« En collaboration avec Atos Origin, TPG Post émet des timbres à hologramme à l’effigie de deux champions olympiques »

Utrecht, le 9 février 2006

À l’honneur, les légendes du patinage néerlandais : Ard Schenk et Yvonne van Gennip

TPG Post (la poste néerlandaise) et Atos Origin mettent à l'honneur le patinage, sport-roi aux Pays-Bas, en immortalisant deux athlètes sur les timbres « Going for Gold ». Deux légendes du patinage sont ainsi représentées en hologramme : Ard Schenk et Yvonne van Gennip. Ces timbres spéciaux sont le fruit de la collaboration de TPG avec Atos Origin, partenaire informatique mondial des Jeux Olympiques jusqu'à Londres 2012. Yvonne van Gennip et Wilbert Kieboom, responsable des Pays-Bas, de la Belgique, du Luxembourg et des Pays nordiques chez Atos Origin, ont reçu le premier exemplaire de cette planche inédite des mains de Harry Koorstra, président de TPG Post.
Cette série tombe à point nommé, alors que 2 500 athlètes de haut niveau, représentant 85 pays, nourrissent l'espoir, comme Ard et Yvonne en leur temps, de décrocher une médaille d'or lors des Jeux Olympiques d'hiver 2006, qui s'ouvriront demain à Turin. Parmi eux, la délégation néerlandaise compte 26 champions en lice pour une place sur le podium.

Les Pays-Bas et le patinage : une histoire prestigieuse
Grande nation du patinage, les Pays-bas devront défendre leur réputation de champions lors des prochains J.O. Mais les performances des patineurs néerlandais ne se cantonnent pas aux Jeux Olympiques puisque les championnats d'Europe et du Monde couronnent immanquablement les Pays-Bas. En 1893, Jaap Eden remporte le tout premier titre de patinage sur piste longue à Amsterdam. Au fil des années, les Pays-Bas donnent naissance à un nombre impressionnant de champions olympiques : Kees Verkerk, Stien Baas-Kaiser, Piet Kleine, Marianne Timmer et Gianni Romme, pour ne nommer que quelques-uns des médaillés d'or. Parmi ces athlètes, Ard Schenk et Yvonne van Gennip méritent une mention spéciale, puisqu'ils ont empoché pas moins de trois médailles d'or chacun lors d'une seule édition des J.O. Pour Ard Schenk, l'année de tous les records est 1972, lors des Jeux Olympiques d'hiver de Sapporo. S'exprimant sur le timbre, Ard Schenk a déclaré : « Grâce à l'hologramme, l'image apparaît telle que je la vois encore : une longue course difficile, du vent, une glace marquée, c'était les derniers tours du 10 000 mètres. La mention 39 centimes ressemble au chronomètre électronique ». C'est à Calgary, en 1988, qu'Yvonne van Gennip a, quant à elle, réalisé son exploit. « C'est un honneur pour moi de figurer… ou plutôt de patiner sur ces timbres. L'image animée me fait revivre les derniers moments du 3 000 mètres qui, avec ce timbre, tiennent désormais une place à part dans ma mémoire. »

La collaboration entre TPG et Atos Origin
Pour rendre hommage à ces deux légendes du patinage néerlandais et célébrer les Jeux Olympiques d'Hiver de Turin 2006, TPG Post et Atos Origin ont émis des timbres spéciaux qui, grâce à une technique d'animation lenticulaire innovante, permettent de voir les deux patineurs en mouvement. Ce projet s'inscrit dans la mission technologique complexe réalisée par Atos Origin pour les J.O. Partenaire informatique des Jeux, Atos Origin intervient sur le conseil en informatique, l'intégration de systèmes, la gestion des opérations, la sécurité de l'information et le développement d'applications logicielles.

Des images animées
Pour apposer une image animée sur les timbres, TPG Post a fait appel à la technologie lenticulaire. La superposition de douze images extraites des films réalisés lors des courses victorieuses de Sapporo et Calgary permet de voir les deux champions patiner sur l'ensemble des 4 cm2 de la surface du timbre. La qualité médiocre des images enneigées de 1972 et de 1988 a représenté un défi technologique de taille pour les designers. L'imagerie lenticulaire n'est pas une technologie récente, mais elle ne permettait pas jusqu'à présent de rendre la finesse des détails, une condition pourtant essentielle dans le cas de timbres postaux. La solution est venue de Nouvelle-Zélande, où une entreprise a su relever le défi ; la photogravure a ensuite été réalisée en Australie, sur des machines spéciales. Ces timbres ayant été, pour la première fois, imprimés sur du plastique, TPG a réalisé des tests pointus auprès de ses centres de tri.

Sobriété du dessin
Outre l'animation et le thème choisi, le timbre frappe par sa sobriété et son style épuré. « Solar Initiative est réputé pour ses dessins précis et conceptuels, au graphisme minimaliste, explique Miguel Gori, directeur artistique de Solar Initiative. Pour rendre au mieux l'atmosphère de la compétition, le chronomètre défile, comme lors des retransmissions TV. Autre caractéristique : l'animation est même visible sous les caractères imprimés du timbre, ce qui donne une impression d'espace inattendue. »

Format
Légèrement supérieure à la normale, la dimension de ces timbres (52 x 30 mm) permet d'avoir une image bien visible des deux champions. Un hommage est également rendu à tous les autres médaillés néerlandais des Jeux Olympiques d'hiver, puisque leur nom figure sous les deux timbres.

Émission et disponibilité
700 000 planches de ces timbres spéciaux d'une valeur faciale de 0,39 € sont disponibles à partir d'aujourd'hui dans les bureaux de poste néerlandais et sur le site de TPG : www.tpgpost.nl.

Contacts :

TPG Post – Hanne Kluck
Tél. : + 31 70 334 45 04
E-mail : h.kluck@tpgpost.nl

Atos Origin – Ingrid Clauwaert
Tél. : + 31 30 299 50 07
E-mail : ingrid.clauwaert@atosorigin.com

Pour visualiser les timbres : www.tpgpost.nl/pers