« ATOS ORIGIN : RESULTATS ANNUELS 2004 »

PARIS – Le 16 mars 2005

Atos Origin, l'une des premières sociétés de services informatiques internationales, a annoncé ce jour ses résultats audités pour l'exercice clos le 31 décembre 2004. Il s'agit des premiers résultats annuels publiés depuis l'acquisition du Groupe Sema auprès de Schlumberger le 1er janvier 2004.

Le chiffre d'affaires du Groupe s'inscrit légèrement au-dessus des prévisions à 5 302 millions d'euros, soit une hausse de 75% par rapport à l'exercice 2003, avant l'acquisition du Groupe Sema. Cela représente une croissance organique légèrement inférieure à 1% par rapport au chiffre d'affaires pro forma du Groupe combiné pour la même période en 2003, à périmètre et taux de change constants. Le résultat d'exploitation s'élève à 385 millions d'euros, générant une marge d'exploitation de 7,3% (2003 – 5,9% sur une base pro forma). Le résultat net avant amortissement des écarts d'acquisition et éléments exceptionnels (net d'impôt) atteint 231 millions d'euros, représentant un bénéfice net dilué par action de 3,43 euros, comparé à 3,24 en 2003, soit une relution de 6%. L'endettement net a fortement baissé de 698 millions d'euros, immédiatement après l'acquisition du Groupe Sema, à 491 millions d'euros au 31 décembre 2004.


En millions d'euros 2004 2003 Variation
Chiffre d'affaires 5,302 3,035 +75%
Résultat d'exploitation 385 248 +55%
% de rentabilité 7.3% 8.2%
Résultat net avant amortissement des écarts d'acquisition et éléments exceptionnels (c) 231 153 +51%
Résultat net – Part du Groupe 11 (169)
BNPA (a) 0.16 (3.72)
BNPA dilué avant amortissement des écarts d'acquisition et éléments exceptionnels (b) (c) 3.43 3.24 +6%
Endettement net sur capitaux propres 32% 46%
Effectifs au 31 décembre 46,584 26,473

(a) En euros, basé sur le nombre moyen d'actions
(b) En euros, basé sur le nombre moyen dilué d'actions
(c) Net d'impôt

Extrait du Message du Président du Rapport Annuel 2004

Introduction
Dans le courant du second semestre 2004, le marché des services informatiques a clairement renoué avec la croissance. Tout particulièrement en Europe, nous avons pu l'observer dans le développement de notre carnet de commandes et dans les projets et les attentes de nos clients. Au cours des troisième et quatrième trimestres, le groupe a connu un retour à la croissance organique pour la première fois depuis trois ans et cela est encourageant pour nos employés et nos actionnaires.

L'intégration du Groupe Sema
En 2004, nous avons mis en oeuvre nos plans pour gérer le nouveau périmètre du Groupe. Nous avons élaboré une nouvelle stratégie commerciale centrée sur 100 grands comptes clients, auprès desquels nous réalisons plus de 65% de notre chiffre d'affaires et avec lesquels, je crois, il existe un potentiel de développement d'activité pour le futur. Nous avons recentré nos lignes de services, lançant nos activités de conseil au niveau mondial sous le nom d'Atos Consulting et rassemblant les activités de traitement de cartes et Internet dans une même entité - Atos Worldline - qui a un fort potentiel de croissance dans l'avenir. En interne, nous avons créé deux organisations – « Conseil Global et Intégration de Systèmes Globale » et « Infogérance Globale» – afin de mieux contrôler et coordonner nos lignes de services et pouvoir nous concentrer sur le développement futur de nos offres de services. Dans chacune de nos lignes de services – Conseil, Intégration de Systèmes et Infogérance – nous avons mené une étude approfondie de nos offres commerciales et nous comptons orienter nos activités vers des solutions spécifiques et à forte valeur ajoutée plutôt que vers des solutions de base et peu différentiantes.

Le succès de la ré-orientation de notre stratégie commerciale a commencé à produire des résultats dans la deuxième moitié de 2004, au cours de laquelle nous avons signé d'importants contrats, dont le contrat d'infogérance le plus important que le Groupe ait jamais signé, à savoir la reprise d'une part substantielle de l'infrastructure informatique de KarstadtQuelle. Ce contrat représentera une valeur d'au moins 1,2 milliard d'euros sur les 8 années à venir, et probablement plus. D'autres contrats significatifs ont été signés avec Rhodia, Schenker, le UK Immigration Service, LCH-Clearnet et Renault la semaine dernière. Nous avons également assuré avec succès le fonctionnement des systèmes informatiques mis en œuvre pour les Jeux Olympiques d'Athènes et nous travaillons aujourd'hui sur la préparation pour les Jeux d'Hiver de Turin et les Jeux Olympiques de Pékin en 2008.

L'intégration du Groupe Sema est réalisée. Nous devons encore finaliser quelques cessions et consolider des centres de traitement, mais les décisions ont déjà été prises et sont dans les mains du management opérationnel.

Performance 2004
Les objectifs financiers que nous avions communiqués au marché en début d'année se sont avérés particulièrement exacts. Le chiffre d'affaires du Groupe s'est élevé à 5 302 millions d'euros, en légère hausse par rapport à l'année précédente, à périmètre et taux de change constants. Le résultat d'exploitation a atteint 385 millions d'euros, représentant une marge d'exploitation de 7,3% comparée à 5,9% en 2003 pour le Groupe combiné en base pro forma. Ces résultats sont en ligne avec notre objectif déclaré d'atteindre une marge supérieure à 7% et ils sont largement dus à l'importante réorganisation l'année dernière des activités combinées, laquelle continuera de produire une amélioration de la rentabilité en 2005. Ceci va permettre au Groupe de tirer pleinement profit du nouveau cycle du marché.

Sur le plan de la trésorerie, l'endettement net a baissé de 698 millions d'euros, juste après l'acquisition du Groupe Sema, à 491 millions d'euros au 31 décembre 2004. Cette amélioration s'est opérée en dépit de 157 millions d'euros de paiements liés au plan de réorganisation par le bénéfice d'environ 260 millions de trésorerie générée par les opérations courantes.

Suite à l'acquisition du Groupe Sema, nous avons annoncé notre intention de céder des activités à faible marge et/ou non stratégiques à hauteur de 500 millions d'euros de chiffre d'affaires. Au cours de l'année 2004, nous avons cédé 5 activités dont le chiffre d'affaires était d'environ 200 millions d'euros, ce pour un prix de cession global de 167 millions d'euros. Cela inclut l'opération Cellnet aux Etats Unis qui générait un chiffre d'affaires annuel d'environ 150 millions d'euros. D'autres opérations vont suivre et nous avons déjà complété la cession de la société PA-Konsult en Suède en début d'année.

Sur la base d'un nombre moyen pondéré dilué de 67 473 784 actions sur la période, le bénéfice net par action dilué avant amortissement des écarts d'acquisition et éléments exceptionnels, net d'impôt, s'élève à 3,43 euros. Cela représente une relution de 6% par rapport à 2003 sur une base statutaire et c'est en ligne avec l'engagement que nous avions pris lors de l'assemblée Générale qui s'est tenue le 22 janvier 2004.

Perspectives 2005
En 2005, le Groupe mettra tout en oeuvre pour développer une croissance organique, comme nous l'avons déjà fait en 2004, tout en nous assurant que nous réaliserons correctement les grands contrats et fournirons à nos clients des services de haute qualité. Nous devrons également finaliser notre programme de cessions d'actifs que nous avons entrepris l'an dernier.

La reprise du secteur, l'apport continu de nouveaux contrats depuis le début du second semestre 2004 et l'augmentation du nombre de nouvelles opportunités dans le carnet de commandes permettent au Groupe d'espérer réaliser une croissance organique d'au moins 5% en 2005 à périmètre et taux de change constant. En termes de rentabilité, le plan d'actions entrepris en 2004 continuera à favoriser l'amélioration de la marge du Groupe et nous prévoyons d'atteindre une marge opérationnelle comprise entre 7,5 et 8,0% pour l'année 2005.

Du fait de l'amélioration du niveau de rentabilité et de la réduction des dépenses liées au plan de réorganisation, le Groupe prévoit de baisser l'endettement net à 350 millions d'euros à fin 2005, sans prise en compte de nouvelles cessions d'actifs.

Jeux Olympiques
Le succès complet des systèmes informatiques mis en oeuvre pour les Jeux Olympiques d'Athènes en 2004 et notre contrat couvrant les Jeux d'hiver de Turin en 2006 et les Jeux Olympiques de Pékin en 2008 apportent une puissante démonstration de la marque et de la visibilité internationale d'Atos Origin. Nous avons invité de nombreux clients à Athènes l'an dernier afin de leur montrer comment Atos Origin gère un projet d'une telle envergure en termes de taille et de criticité tout en assurant la sécurité. Cela s'est déjà concrétisé par plus de commandes pour le Groupe. Avant tout, cela a généré, parmi les 3 000 membres du Groupe directement impliqués dans les Jeux, une très grande détermination et beaucoup de satisfaction; ce projet a aussi suscité une forte motivation et un sentiment de fierté à travers le Groupe. L'esprit des Jeux Olympiques nous inspire : nous sommes ravis d'avoir établi une relation à long terme avec le mouvement Olympique.

A propos d'Atos Origin
Atos Origin est l'un des principaux acteurs internationaux dans les services informatiques. Sa mission est de traduire la vision stratégique de ses clients en résultats par une meilleure utilisation de solutions de conseil, intégration de systèmes et infogérance. Implanté dans 40 pays à travers le monde, Atos Origin réalise un chiffre d'affaires annuel de plus de 5 milliards d'euros avec un effectif de plus de 46 000 personnes. Atos Origin est le partenaire informatique mondial des Jeux Olympiques et le Groupe compte parmi ses clients de grands comptes internationaux dans tous les secteurs d'activité. Atos Origin est coté sur le marché Eurolist de Paris et exerce ses activités sous les noms d'Atos Origin, Atos Euronext, Atos Worldline, Atos Consulting.

Contact Presse:
Marie-Tatiana Collombert
Tel: +33 (0) 1 55 91 26 33
marie-tatiana.collombert@atosorigin.com

Contact Investisseurs:
John White
Tel: +33 (0) 1 55 91 26 32
john.white@atosorigin.com