Développer nos ambitions environnementales

bluedash

La raison d’être d’Atos, qui englobe l’objectif de « se développer et prospérer dans un environnement sûr et durable », est menacée par la crise climatique.

« Atos s’engage pleinement dans l’urgence qu’est la lutte contre le changement climatique et avance rapidement vers ses objectifs à long terme de réduction carbone. »


Eric Grall
Directeur, Industrie
et Directeur des Opérations Globales, Atos

Lire l'interview

Notre parcours : de la réduction carbone à la neutralité carbone

Dans un contexte d’urgence climatique, Atos s’engage à réduire l’impact global de ses opérations. Entre 2012 et 2019, Atos a réduit ses émissions absolues de CO2 de 48 %.

Dans le cadre de notre plan stratégique nous prévoyons de réduire notre intensité carbone de 7 à 20 % en 2021, par unité de chiffres d’ affaires, sur la base de 2016 (en tCO2e par million d’euros de CA). En 2019, nous avons enregistré une belle progression en dépassant cet objectif avec deux ans d’avance.

Nos objectifs en matière de baisse des émissions carbones reflètent les progrès d’Atos dans la réduction de l’empreinte carbone de ses opérations. Nous utilisons le programme environnemental d’Atos qui se concentre sur la baisse de la consommation énergétique, des déplacements professionnels et des émissions
de gaz à effet de serre. Signataire de l’initiative « French Business Climate Pledge », Atos reconnaît la nécessité d’accélérer l’innovation, la recherche et le développement dans le domaine des solutions bas carbones.

En 2019, Atos a confirmé le succès de l’année précédente qui consistait à compenser 100 % des émissions carbones de ses data-centers, bureaux et déplacements professionnels en changeant d’orientation vers un programme encore plus ambitieux de captage (ou séquestration) du carbone pour une partie.

Ouverture à Angers d’un laboratoire de test de supercalculateurs à haut rendement énergétique

L’inauguration, en 2019, d’un laboratoire de test HPC de 2 000 m2 à Angers a renforcé
le leadership d’Atos en matière de calcul haute performance, tout en respectant ses engagements en faveur du développement durable.

Le laboratoire peut accueillir l’équivalent de 48 supercalculateurs BullSequana et permet
à Atos de tester les équipements de supercalcul pour ses clients, dans des conditions réelles. Cette installation accompagne le travail d’Atos et de ses clients pour développer des supercalculateurs exascale (capables de traiter un milliard d’opérations par seconde).

Le site compte 250 collaborateurs chargés de développer les supercalculateurs tels que le dernier appareil hybride d’Atos : le serveur BullSequana XH2000. Il exploite un système de refroidissement à haut rendement énergétique qui se sert d’un fluide frigorigène à faible PRP (potentiel de réchauffement planétaire) et d’un refroidissement libre qui permet de réaliser jusqu’à 75 % d’économies d’énergie. Le laboratoire est capable de récupérer l’énergie qu’il génère grâce à un système spécifique qui permet ensuite de refroidir ou réchauffer les bureaux d’Atos. Résultat : un système deux fois plus efficace qu’un système standard. Il présente également des caractéristiques éco-responsables dont un toit « vert » et une station de charge pour véhicules électriques. Des panneaux solaires viendront compléter l’installation en 2020.

Réutiliser la chaleur pour réduire la consommation d’énergie

Pour accroître l’efficacité énergétique de ses data-centers, Atos investit sans relâche dans des technologies et des meilleures pratiques qui réduisent la puissance consommée, tout en optimisant la performance énergétique du matériel informatique et des autres installations électriques.

Ainsi, notre data-center stratégique de Fürth (Bavière, Allemagne) bénéficie désormais d’un équipement innovant de réutilisation de la chaleur dissipée, qui contribue à réduire la facture énergétique du site.

Basée sur les principes de l’échange thermique, cette technologie dissipe la chaleur générée par les opérations du data-center, et ce, en transformant la chaleur de l’air ambiant en liquide. Le fluide chaud produit par l’échangeur thermique permet, dans un second temps, de chauffer les bureaux. En plus de chauffer les locaux si besoin est, le système extrait l’air chaud du site, réduisant ainsi la consommation énergétique des climatiseurs situés dans la salle des ordinateurs.

Une technologie d’échangeur thermique supplémentaire devrait être installée d’ici la fin du premier semestre 2020. Une fois achevé, le système de Fürth produira au total 320 kW de chaleur. Selon les estimations, le nouvel équipement permettra d’économiser 374 tonnes de CO2 par an – sans compter les économies indirectes en frais de climatisation.

Formation environnementale obligatoire en cours de déploiement

Dans le cadre du Système de Management Environnemental (EMS), et pour accroître la sensibilité des collaborateurs, Atos a publié son programme de formation en ligne désormais obligatoire couvrant les questions environnementales en cinq langues.

Atos a pour objectif de sensibiliser davantage ses employés sur les problèmes environnementaux, dans leurs rôles de collaborateurs et de citoyens. L’application « Atos Green » a été lancée en 2019 pour guider les collaborateurs du monde entier à suivre facilement les métriques, les annonces et les succès liés à la responsabilité sociale d’entreprise. Cette application arbore un design ludique pour assurer l’engagement maximal des utilisateurs.

La formation obligatoire et l’application font partie d’une stratégie plus vaste d’Atos, prévoyant que tous les collaborateurs adoptent un comportement éco-responsable conformément à son ambition de certification ISO 14001 sur tous ses sites principaux éligibles. 100 % des collaborateurs d’Atos sont désormais couverts par le système EMS et plus de 76 % d’entre eux travaillent sur des sites déjà certifiés ISO 14001 (contre 50 % en 2018).

Atos met tout en oeuvre pour atteindre les objectifs de la certification ISO 14001

En novembre, Atos|Syntel a obtenu la certification ISO 14001 pour ses quatre principaux sites d’Inde de Mumbai (Seepz et Airoli), Chennai et Pune (pour un total de 25 585 collaborateurs), et ce, moins d’un an après l’acquisition de Syntel et de son intégration au programme environnemental d’Atos. « Nous montrons l’exemple et nous définissons de nouveaux standards en Inde » déclare Rakesh Khanna, PDG d’Atos| Syntel.

Atos entend obtenir la certification ISO 14001 pour tous ses principaux sites mondiaux. La certification requiert des standards élevés concernant un large éventail de questions environnementales telles que les émissions de carbone, la consommation énergétique, la gestion des déchets, le recyclage, l’utilisation de l’eau et la sensibilisation du personnel. Elle est de plus en plus demandée par les clients potentiels. Tous les principaux data-centers et bureaux d’Atos (qui rassemblent plus de 500 collaborateurs) doivent passer la certification. L’objectif permanent consiste à avoir 80 % de sites éligibles certifiés ou en cours de certification. Fin 2019, environ 89 % de tous les sites concernés étaient déjà certifiés ou avaient entamé leur processus de certification (contre 85 % en 2018 et 80 % en 2017).

En savoir plus

Nos collaborateurs

Multiplier les compétences digitales

Atos a la responsabilité d’aider ses 110 000 collaborateurs à travers le monde à développer leurs compétences digitales pour progresser dans une économie où les données jouent un rôle.

Business et Innovation

Guider nos clients vers un avenir durable

Notre modèle d’entreprise est fondé sur la création de valeur pour nos clients, via des solutions commerciales innovantes et durables.

Éthique et Gouvernance

Montrer la voie en matière d’éthique et de conformité

Fournisseur mondial de solutions de transformation digitale, Atos se conforme à des réglementations toujours plus strictes dans de multiples domaines : lutte contre la corruption, réglementations en matière de commerce et contrôle des exportations, concurrence, droits de l’homme et lutte contre le blanchiment d’argent.