« RESULTATS SEMESTRIELS 2004 D’ATOS ORIGIN: Une intégration en bonne voie – Un second trimestre performant »

PARIS - le 8 septembre 2004

Atos Origin, l'une des premières sociétés de services informatiques internationales, annonce ce jour un chiffre d'affaires pour le semestre clos le 30 juin 2004 de 2 653 millions d'euros, en hausse de 72% par rapport au premier semestre 2003, suite à l'acquisition du Groupe Sema en janvier 2004. La marge d'exploitation s'élève à 6%, en ligne avec nos objectifs. Le bénéfice net par action avant amortissement des écarts d'acquisition et éléments exceptionnels atteint 1,68 euros, soit une relution de 2%. L'endettement net en fin de période s'établit à 676 millions d'euros.

L'intégration du Groupe Sema progresse rapidement et dans les meilleures conditions. Le Groupe confirme ses objectifs financiers pour l'ensemble de l'exercice.

RESULTATS FINANCIERS DU SEMESTRE CLOS LE 30 JUIN 2004

(en millions d'euros)

Semestre clos le 30 juin 2004

Semestre clos le 30 juin 2003

% de variation

CHIFFRE D'AFFAIRES
2 653
1 543
+72%
RESULTATS D'EXPLOITATION
158,3
122,6
+29%
MARGE D'EXPLOITATION %
6,0%
7,9%
RESULTAT NET AVANT AMORTISSEMENT DES ECARTS D'ACQUISITION ET
ELEMENTS EXCEPTIONNELS
112,2
78,3
+43%
RESULTAT NET - PART DU GROUPE
(22,6)
24,3
BNPA AVANT AMORTISSEMENT DES ECARTS D'ACQUISITION ET ELEMENTS EXCEPTIONNELS (a)
1,68
1,64
+2%
BNPA PART DU GROUPE (a)
(0,34)
0,51
BNPA DILUE AVANT AMORTISSEMENT DES ECARTS D'ACQUISITION ET ELEMENTS EXCEPTIONNELS (b)
1,65
1,57
+5%
BNPA DILUE PART DU GROUPE (b)
(0,32)
0,49
30 juin 2004
31 déc. 2003
ENDETTEMENT NET SUR CAPITAUX PROPRES
44%
46%
+2 pts
EFFECTIFS DE FIN DE PERIODE
45 576
26 473
+72%

BNPA Bénéfice net par action
(a) En euros et basé sur le nombre d'actions de clôture
(b) En euros et basé sur le nombre d'actions de clôture dilué

'Extrait du Message du Président Bernard Bourigeaud - Rapport Semestriel :

Résultats du premier semestre
Le chiffre d'affaires du Groupe pour le premier semestre 2004 est légèrement au-dessus de nos prévisions à 2 653 millions d'euros, soit une hausse de 72% par rapport aux résultats publiés à la même période de l'exercice précédent, avant l'acquisition du Groupe Sema. Le chiffre d'affaires représente une légère décroissance organique de 1,3% par rapport aux résultats pro forma du groupe combinés pour la même période de l'exercice précédent, à périmètre et taux de change constants. Le chiffre d'affaires a enregistré une hausse encourageante de 3,3% entre les premier et second trimestres de la période. Cette performance est largement attribuable à nos activités en France, au Royaume-Uni et aux Pays-Bas, qui ont toutes généré une croissance organique. Les activités récurrentes ont progressé de 55% en 2003 à plus de 60% du chiffre d'affaires de l'ensemble du groupe au premier semestre 2004.

La performance enregistrée est tout particulièrement remarquable étant donné la variabilité persistante du marché européen. Nous nous sommes également engagés tout au long du premier semestre dans un processus d'intégration intensif après la fusion. Par ailleurs, le chiffre d'affaires issu de deux de nos principaux clients, Philips et Euronext, a sensiblement reculé au cours de la période. Cependant, je suis convaincu que ces deux clients présentent encore de belles opportunités de croissance du chiffre d'affaires à l'avenir, et je reste confiant quant au maintien d'un solide partenariat avec chacun d'entre eux.

La marge d'exploitation pour la période s'est établie à 6,0%, soit un résultat là encore en ligne avec nos prévisions, avec une tendance positive très marquée de la marge d'exploitation entre le premier et le second trimestres, puisqu'elle passe de 5,0% à 7,0%. L'intégration du Groupe Sema progresse bien et nous pensons que les avantages de l'acquisition se feront largement ressentir au second semestre. Le résultat net avant amortissement des écarts d'acquisition et éléments exceptionnels s'est établi à 112 millions d'euros, soit un bénéfice par action de 1,68 euros, en croissance de 2% par rapport au premier semestre 2003 pour Atos Origin (avant Sema) et de 18% par rapport à la même période de l'exercice précédent sur une base pro forma combinée.

L'endettement net a de nouveau été réduit à 676 millions d'euros, et nous anticipons un repli plus important au second semestre. Les différentes cessions ayant été réalisées en début de second semestre, l'endettement net devrait maintenant pouvoir passer sous la barre des 550 millions d'euros d'ici la fin de l'année.

Intégration du Groupe Sema
L'intégration du Groupe Sema sera bientôt finalisée. Grâce au travail accompli depuis l'annonce de l'acquisition, notre nouvelle organisation était entièrement en place à partir du 1er janvier 2004, date de finalisation de l'opération. Nous avons ainsi été immédiatement prêts et opérationnels, d'où une interruption minimale de nos activités commerciales, et aucune perte de contrat n'a été constatée côté clients.

Au cours du premier semestre, nous avons engagé un grand nombre d'actions opérationnelles en vue de fusionner les activités par pays, améliorant ainsi l'efficacité du service au client et réduisant les coûts. Notre programme commercial est désormais concentré sur 30 grands comptes, avec 70 comptes clés supplémentaires qui représentent pour nous également un fort potentiel de développement des ventes. Au total, ces comptes représentent plus de 60% du total du chiffre d'affaires du Groupe.

Nous avons créé des activités de Conseil et d'Intégration de Systèmes et d'Infogérance à l'échelle mondiale afin de coordonner la ligne de service à travers les différentes régions du monde, de concentrer nos offres et de faire nôtres les meilleures pratiques. Ces unités ont un rôle important à jouer dans l'assistance apportée à nos clients dans la mondialisation de leurs activités. Dans le cadre de cette réorganisation, nous annonçons aujourd'hui le changement de nom de nos activités de conseil en Atos Consulting, ce qui fournira un profil homogène à l'échelle mondiale.

Nous avons également lancé Atos Worldline, qui rassemble nos activités liées au traitement des paiements par carte et multimédias au sein d'une seule et même structure de gestion et sous une marque commune. Cette branche d'activité pleine de promesses, jouit d'excellentes perspectives de rentabilité et de croissance dans les années à venir.

En termes d'infrastructure, au cours du premier semestre, nous avons séparé l'infrastructure informatique de Sema de Schlumberger et avons initié le processus de consolidation des locaux et de la capacité des centres de traitement. Bien qu'un nombre significatif de salariés aient été transférés de site au cours de cette période, l'interruption au niveau des activités de nos clients a été minimale. Nous avons également commencé à réduire la part des coûts indirects et non facturables, ainsi qu'à diminuer les coûts centraux à moins de 2% du chiffre d'affaires global. Notre objectif est que ceux-ci passent sous la barre des 1,5% cette année pour tomber à pas plus de 1% en 2005.

Programme de cession
A la date d'aujourd'hui, nous avons annoncé la cession de trois activités dans le cadre de ce programme, dont une petite entreprise de conseil en logistique (Convergent) en juin, Cellnet en juillet et Priority Call Management, fournisseur de services dans le domaine des applications réseau en août. Ces entités étaient toutes basées en Amérique du Nord et représentent plus d'un tiers du programme de cessions prévu en terme de chiffre d'affaires annuel. La trésorerie associée à ces opérations a eu un impact positif sur l'endettement net du Groupe au début du second semestre, et plus particulièrement sur son ratio de levier financier (endettement net consolidé divisé par l'excédent brut d'exploitation), qui s'établissait à 1,57 à la fin du mois de juin, et qui se situe aujourd'hui confortablement en dessous de la fourchette de nos engagements financiers qui stipulent qu'il ne doit pas dépasser 1,75.

Structure de l'actionnariat
Schlumberger a reçu tout juste plus de 19 millions d'actions dans le cadre de la vente du Groupe Sema à Atos Origin, ce qui constitue 29% du capital social émis immédiatement après la clôture en janvier 2004. Comme prévu, ces actions ont ensuite été placées sur le marché en février et avril, Schlumberger ne détenant plus à ce jour aucune part dans le capital émis du Groupe. Cependant, nous sommes heureux d'avoir pu garantir une relation commerciale de long-terme avec Schlumberger, et la représentation de Schlumberger a été maintenue au Conseil de Surveillance. Philips détient toujours 32% du capital social émis du Groupe, et le flottant d'actions de la société est passé à plus de 70%.

Nous avons annoncé les modalités d'une offre de rachat d'un petit nombre de titres de Sema SA. Atos Origin détient déjà 99,9% de Sema SA et acquérir les intérêts minoritaires simplifiera le processus de fusion en France.

Perspective pour le reste de l'année 2004
Nous restons optimistes quant à l'émergence d'une reprise modérée, mais durable, du marché l'année prochaine. Toutefois, depuis le début de l'année, nous avons fait preuve de prudence à l'égard des perspectives des services informatiques en Europe pour 2004 et nous continuons de penser que le chiffre d'affaires publié restera globalement stable cette année, à périmètre et tauxde change constants. Nous avons remporté un nombre de contrats à fort potentiel de développement, tout particulièrement dans le conseil et l'intégration de systèmes, et le carnet de commandes progresse de façon régulière. Le contrat d'infogérance avec KarstadtQuelle, annoncé la semaine dernière, constitue le plus important contrat signé dans l'histoire du groupe.

L'intégration de Sema avance bien et nous reconfirmons donc également notre objectif de réaliser une marge d'exploitation supérieure à 7% cette année.

L'endettement net est retombé à 676 millions d'euros à fin juin contre 700 millions d'euros en début d'année, incluant l'acquisition du Groupe Sema. Grâce à une rigoureuse gestion de trésorerie et en dépit des coûts de restructuration engagés, nous tablons aujourd'hui sur une diminution de l'endettement net en dessous de 550 millions d'euros d'ici le 31 décembre 2004, comprenant l'impact positif des cessions.

En résumé, nous avons intégré Sema plus rapidement que les précédentes acquisitions majeures, et cela a été possible en grande partie grâce à l'expérience de gestion acquise au sein du Groupe au cours des transactions antérieures. Nous exécutons la stratégie que nous avons élaborée et constamment maintenue depuis un certain nombre d'années et je reste confiant quant aux progrès que nous accomplissons.

Le Succès des Jeux Olympiques
Pour conclure, j'aimerais exprimer notre fierté devant le succès des Jeux Olympiques d'Athènes cet été. Atos Origin était responsable de la gestion de toutes les activités informatiques des Jeux, à travers plus de 60 sites de compétition et autres. Cette mission incluait des services de conseil, d'intégration de systèmes, d'infogérance, de sécurité informatique et de développement d'applications logicielles. Elle passait également par la formation et la direction de plus de 3 400 professionnels de l'informatique, l'intégration de 10 500 postes de travail et 900 serveurs et la gestion de plus de 200 000 accréditations.

Le contrat signé entre Atos Origin et le Comité Olympique international est le plus vaste contrat informatique au monde en liaison avec le sport ; il couvre les Jeux Olympiques sur une période de huit ans (Salt Lake City en 2002, Athènes en 2004, Turin en 2006 et Pékin en 2008). Nous pensons qu'il s'agit là d'une parfaite illustration de ce que la direction et les hommes et les femmes d'Atos Origin accomplissent au quotidien pour nos clients.

A propos d'Atos Origin
Atos Origin est l'un des principaux acteurs internationaux dans les services informatiques. Sa mission est de traduire la vision stratégique de ses clients en résultats par une meilleure utilisation de solutions de conseil, intégration de systèmes et infogérance. Implanté dans 50 pays à travers le monde, Atos Origin réalise un chiffre d'affaires annuel de plus de 5 milliards d'euros avec un effectif de 45 000 personnes. Atos Origin est le partenaire informatique mondial des Jeux Olympiques et le Groupe compte parmi ses clients ABN AMRO, Akzo Nobel, Alstom, BNP Paribas, Ericsson, EDF, Euronext, Fiat, France Telecom, ING, KPN, Philips, Renault, Royal Bank of Scotland, Saudi Aramco, Schlumberger, Shell, Standard Chartered Bank, Telecom Italia, UK Department for Work and Pensions, Unilever, Vivendi Universal et Vodafone.
Atos Origin est coté au Premier Marché d'Euronext Paris et exerce ses activités sous les noms d'Atos Origin, Atos Euronext, Atos Worldline, Atos Consulting.

Contact presse :
Marie-Tatiana Collombert,
tél. : +33 (0) 1 55 91 26 33,
marie-tatiana.collombert@atosorigin.com

Contact investisseurs :
John White,
tél. : +33 (0) 1 55 91 26 32,
john.white@atosorigin.com