économique toujours difficile, en particulier pour les activités cycliques, la marge opérationnelle a atteint 33 millions d'euros par rapport à 43 millions au premier semestre 2010. La majorité de la baisse est venue de l'Intégration de Systèmes avec à la fois une pression sur les prix et une baisse de volumes, plus particulièrement sur les projets en régie, qui ont directement impacté le niveau de marge opérationnelle. L'Infogérance a maintenu son taux de marge opérationnelle à pratiquement 11% du chiffre d'affaires.
Le chiffre d'affaires a atteint 441 millions d'euros, en baisse de -4,1% par rapport au premier semestre 2010. La baisse provient principalement du Conseil où la nouvelle équipe de Direction a mis place des actions nécessaires pour stabiliser l'activité. La baisse s'est stabilisée en Intégration de Systèmes à -0,9% et l'Infogérance a légèrement baissé à -2,1%.

Au Royaume-Uni, la marge opérationnelle a atteint 34 millions d'euros, représentant 7,5% du chiffre d'affaires. La marge est restée pratiquement stable dans chaque activité.
Le chiffre d'affaires s'est élevé à 458 millions d'euros, en hausse de +3,0% par rapport au premier semestre 2010. La majeure partie de l'amélioration est venue de l'Infogérance, en hausse de +6,6% et de HTTS, +7,0%, reflétant les commandes qui se sont matérialisées dans le Secteur Public pour ces deux activités. La légère croissance observée en BPO Médical, provient de volumes plus élevés dans les services médicaux pour le comptes des principaux clients. En Intégration de Systèmes, le chiffre d'affaires a baissé de -1,5%, principalement dans le secteur public.

AtoS Worldline a atteint une marge opérationnelle de 69 millions d'euros représentant 15,9% du chiffre d'affaires par rapport à 16,6% au premier semestre 2010.
Le chiffre d'affaires a crû de +3,4% à 435 millions d'euros, dont une hausse de +7,3% dans les Paiements Electroniques avec des volumes en hausse, et +4,0% dans les Services Electroniques avec la montée en charges du contrat des contraventions électroniques (Efine) en France. Comme déjà mentionné, l'activité des Marchés Financiers a fortement baissé de -22,0%.

En Allemagne/CEMA, la marge opérationnelle a progressé à 13 millions d'euros, atteignant 5,4% du chiffre d'affaires, avec une amélioration à la fois en Allemagne et dans la zone CEMA. Cette augmentation est venue de l'Intégration de Systèmes en Allemagne qui a bénéficié d'une hausse des volumes et des effets du Programme TOP, à la fois grâce au Lean et au recours à l'offshore.
Le chiffre d'affaires s'est élevé à 240 millions d'euros, représentant une baisse de -0,8%. L'Allemagne a connu une solide croissance de +4,6% à 198 millions d'euros, tandis que CEMA a baissé de -20,5% du fait du redimensionnement de cette zone géographique en anticipation de l'acquisition de SIS.

Comme prévu, l'Espagne est revenue à un niveau de marge opérationnelle positif dans un environnement économique difficile. Cette amélioration provient d'un contrôle plus strict des projets au forfait et de la réduction de la base de coûts, y compris les réorganisations d'effectifs.
Le chiffre d'affaires s'est élevé à 155 millions d'euros, en baisse de -1,9% par rapport au premier semestre 2010 et montrant des signes de stabilisation. En particulier, l'Intégration de Systèmes qui représente 73% du chiffre d'affaires, est revenue en légère croissance avec +0,4%, malgré la pression sur les prix toujours présente dans les secteurs Télécoms et Energie & Services Publics.

Dans les Autres Pays, la marge opérationnelle s'est élevée à 22 millions d'euros, soit 11,7% du chiffre d'affaires, par rapport à 10,5% au premier semestre 2010. L'amélioration est venue à la fois de l'Asie et de la zone Amérique, principalement en Infogérance grâce au déploiement du modèle de production mondial et une réduction des coûts indirects.
Le chiffre d'affaires a atteint 191 millions d'euros, en baisse de -3,2% par rapport au premier semestre 2010 qui avait bénéficié de revenus additionnels pour les Jeux Olympiques de Vancouver et les Jeux Asiatiques. Le chiffre d'affaires a augmenté en Amérique du Sud en Intégration Systèmes avec de nouveaux projets sur le secteur Télécoms.

Les Coûts Centraux ont continué à baisser, bénéficiant des effets du Lean et de l'Analyse de la Valeur (AVA).
Le coût des Fonctions Centrales (Ligne de Services et Coûts Centraux), s'est élevé à 28 millions d'euros comparé à 39 millions d'euros au premier semestre 2010. Les coûts centraux des Lignes de Services sont refacturés aux GBU depuis le second semestre 2010, ce qui explique la variation entre les premiers semestres 2011 et 2010.

Résultat d'exploitation et résultat net

Le résultat d'exploitation s'est élevé à 160 millions d'euros, après 22 millions d'euros de dépenses de réorganisation d'effectifs et de rationalisation des locaux, en baisse comme prévu par rapport à 30 millions au premier semestre 2010.

Le changement d'indexation des retraites futures au Royaume-Uni a permis la reconnaissance d'un résultat de 32 millions d'euros. Les dépenses liées à l'acquisition de SIS se sont élevées à 16 millions d'euros sur le semestre.

Le résultat financier a été une charge de 23 millions d'euros et la charge d'impôts s'est élevée à 39 millions d'euros.

Le résultat net part du Groupe a ainsi atteint 100 millions d'euros par rapport à 60 millions d'euros au premier semestre 2010.

Le bénéfice par action (BPA) s'est établi à 1,43 euro et le BPA dilué s'est élevé à 1,36 euro.

Endettement net et flux de trésorerie disponible

L'endettement net du Groupe au 30 juin 2011 s'est établi à 91 millions d'euros par rapport à 139 millions d'euros au 31 décembre 2010. Les dividendes payés ont représenté 35 millions d'euros. Il n'y a pas eu d'acquisitions / cessions au cours de la période.

L'OMDA a atteint 241 millions d'euros représentant 9,7% du chiffre d'affaires par rapport à 240 millions d'euros au premier semestre 2010 qui comprenait la cession d'un équipement informatique en Allemagne pour 10 millions d'euros.

Les décaissements relatifs aux réorganisations d'effectifs ont baissé à 35 millions d'euros par rapport à 47 millions pour le premier semestre 2010. La rationalisation des locaux a représenté 20 millions d'euros liés à la fermeture de bureaux, par rapport à 22 millions au premier semestre 2010.

Grâce aux actions menées dans le cadre du Programme TOP, le besoin en fonds de roulement s'est amélioré de 52 millions d'euros. Les investissements nets se sont élevés à 72 millions d'euros, au niveau de ceux du premier semestre 2010, représentant 2,9% du chiffre d'affaires.

Ainsi, le flux de trésorerie disponible a atteint 83 millions d'euros, en hausse de +9% par rapport à 76 millions d'euros au premier semestre 2010.

Activité commerciale

Les prises de commandes du Groupe au premier semestre 2011 ont totalisé 2 497 millions d'euros, représentant un ratio prise de commandes sur facturations de 101%. Ce ratio s'est établi à 103% pour les activités cycliques (Conseil et Intégration de Systèmes) et 99% pour les métiers récurrents (Infogérance, HTTS et BPO Médical).

Fin juin 2011, le carnet de commandes totalisait 7,5 milliards d'euros, soit 1,5 années de chiffre d'affaires, au même niveau qu'au 31 décembre 2010 et en hausse de +3,3% par rapport au 30 juin 2010.

Le montant total pondéré des propositions commerciales en cours au 30 juin 2011 était de 2,7 milliards d'euros, au même niveau qu'au 31 décembre 2010 et en hausse +6,5% par rapport au 30 juin 2010.

Ressources Humaines

L'effectif total du Groupe fin juin 2011 était de 47 826, en légère baisse par rapport à 48 278 fin décembre 2010.

L'effectif direct est resté pratiquement stable au cours du premier semestre 2011 à 43 438 fin juin 2011.

L'effectif indirect a continué de baisser à 4 388 (9,2% de l'effectif total), en diminution de -3% par rapport à 4 522 (9,4% de l'effectif total) à fin décembre 2010.

Les recrutements ont concerné 3 105 employés, en hausse de +25% comparé au premier semestre 2010.

Au cours du premier semestre 2011, le taux de départs volontaires est resté sous contrôle à 11%.

Comme anticipé, les réorganisations d'effectifs ont concerné 902 employés.

Les effectifs ont augmenté au Royaume-Uni, principalement du fait de la montée en charge du nouveau contrat avec NISSA en BPO Médical. Les effectifs ont été ajustés avec le niveau d'activité aux Pays-Bas et en Espagne, et en France dans le cadre des actions pour accroître la productivité.

Les effectifs dans les pays émergeants étaient de 7 820 au 30 juin 2011, soit 16% de l'effectif total, situés majoritairement en Inde.

Création d'un leader des services informatiques

L'Assemblée Générale Extraordinaire des actionnaires d'AtoS du 1er juillet 2011 a approuvé l'acquisition de Siemens IT Solutions & Services.

Les actionnaires ont notamment voté les résolutions suivantes :\\

  • Approbation de l'apport par Siemens à AtoS de Siemens IT Solutions and Services.
  • En rémunération de cet apport, Siemens reçoit des actions AtoS représentant environ 15% du capital d'AtoS ainsi que des obligations convertibles ou échangeables en actions nouvelles et/ou existantes d'AtoS représentant un montant nominal de 250 millions d'euros, et un paiement en numéraire d'un montant de 176 millions d'euros.
  • Le Docteur Roland Busch, membre du Directoire de Siemens AG, rejoint le Conseil d'Administration d'AtoS en tant qu'Administrateur. Il sera membre du Comité d'Audit.
  • Le changement du nom de la société d'Atos Origin en AtoS.

AtoS - une nouvelle marque

La marque « AtoS » a été créée pour renforcer notre positionnement marché et souligner notre engagement au côté de nos clients ainsi que les valeurs de l'entreprise – responsabilité, confiance, compétitivité, sens du service client, innovation, convivialité et excellence.

Le Groupe continue de se focaliser sur son ambition de « Bien être au travail » (« WellBeing@Work »), un de ses plus importants programmes. Priorité est donnée aux conditions de travail, à la reconnaissance des talents, à la responsabilité d'entreprise, et à la communication avec les parties prenantes. Dans ce cadre, la GRI (Global Reporting Initiative) a octroyé à AtoS le niveau de certification A+. Par ailleurs, le Groupe a lancé au premier semestre une nouvelle initiative visant à supprimer l'email en interne à l'entreprise, et trois géographies (Brésil, Royaume-Uni, Inde) se sont engagées dans la compétition « Great Place to Work ».

AtoS - déjà opérationnel pour augmenter la profitabilité

Un programme réussi d'intégration a été mis en œuvre ces six derniers mois pour sélectionner les meilleures pratiques des deux entreprises, identifier le nouveau portefeuille d'offres et aligner les processus métiers. AtoS est ainsi aujourd'hui totalement opérationnel en tant qu'entité unique, dotée d'un nouveau Comité Exécutif.

Le Programme TOP² a été immédiatement engagé et prend la suite du Programme TOP déployé avec succès depuis décembre 2008. TOP², composé de plus de 20 sous-programmes va se focaliser sur l'accroissement de la profitabilité de la nouvelle entreprise en optimisant sur le nouveau périmètre l'ensemble des leviers de synergies tant en matière de coûts indirects (AVA, immobiliers, achats, dépenses courantes, …) que de coûts directs (industrialisation, lean,…).

Les actions d'intégration menées avant la date d'acquisition ont confirmé toutes les hypothèses en termes d'économies de coûts et de synergies. Comme prévu, le montant de 250 millions d'euros pour financer le plan de restructuration des 1 750 effectifs indirects a été enregistré par Siemens dans les comptes de SIS.

Le processus social a été engagé et la réorganisation des effectifs de direction et administratifs a commencé à la suite des premières analyses de la valeur (added value analysis - AVA) mises en œuvre en Allemagne, en Amérique du Nord et au Royaume-Uni. Les départs interviendront en Allemagne, y compris dans les fonctions centrales, de septembre 2011 au second semestre de 2012, et dans les autres pays, en fonction de l'avancement du plan d'amélioration de l'efficacité.

Objectifs 2011

Les objectifs suivants se rapportent à l'année 2011, qui comprend 12 mois d'AtoS et 6 mois de SIS, acquis le 1er juillet 2011.


Marge opérationnelle

Suite au plan d'intégration lancé au cours du premier semestre, en avance sur le calendrier initial, le Groupe augmente son objectif annuel de taux de marge opérationnelle à 6,2% du chiffre d'affaires.


Chiffres d'affaires

Comme prévu, les revues opérationnelles ont été effectuées avec les nouvelles GBUs en juillet.

Le Groupe confirme la fourchette de 6,8 à 6,9 milliards d'euros, communiquée dans le document d'apport du 8 juin 2011, avec pour hypothèse que toutes les entités du périmètre de la transaction seraient transférées au 1er juillet 2011.

De nouvelles entités telles que la Chine, la Turquie, la Russie, et d'autres, n'ont pas été transférées le 1er juillet et ne seront pas apportées avant le quatrième trimestre, impactant le chiffre d'affaires 2011 d'environ 50 millions d'euros.

Ainsi, en considérant le milieu de fourchette, le Groupe cible un chiffre d'affaires en 2011 de l'ordre de 6,8 milliards d'euros.


Flux de trésorerie disponible*

Le Groupe confirme l'objectif de flux de trésorerie disponible en augmentation de +20% par rapport au niveau atteint par AtoS en 2010, conduisant à environ 170 millions d'euros.

(*) Le besoin en fonds de roulement additionnel correspondant aux nouvelles conditions de paiement sur le contrat informatique avec Siemens se constituera progressivement au cours du second semestre 2011. Le montant est estimé à 125 millions d'euros et a été versé par Siemens le 1er juillet 2011.

Annexes

Performance par Ligne de Services 

  Chiffre d'affaires Marge Opérationnelle % Marge Opérationnelle
En millions d'euros S1
2011
S1
2010
% variation S1
2011
S1
2010
S1
2011
S1
2010
Infogérance 906 901 +0,6% 62,9 62,7 +6,9% +7,0%
Intégration de Systèmes 874 897 -2,6% 42,2 31,7 +4,8% +3,5%
HTTS 524 508 +3,3% 80,2 80,4 +15,3% +15,8%
Conseil 91 109 -16,9% 2,6 -2,2 +2,8% -2,0%
BPO Médical 81 80 +0,9% 8,6 8,5 +10,6% +10,6%
Coûts Centraux (*) -30,2 -31,4 -1,2% -1,3%
Total Groupe 2 476 2 495 -0,7% 166,2 149,6 +6,7% +6,0%

(*) Performance par entité opérationnelle (GBU)

 

 

Performance par entité opérationnelle (GBU)

 

  Chiffre d'affaires Marge Opérationnelle % Marge Opérationnelle
En millions d'euros S1
2011
S1
2010
% variation S1
2011
S1
2010
S1
2011
S1
2010
France 557 573 -2,9% 20,4 17,6 +3,7% +3,1%
Royaume-Uni 458 444 +3,0% 34,3 36,4 +7,5% +8,2%
Benelux 441 459 -4,1% 33,2 42,8 +7,5% +9,3%
Atos Worldline 435 420 +3,4% 69,3 69,7 +15,9% +16,6%
Allemagne/CEMA 240 242 -0,8% 12,9 10,9 +5,4% +4,5%
Espagne 155 158 -1,9% 1,3 -9,3 +0,8% -5,9%
Autres Pays 191 198 -3,2% 22,5 20,9 +11,7% +10,5%
Coûts des lignes de services (*) 2,6 -8,1 +0,1% -0,3%
Coûts Centraux (*) -30,2 -31,4 -1,2% -1,3%
Total Groupe 2 476 2 495 -0,7% 166,2 149,6 +6,7% +6,0%

(*) Coûts Centraux et Coûts des lignes de services non alloués aux entités opérationnelles


Une webdiffusion en anglais se tiendra aujourd'hui 27 juillet 2011 à 09h00 CET.

 

Prochaines dates de publication

  • 25 octobre 2011 Chiffre d'affaires du troisième trimestre 2011

Avertissements

Les comptes ont fait l'objet d'un examen limité des commissaires aux comptes.

Les entités opérationnelles (Group Business Units) sont composées de la France, le Royaume-Uni, le Benelux (Pays-Bas, Belgique et Luxembourg), AtoS Worldline (filiales française, allemande, belge et indienne), l'Allemagne/CEMA (Allemagne, Europe centrale comprenant l'Autriche et la Pologne ainsi que les pays méditerranéens ; Grèce, Turquie et Suisse et l'Afrique du Sud), l'Espagne et des Autres pays (l'Amérique du Sud comprenant Argentine, Brésil et Colombie, l'Asie Pacifique comprenant la Chine, Hong Kong, Singapour, la Malaisie, l'Indonésie, Taiwan, le Japon ainsi que l'Amérique du Nord, l'Inde, Major Events, le Maroc et le Moyen-Orient avec Dubaï).

La croissance organique du chiffre d'affaires est présentée à périmètre et taux de change constants.

Le présent document contient en outre des prévisions auxquelles sont associés des risques et des incertitudes concernant la croissance et la rentabilité du Groupe dans le futur. La suite des évènements ou les résultats réels peuvent différer de ceux qui sont décrits dans le présent document en raison d'un certain nombre de risques et d'incertitudes qui sont décrits dans le Document de Référence 2010 qui a été déposé auprès de l'Autorité des Marchés Financiers (AMF) le 1er avril 2011 sous le numéro d'enregistrement : D11-0210 et son actualisation déposée le 8 juin 2011.

A propos d'AtoS

AtoS, acteur international des services informatiques avec un chiffre d'affaires annuel de 8,7 milliards d'euros et 78 500 collaborateurs dans 42 pays, fournit à ses clients du monde entier des services transactionnels de haute technologie, des solutions de conseil et de services technologiques, d'intégration de systèmes et d'infogérance. Grâce à son expertise technologique et sa connaissance industrielle, il sert ses clients dans les secteurs suivants: Industrie, Distribution & Services, Services Financiers, Energie & Services Publics, Télécoms, Médias & Technologie, Secteur Public, Santé & Transports.

AtoS délivre les technologies qui accélèrent le développement de ses clients et les aide à réaliser leur vision de l'entreprise du futur. AtoS est le partenaire informatique mondial des Jeux Olympiques. Le Groupe est coté sur le marché Eurolist de Paris et exerce ses activités sous les noms d'AtoS, AtoS Consulting and Technology Services, AtoS Worldline et AtoS WorldGrid.

Contacts

Relations Presse:
Caroline Crouch
Tel +44 77 333 100 86
caroline.crouch@atos.net

Relations Investisseurs:
Gilles Arditti
Tel +33 (0) 1 73 26 00 66
gilles.arditti@atos.net