Avec l'intelligence artificielle, migrer vers S/4 HANA devient un projet business


Publié le: Sep 28, 2017 par Philippe-Emmanuel Caillé

Poussées pour des raisons techniques à migrer vers S/4 HANA, les entreprises peinent parfois à y trouver une justification économique. Mis en œuvre par Atos, l’outil analytique PERFORMER FOR SAP de la startup française Inventy révèle grâce à l’intelligence artificielle des bénéfices potentiels insoupçonnés. Et facilite le déclenchement d’un projet qui peut désormais afficher de réelles promesses de ROI.

 

Pour les nombreuses entreprises qui utilisent SAP, il s’agit d’un outil stratégique, sur lequel repose le cœur même de leur activité. Mais depuis quelques mois, ce socle inébranlable est remis en question par deux faits majeurs. Le premier est naturellement l’urgence de la transformation digitale, qui pousse les entreprises à revoir entièrement leurs modèles et donc les outils de gestion associés. Le second, tout aussi pressant, est l’annonce par SAP de la restructuration de son offre autour de sa base de données HANA et l’obsolescence annoncée pour 2025 des anciennes versions de son ERP.

Cette double problématique possède en toute logique une même réponse : migrer vers S/4 HANA, lequel est parfaitement adapté aux exigences de l’entreprise digitale. Mais le temps est depuis longtemps révolu où la DSI pouvait se lancer dans un tel projet au long cours sans autre justification que des nécessités techniques. Dans un contexte budgétaire tendu, il lui faut désormais démontrer une contribution à la création de valeur de l’entreprise et un ROI significatif. Autrement dit, bien qu’originellement motivé par des considérations très différentes, le projet de passage à S/4 doit faire clairement la preuve de sa pertinence business.

Un diagnostic exhaustif Pour cela, une solution est de charger un bataillon de consultants spécialisés de décortiquer les centaines de processus gérés par la version actuelle de SAP et d’identifier ceux qui pourraient être améliorés à l’occasion de la migration. Une autre est de confier ce travail fastidieux à une intelligence artificielle, qui le réalisera de façon beaucoup plus rapide, plus approfondie et moins coûteuse. Cette deuxième option est celle que propose Atos en collaboration avec la start-up française Inventy. Celle-ci a développé PERFORMER FOR SAP, un outil fondé sur le machine learning capable de dresser automatiquement un diagnostic exhaustif de l’environnement SAP. En SaaS, agile et léger, et extrêmement sécurisé, l’outil, n’est pas limité par les inévitables spécificités du déploiement de SAP car il explore directement les données. Il en tire plus de 1 200 KPI selon trois axes clés : la performance opérationnelle, la sécurité et la confidentialité des données, et les coûts.

Cette analyse très fine permet de faire émerger d’innombrables améliorations potentielles en termes de rigueur de gestion, d’efficacité opérationnelle ou de maîtrise des risques. Par exemple, un acteur majeur des utilities a pu constater qu’environ 5 % de ses quelque 250 000 commandes annuelles présentaient des erreurs, identifier les causes principales et, pour 80 % d’entre elles, y remédier de façon automatique, ce qui a permis de très substantielles économies sur les vérifications manuelles. De même, PERFORMER FOR SAP a permis à un grand groupe de BTP d’établir que 1 % des factures de ses fournisseurs externes présentaient des risques de doublons. Le plan d’action suggéré par l’outil a permis de réduire de 30 % les cas suspects en moins d’un mois et d’éviter plus d’un million d’euros de règlements indus.

Benchmark et amélioration continue De plus, PERFORMER FOR SAP ayant déjà été utilisé par plusieurs centaines de clients SAP, il est en mesure d’établir un benchmark qui permet de comparer la performance de l’entreprise et de relativiser ses résultats. De cette façon, on peut sélectionner les axes d’amélioration les plus urgents et les plus pertinents, et établir pour la migration une roadmap fondée sur des enjeux économiques et métiers prioritaires. Par la suite, les capacités d’analyse temps réel de l’outil permettront d’établir des comparaisons à périmètre constant et donc de mesurer les progrès réellement accomplis dans une démarche d’amélioration continue.

« Disposant d’éléments tangibles pour engager la discussion avec les métiers, la DSI se retrouve en position de force et démontre sa valeur ajoutée. »

Pour la DSI, passer ainsi d’une vision purement technique à une approche orientée business de la migration vers S/4 HANA, cela change tout. Disposant d’éléments tangibles pour engager la discussion avec les métiers, elle se retrouve en position de force et démontre sa valeur ajoutée en apportant, sinon des révélations, du moins des certitudes. Surtout, PERFORMER FOR SAP aide et accélère la décision au moment d’aborder ce qui peut apparaître comme un Everest applicatif avec parfois des dizaines de paysages et d’implémentations.

Partager


Qui est Philippe-Emmanuel Caillé

SI head of SAAS mobility
Philippe-Emmanuel Caillé est le responsable des offres commerciales autour de SAP HANA, l’un des 4 piliers d’Atos. Sa principale mission est de fédérer les offres et services proposés par les différentes divisions d’Atos,  afin d’offrir à nos clients une offre complète de bout en bout.   Pour étoffer ces offres et mieux répondre aux enjeux de la digitalisation de notre société, Philippe-Emmanuel développe un réseau de start-ups qui proposent des solutions innovantes dans le contexte SAP pour. Philippe-Emmanuel travaille depuis plus de 10 ans dans le contexte SAP, essentiellement dans des fonctions d’avant-vente. Précédemment Philippe-Emmanuel a occupé diverses positions principalement dans le monde des télécoms sur le continent africain. Après avoir vécu plus de 10 ans à Johannesbourg , puis 4 ans  à Rabat, il est revenu en France pour s’installer à Rouen.

Suivre ou contacter Philippe-Emmanuel