« La RSA lance le premier essai grandeur nature de calcul en temps réel de la consommation individuelle de dioxyde de carbone »

Londres, le 9 juin 2008

Le projet-pilote développé par Atos Origin montre la possibilité de mesurer l'empreinte carbone individuelle en utilisant une technologie existante

La RSA lance aujourd'hui le tout premier essai grandeur nature de calcul des émissions individuelles de CO2, à partir d'une technologie Atos Origin existante. La consommation d'énergie et la production de dioxyde de carbone des participants à cette étude seront enregistrées et calculées en temps réel, ce qui leur donnera une vision précise de leur empreinte carbone (dans un premier temps lors de l'utilisation de leur véhicule). L'essai permettra de mieux évaluer la volonté et l'aptitude des consommateurs à enregistrer et mesurer leurs propres émissions de CO2, et montrera si, dès lors qu'ils sont conscients de leur empreinte carbone, ils sont susceptibles de modifier leur mode de vie.

L'essai, qui portera sur un millier de volontaires, se déroulera au Royaume-Uni sur une période de cinq mois. Lors de son inscription, chaque participant se verra crédité d'un certain nombre de points représentant son quota d'émissions de CO2. Ces points seront débités en temps réel de son compte à chaque achat de carburant dans une station BP et sur présentation de la carte de fidélité Nectar. Les volontaires pourront suivre leur consommation sur leur compte en ligne qui sera mis à jour automatiquement. Ceux qui n'auront pas consommé la totalité de leur quota pourront négocier le solde avec des volontaires moins économes – les transactions étant réalisées dans une monnaie virtuelle. Ce projet vise ainsi à inciter les participants à prendre des mesures pour réduire leurs « émissions individuelles », c'est-à-dire celles dont ils sont directement responsables et qu'ils génèrent par l'utilisation de leur voiture, ou le chauffage et l'éclairage de leur domicile.

Atos Origin, par l'intermédiaire de sa filiale Atos Worldline, acteur européen majeur dans le traitement des échanges électroniques à grands volumes, a conçu, réalisé et opère le système de traitement des cartes pour l'ensemble des stations-service BP sur le territoire britannique. Lorsqu'un participant achètera de l'essence dans une station BP, Atos Worldline assurera le transfert sécurisé et en temps réel des informations relatives à cette opération vers la plate-forme de négociation de la RSA, CarbonDAQ, qui calculera le solde de points sur la base de l'indice d'octane du carburant et du volume acheté.

« Lorsque l'on sait que près de la moitié des émissions de CO2 au Royaume-Uni sont le fait de comportements individuels, on comprend que l'implication des citoyens est essentielle à toute stratégie de réduction des émissions, explique Matt Prescott, directeur du projet CarbonLimited de la RSA. Grâce à la solution technologique d'Atos Origin, nous avons pu entreprendre cet essai inédit visant à étudier la faisabilité d'un système de quotas négociables à l'échelle des particuliers, et à faire avancer le débat sur la question. »

« Cet essai montre à quel point la technologie joue un rôle capital dans la réalisation de l'objectif que s'est fixé le Royaume-Uni : réduire de 60 % ses émissions de CO2 d'ici 2050, déclare Anne Ware, responsable du Secteur public chez Atos Origin au Royaume-Uni. Dans le cadre de cet essai, nous utilisons une infrastructure technologique existante pour obtenir des informations qui nous aiderons à relever l'un des grands défis du 21ème siècle. »

« Nous nous réjouissons de soutenir cette opération sur nos sites via notre programme de fidélité Nectar, ajoute Clive Head, Responsable du programme fidélité et des alliances du réseau BP au Royaume-Uni. Cette opération est complémentaire de notre programme de compensation des émissions à destination des automobilistes (http://www.targetneutral.com). En fait, il s'agit ni plus ni moins que de responsabiliser les gens et de les inviter à agir, sous quelque forme que ce soit, pour réduire leurs émissions de CO2. »

Cet essai s'inscrit dans le cadre de CarbonLimited, un projet de recherche de la RSA sur la faisabilité d'un programme d'échange de quotas de CO2 entre particuliers. Les premiers résultats seront disponibles à l'automne 2008.

À propos d'Atos Origin
Atos Origin est l'un des principaux acteurs internationaux dans les services informatiques. Sa mission est de traduire la vision stratégique de ses clients en résultats par une meilleure utilisation de solutions de conseil, intégration de systèmes et infogérance. Implanté dans 40 pays à travers le monde, Atos Origin réalise un chiffre d'affaires annuel de plus de 5,8 milliards d'euros avec un effectif de plus de 50 000 personnes. Atos Origin est le partenaire informatique mondial des Jeux Olympiques et le Groupe compte parmi ses clients de grands comptes internationaux dans tous les secteurs d'activité. Atos Origin est coté sur le marché Eurolist de Paris et exerce ses activités sous les noms d'Atos Origin, Atos Worldline et Atos Consulting.

À propos de la Royal Society of Arts
La Royal Society of Arts s'attache à promouvoir le progrès social en formulant des idées nouvelles et créatives, qui ont fait sa réputation. Son objectif est d'agir comme une force de changement en proposant des solutions pratiques, réalistes et de grande ampleur, afin de créer un monde plus prospère, plus juste et plus durable. Elle s'appuie, pour réaliser sa mission, sur un portefeuille de projets et un programme de plus d'une centaine de conférences par an.

Organe progressiste, totalement indépendant et pluridisciplinaire, animé par un réseau de 27 000 membres dans le monde entier, la RSA représente un excellent relais d'information et de communication pour le grand public, les entreprises et les autorités. 

Contacts :
RSA: Matt Prescott, Tél. : +44 77 75 943 427
Atos Origin: Caroline Crouch, Tél. : +44 77 33 310 086