« Les Jeux sur les bancs de tests »

Londres, 19 janvier 2011

Les athlètes de Londres 2012 ne sont pas les seuls à s'entraîner pour réaliser des performances optimales aux Jeux olympiques.

Londres 2012 et Atos Origin, le partenaire informatique mondial des Jeux olympiques et paralympiques, ont annoncé aujourd'hui le lancement du laboratoire technologique (Technology Lab), qui fait entrer les Jeux en phase de tests avec pas moins de 200 000 heures de tests prévues.

 

Atos Origin est une véritable entreprise internationale qui compte 49 000 personnes dans le monde entier (dont environ 25 % travaillent à son siège de Paris). Il ne faut pas sous-estimer le rôle joué par l'équipe française d'Atos Origin pour donner vie aux Jeux de 2012. Dix ingénieurs français sont directement impliqués dans le développement et la conception de certaines pièces maîtresses des logiciels qui sont testés à partir d'aujourd'hui à Londres, notamment Michèle Hyron, responsable de l'intégration technologique chez Atos Origin.

 

Michèle, qui dirige tout le projet à Londres, possède une dizaine d'années d'expérience en matière d'organisation de Jeux olympiques : elle a été responsable des opérations lors des Jeux de Pékin en 2008, responsable de l'intégration aux jeux d'Athènes et responsable de la qualité aux Jeux d'hiver de Salt Lake City en 2002. En tant que responsable de l'intégration des Jeux de Londres 2012, son rôle l'amène à diriger l'équipe centrale basée à Londres, et à travailler avec les milliers d'ingénieurs qu'Atos Origin compte dans le monde entier, dont ceux qui sont basés à Paris.

 

Le laboratoire technologique est une version miniature des 36 sites qui accueilleront les compétitions olympiques, dotée des systèmes informatiques nécessaires à chaque événement et site sportif. Ces systèmes passeront une série de tests visant à garantir la fluidité de l'organisation des Jeux olympiques. Au cours des phases initiales de test, le premier ensemble de sept sports (notamment l'athlétisme, le tennis, le basket-ball, le volley-ball et le triathlon), qui sera testé par Atos Origin et Londres 2012, nécessitera un demi-million de lignes de code.

 

Aujourd'hui, lors du lancement du laboratoire technologique, Patrick Adiba, PDG de la division Iberia – Olympics & Major Events d'Atos Origin, a déclaré: «Nous sommes ravis de travailler avec Londres 2012 pour nos sixièmes Jeux olympiques en tant que partenaire informatique mondial du CIO. Nous avons acquis une expérience considérable en matière d'infrastructures et de systèmes technologiques lors des Jeux précédents. Avec Londres 2012 et nos autres partenaires technologiques, nous voulons garantir la meilleure réussite possible pour les Jeux olympiques et paralympiques de Londres en 2012. Le début des tests aujourd'hui marque le franchissement d'une étape majeure pour Atos Origin dans nos préparatifs pour les Jeux».

 

Sébastian Coe, le président de Londres 2012 a commenté: «Comme les athlètes, la technologie de Londres 2012 est en plein entraînement pour les Jeux olympiques et il n'y a pas de deuxième chance. Nos équipes se chargeront, avec nos partenaires, d'effectuer plus de 200 000 heures de tests pour s'assurer que la technologie passe inaperçue pour les athlètes».

 

Atos Origin travaille en tant qu'intégrateur principal avec ses partenaires technologiques jusqu'au début des Jeux, sous la direction du service technologique de Londres 2012, afin de tester et de gérer l'infrastructure et les systèmes technologiques qui donneront vie aux Jeux olympiques, y compris la mise en place du portail permettant de recruter 70 000 bénévoles, les solutions qui transmettront les résultats aux médias du monde entier en 0,3 seconde et les systèmes délivrant les 200 000 accréditations (qui permettront d'accéder aux sites et serviront de visa d'entrée sur le sol britannique pour les athlètes, les médias, les sponsors et les officiels). D'ici le début des Jeux, Atos Origin gérera le déploiement de 900 serveurs, de 1 000 appareils de réseau et de sécurité et de 9 500 ordinateurs.

 

myInfo+ et le Système d'information des commentateurs (CIS) figurent parmi les centaines de systèmes qui seront testés.

 

myInfo+ sera disponible pour la toute première fois lors des Jeux de Londres de 2012. Cette nouvelle application Internet permet aux médias, officiels et athlètes accrédités de consulter les informations qui leur sont disponibles. Les utilisateurs pourront accéder aux horaires des compétitions, aux tableaux de classements des médailles, aux informations sur les transports et aux records sportifs depuis leurs ordinateurs portables. Ils auront également la possibilité de personnaliser leur page d'accueil pour privilégier les nations qu'ils souhaitent suivre au cours des Jeux olympiques. Ce système permettra également aux utilisateurs de marquer les résultats ou les comptes rendus avec des signets et d'utiliser des hyperliens pour naviguer facilement vers d'autres sites comme celui du Comité international olympique et de Londres 2012.

 

Le Système d'information des commentateurs affiche les résultats sur des ordinateurs à écran tactile en moins de 0,3 seconde dans chaque site de retransmission, fournissant ainsi aux diffuseurs les résultats des épreuves avant même que le public n'aie eu le temps d'applaudir. Au cours des 18 prochains mois, CIS, myInfo+ et tous les autres systèmes conçus par Atos Origin seront testés rigoureusement et revérifiés avec chaque association et organisme sportif, afin de s'assurer qu'ils sont conformes aux règles et règlements les plus récents.

 

Atos Origin, qui compte plus de 49 000 personnes dans 40 pays dont la France, l'Inde, les Pays-Bas, l'Espagne et l'Allemagne, est le partenaire informatique mondial des Jeux olympiques depuis Salt Lake City en 2002 et est devenu, au cours des huit dernières années, un acteur central de la réussite des Jeux olympiques. Toute cette expérience et cette expertise accumulées par Atos Origin sont aujourd'hui la garantie de projets réussis.

 

Pour les Jeux de Londres de 2012, Atos Origin travaille en tant qu'intégrateur principal avec ses partenaires technologiques sous la direction du service technologique de Londres 2012, afin de garantir le bon fonctionnement des systèmes technologiques et des infrastructures qui donneront vie aux Jeux olympiques. Au sein du laboratoire technologique, les principaux partenaires sont Acer pour l'équipement informatique, BT pour le câblage, Cisco pour les appareils de réseau et Omega pour le test critique de tous les services et systèmes de résultats.

 

Pour plus d'informations, contactez:

anne.debeaumont@atosorigin.com
Tel: +33 6 23 76 19 41

 

Aperçu sur les Jeux olympiques

  • 17 jours de compétition (27 juillet – 12 août)
  • 26 sports et plus de 300 épreuves
  • 94sites olympiques, dont 36 sites de compétition
  • 10 500 athlètes
  • 70 000 bénévoles
  • 205 comités olympiques nationaux
  • 300 remises de médailles
  • 4 milliards de personnes ont regardé les Jeux olympiques de Pékin en 2008
  • 21000 médias et diffuseurs présents pour les Jeux

The Paralympic Games at a glance

  • 20 sports
  • 21 sites
  • 11 jours de compétition
  • 4,200 athlètes
  • 147 pays representés
  • 471 remises de médailles
  • 6,500 médias et diffuseurs présents pour les Jeux
  • 162 comités paralympiques nationaux

Atos Origin sera responsable de:.

  • Effectuer 200000 heures de tests afin de simuler tous les résultats possibles
  • Distribuer 200 000 accréditations
  • Gérer 3500 spécialistes en technologie
  • 900 serveurs
  • 1000 appareils de réseau et de sécurité
  • 9500 ordinateurs

Atos Origin
Atos Origin is a leading international information technology (IT) services company, providing hi-tech transactional services, consulting, systems integration and managed operations to deliver business outcomes globally. The company's annual revenues are EUR 5.1 billion and it employs 49,000 people. Atos Origin is the Worldwide Information Technology Partner for the Olympic Games and has a client base of international companies across all sectors. Atos Origin is quoted on the Paris Eurolist Market and trades as Atos Origin, Atos Worldline and Atos Consulting.