« Les normes réglementaires ont détourné les directions financières de leurs activités stratégiques »

Paris, le 5 Décembre 2005

L'enquête menée par Atos Consulting indique que le renforcement des contraintes réglementaires a freiné 7 directeurs financiers sur 8 dans leurs activités stratégiques au cours de la période de mise en place des normes.

Selon une étude menée par Atos Consulting, le pôle conseil d'Atos Origin, auprès de 236 directeurs financiers de grandes entreprises européennes, ceux-ci considèrent que le renforcement des normes réglementaires (IFRS, SoX, LSF…) les a écartés de leur rôle stratégique premier, les obligeant à se focaliser sur des problématiques plus techniques au cours de la période de mise aux normes de leur entreprise.

Bien que nombre d'entre eux estiment que le nouveau cadre réglementaire a eu un impact positif sur les contrôles internes opérés au niveau des processus et des systèmes financiers, il apparaît que les directeurs financiers ont eu moins de temps à consacrer à la stratégie opérationnelle. En effet, 4 directeurs financiers européens sur 10 établissent un lien direct entre la montée des exigences réglementaires et l'érosion de leur propre importance stratégique au sein de l'entreprise.

« Même si la mise en conformité aux nouvelles normes présente des avantages indéniables, elle induit une charge de travail supplémentaire pour les responsables financiers, qui ont dès lors moins de temps pour se consacrer à des tâches plus stratégiques comme le pilotage de la performance ou l'élaboration de la stratégie financière », observe Laurent Guibert, Associé en charge du Centre d'Excellence Financial Management Solutions pour Atos Consulting en France. « La fonction Finance joue un rôle essentiel dans le pilotage de la performance de l'entreprise et détermine largement la perception que les marchés en ont. Cependant ces dernières années, les directions financières se sont détournées de ces activités à valeur ajoutée pour s'attacher à la mise aux normes de leur entreprise ».

Cette étude, menée au niveau européen, fait le point sur la perception des directeurs financiers quant au nouveau cadre réglementaire: IFRS, Sarbanes-Oxley, Bâle II, MiFID, LSF et Tabaksblat . Il est intéressant de noter qu'en dépit des nombreuses critiques dont a fait l'objet Sarbanes-Oxley, 59 % des entreprises interrogées reconnaissent qu'elle a eu un impact positif sur l'efficacité des contrôles financiers. Sarbanes-Oxley oblige les entreprises à une transparence accrue de leurs processus financiers, ce qui permet de meilleurs contrôles, et à terme pourrait conduire à une réduction des frais d'audit. Toutefois en France, 56% des directeurs interrogés ne souhaitent pas que la Loi de Sécurité Financière devienne aussi stricte que Sarbanes-Oxley.

Les normes IFRS, également, ont permis d'augmenter les contrôles internes : 34 % des directeurs financiers leur attribue une incidence positive dans ce domaine. Néanmoins, à l'heure actuelle, un taux alarmant de directions financières (77%) n'ont pas encore totalement automatisé leurs processus et ont toujours besoin d'effectuer des retraitements manuels. Si l'intérêt de Bâle II pour améliorer la transparence des risques est largement reconnu au sein de la communauté financière (71 % des responsables interrogés), 75 % estiment en revanche que les consommateurs ne sont pas mieux protégés contre les faillites d'entreprise – un résultat d'autant plus surprenant qu'il s'agissait de la principale raison d'être de Bâle II.

Le prochain rendez-vous réglementaire du secteur des services financiers aura lieu en novembre 2007, avec l'entrée en vigueur de la directive européenne sur les marchés d'instruments financiers (MiFID). 8 directeurs financiers sur 10 n'ont toujours pas pris de mesures pour s'aligner sur la future réglementation.

NB : Pour les besoins de l'étude, 236 directeurs financiers européens ou leurs collaborateurs désignés ont été interrogés parmi les 500 premières entreprises de France, d'Espagne, des Pays-Bas et du Royaume-Uni.

A propos d'Atos Origin
Atos Origin est l'un des principaux acteurs internationaux dans les services informatiques. Sa mission est de traduire la vision stratégique de ses clients en résultats par une meilleure utilisation de solutions de conseil, intégration de systèmes et infogérance. Implanté dans 40 pays à travers le monde, Atos Origin réalise un chiffre d'affaires annuel de plus de 5 milliards d'euros avec un effectif de plus de 46 000 personnes. Atos Origin est le partenaire informatique mondial des Jeux Olympiques et le Groupe compte parmi ses clients de grands comptes internationaux dans tous les secteurs d'activité. Atos Origin est coté sur le marché Eurolist de Paris et exerce ses activités sous les noms d'Atos Origin, Atos Euronext, Atos Worldline, Atos Consulting.

A propos d'Atos Consulting
Atos Consulting, le pôle conseil mondial d'Atos Origin, est l'un des leaders sur le marché des services de conseil en management et en systèmes d'information. Avec plus de 2 500 collaborateurs dans le monde, Atos Consulting accompagne ses clients en leur apportant des solutions pragmatiques et innovantes dans les télécommunications, l'industrie, les services financiers et le secteur public. http://www.atos-consulting.com

Pour plus d'informations, veuillez contacter :
Anne de Beaumont - + 33 (0)1 55 91 24 15 - anne.debeaumont@atosorigin.com