« Atos Consulting lance une étude sur la transformation du marché néerlandais de l’assurance santé »

Utrecht, le 5 mars 2007

Les réductions des primes des contrats collectifs entraînent une augmentation du nombre de clients et un déficit de l'assurance de base.

Atos Consulting, le pôle conseil d'Atos Origin, a analysé les tendances du marché néerlandais de l'assurance santé présentées dans une étude menée par son institut de sondage auprès des assureurs santé. Il estime que l'ensemble du secteur montre tous les signes d'une transformation en marche et que les compagnies d'assurance doivent s'attacher à renouveler leur offre de produits et de services afin de garantir leur rentabilité.

Si environ un quart des assurés a changé d'assurance santé l'an dernier, cette année, le taux de transfert n'a atteint que 4 %. Pour la plupart des assureurs, cela équivaut à une croissance minime voire à une diminution du nombre d'assurés, à l'exception de quatre acteurs du secteur qui ont vu leur portefeuille clients évoluer de 5 % (à la hausse pour deux d'entre eux et à la baisse pour les deux autres). En valeur absolue, la compagnie ayant enregistré la plus forte hausse a totalisé un gain net de 60 000 assurés alors que l'assureur présentant la plus forte baisse a constaté une perte nette de 110 000 assurés. En données relatives, ces chiffres équivalent respectivement à une progression de 17 % et à une baisse de 12 % du nombre d'assurés.

Contrairement à l'offre d'évaluation et de personnalisation des tarifs, cette année, les campagnes publicitaires dont le budget s'est élevé à 46 millions d'euros (soit la moitié des dépenses réalisées l'an dernier) ont réellement eu un impact sur la croissance du nombre d'assurés. Ceci s'explique notamment par le fait que la période promotionnelle de l'année d'assurance 2005/2006 a été notablement plus longue que celle de 2006/2007. Peu de moyens sont consacrés à la publicité sur Internet, bien qu'une large part – plus d'un quart – des nouveaux contrats soient conclus en ligne. Les campagnes de publicité se sont révélées plus efficaces que l'an dernier, l'accent ayant été mis sur les contrats collectifs avec des offres de réduction pouvant aller jusqu'à 7 %.

Grâce à ces tarifs avantageux, le nombre de contrats collectifs a augmenté sensiblement en 2007, leur part passant de 50 % à 55 %. Cette augmentation constitue la première raison de la hausse du nombre total d'assurés. Pour la majorité des assureurs santé, la part des contrats multi-employeurs a légèrement augmenté. La prime annuelle ne couvrant pas les coûts, onze des treize compagnies d'assurance devraient enregistrer un résultat technique négatif en 2007, soit une perte de 600 millions d'euros au total. D'une façon ou d'une autre, les réductions de primes consenties devront pouvoir être récupérées à court terme. Afin de renouer avec les bénéfices, les compagnies d'assurance santé vont devoir proposer des offres de produits et de services radicalement innovantes.

Les prévisions d'Atos Consulting
Paul van den Broek, consultant senior chez Atos Consulting, estime que la fonction achat de soins des assureurs santé offrira un plus grand nombre d'opportunités. Avant le changement de système, les compagnies envisageaient les achats de prestations de soins comme une fonction administrative. Aujourd'hui, elles les considèrent surtout comme une possibilité de réaliser des économies d'échelle. En élargissant leur champ d'action, elles tentent de générer un volume suffisant afin de pouvoir fournir des prestations de soin plus efficacement. Les initiatives existantes dans le domaine de la prévention et de l'auto-médication sont toujours (très) limitées et insuffisantes. Il en est de même de la coopération avec le milieu médical, qui se limite souvent à désigner quelques prestataires agréés ou à signer des accords concernant les délais d'attente ou les services complémentaires.

Paul van den Broek table sur une mutation de la relation entre les assureurs santé et les prestataires de soins. De prestataires (privilégiés), ces derniers devraient devenir des partenaires dans des structures de type Health Maintenance Organization* (HMO), engendrant ainsi de nouvelles opportunités de réduction des coûts pour les compagnies d'assurance. En d'autres termes, une véritable transformation du secteur est attendue.

* Système de soins de santé dans lequel le fournisseur offre à l'assuré une gamme complète de prestations pour une prime d'un montant déterminé. Le bénéficiaire accepte de n'utiliser que ces services (sauf en cas d'urgence) et obtient de ce fait un éventail de prestations plus large à moindre coût.

À propos d'Atos Origin
Atos Origin est l'un des principaux acteurs internationaux dans les services informatiques. Sa mission est de traduire la vision stratégique de ses clients en résultats par une meilleure utilisation de solutions de conseil, intégration de systèmes et infogérance. Implanté dans 40 pays à travers le monde, Atos Origin réalise un chiffre d'affaires annuel de 5,4 milliards d'euros avec un effectif de plus de 50 000 personnes. Atos Origin est le partenaire informatique mondial des Jeux Olympiques et le Groupe compte parmi ses clients de grands comptes internationaux dans tous les secteurs d'activité. Atos Origin est coté sur le marché Eurolist de Paris et exerce ses activités sous les noms d'Atos Origin, Atos Euronext Market Solutions, Atos Worldline, et Atos Consulting.

À propos d'Atos Consulting
Atos Consulting, le pôle conseil mondial d'Atos Origin, est l'un des leaders sur le marché des services de conseil en management et en systèmes d'information. Avec plus de 2 500 collaborateurs dans le monde, Atos Consulting accompagne ses clients en leur apportant des solutions pragmatiques et innovantes dans les télécommunications, l'industrie, les services financiers et le secteur public.

Contacts :

Marianne Hewlett
+ 31 30 299 50
marianne.hewlett@atosorigin.com

José de Vries
+ 33 1 55 91 24 53
jose.devries@atosorigin.com